Intro

La Peste,  publié en 1947,  connaît à sa parution un succès exceptionnel. En effet, on peut y voir une sorte d’allégorie : l’épidémie de peste peut être comprise comme 1 symbole du nazisme et du fascisme.

L’intrigue donne à Camus l’occasion de développer des thèmes qui lui sont chers : l’existence de Dieu, le mal, la solidarité et la révolte. Le passage étudié se situe au moment où l’issue du combat contre l’épidémie est incertaines et nécessite la participa° de tous.

Le docteur Rieux qui s’est engagé dans la lutte contre la peste s’entretient avec Tarrou, un intellectuel sceptique qui doit proposer de prendre la direction de brigades sanitaires.

I. Un dialogue de théâtre ou de roman ?

2 protagonistes dialoguent, se déplacent, font des gestes, participent à des jeux de scènes.

Les parties non dialoguées (sauf l.33->38) ont un  rôle semblable aux didascalies : donnent indications sur comportement des acteurs, indices de mise en scène, mentions de théâtre, éclairage, indices de mise en régie.

Un passage échappe à de telles remarques ( l.33->38 ), appartient au discours indirect pr rapporter propos du docteur rieux. C’est pour éviter de reproduire 1 dialogue déjà prononcé, qui n’est pas un élément déterminant: façon de résumer ce qui peut apparaître secondaire : l’exemple de Paneloux n’est pas bon pour les athées. Le discours indirect met en valeur remarques essentielles à l’échange.

L’essentiel c’est un dialogue que l’on pourrait qualifier de didactique.

II. Un dialogue didactique (= qui a pour objet d’instruire )

Caractère didactique car le Dr expose progressivement les raisons qui le poussent à exercer son métier. Tarrou, par ses questions l’incite à toujours préciser d’avantage ses réponses.

l.10 : Rieux pose des réponses, mais c’est Tarrou qui obtient des infos.

Rappel : pour Paneloux, peste = châtiment divin = un bien.

Condamnation l.7 par Rieux de la vision de Paneloux. ‘Aveugle, fou, lâche’

Tarrou pose un question sur l’existence de Dieu l.14, Rieux explique qu’y croire ou non ne veut rien dire.

Rieux s’explique alors que Paneloux est 1homme de pensée qui n’agit pas. Critique explicite de Paneloux l.22 qui ne connaît rien aux hommes et qui ne connaît donc pas Dieu, il ne connaît rien aux hommes car il est retiré dans paroisse, Rieux montre que lui est bien plus proche des hommes = homme de terrain.

On découvre ce qu’est le bien/mal.  Le bon qui aide et combat seul le mal est athée, alors que celui qui accepte le mal se croit être un bon chrétien.

Le dialogue permet de retirer un savoir, c bien un dialogue didactique.

III. La morale de Rieux, un humaniste (XVI ème siècle)

L.37->38 : Rieux conteste la toute puissance de Dieu, s’il croyait en un dieu tout-puissant, il cesserait (irréel du présent) d’aider les autres.

L36 ‘un dieu de cette sorte’ = un Dieu qui serait bon.

Si le mal existe: - Dieu le permet : donc ce n’est pas un bon Dieu

- Dieu ne peut pas l’empêcher : donc Dieu n’est pas tout-puissant.

C’est donc une question qui reste sans réponse et correspond à une réflexion contemporaine de l’après-guerre, et également d’auparavant par ceux qui remettaient en cause l’existence de Dieux.

Pour Rieux, cette réflexion aboutit à nier l’existence de Dieu ce qui ne devrait pas être le but du dialogue. Le raisonnement fait pour convaincre est influencé par les sentiments, il cherche donc à persuader. La réaction du Dr contre la misère et la douleur le pousse à lutter contre ‘la création telle qu’elle est’

l.38 . Rieux définit la tâche du médecin, (homme d’action) comme une action qui répond à une urgence

l.45 : ‘le plus pressé est de guérir les malades’

Conclusion

Dans ce passage, Rieux ne s’est pas laissé convaincre par les événements mais persuader. Seuls les arguments qui relèvent de réactions sentimentales face à des faits terribles vont pouvoir être avancés.

C’est son cœur qui a parlé, il incarne un concept humaniste et athée du monde, où l’homme est le seul maître de son destin.

Il va pouvoir persuader Tarrou qu’ils ont choisi la bonne voie (contrairement à Paneloux). La fin du roman leur donnera raison puisqu’ils vont réussir à arrêter la peste.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Alexandre

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide