Fils d'un maître des Eaux et des forêts champenois dont il reprend la charge, écrivain français du 17éme siècles, il reste attaché jusque dans son œuvre aux décors champêtre de sa campagne. Il est reconnu par la cour est ses contemporains grâce à des contes licencieux (qu'il reniera à la fin de sa vie) et surtout à ses fables. C'est donc avant tout chose un grand fabuliste, qui s'adresse à un public élargi, responsabilité de pédagogue.

Ses fables sont divisé en 12 livres, livres de 1 à 6 parus en 1668, livres de 7 à 11 en 1678 et le livre 12 en 1694, o,t immortalisé son nom. Des fables essentiellement animalière jusqu'au livre 6 puis les animaux et les humains cohabitent ensemble, philosophie.

Extrait de la préface de 1668, qui a la souci de promouvoir (présente l'œuvre et explique son sujet), prose, défense, il essai de faire valoir. Extrait situé au cœur de la préface, très lié, enchaîné. « Ce que je dit » : il exprime. C'est un texte démonstratif : apologue, un art merveilleux, il montre l'utilité de la fable.

Demandons nous maintenant comment s'y prend-t-il pour faire ressortir les qualité de l'apologue ?

I Comment valorise-t-il sa thèse (analyse, présentation, développement)

a) sa thèse (ligne 23/24) :

Les fables ont une qualité supérieur/suprême : « quelque chose de divin ».

Dithyrambique. Il a un projet clair net : rétablir la grandeur de l'apologue au nom de la justice.

b) développement de sa thèse :

Il compare l'apologue avec quatre autres formes d'expressions très valorisées traditionnellement et historiquement.

Avec la parabole (ligne 5/9) : points commun une petite fable (fabuleux), un méthode très efficace, souplesse finesse sorte de fluidité de la parole, du propos ligne 6/7 : genre efficace, sacré donc intouchable.

Avec le métonymie (ligne 14) : étroitement lié, très bref, concis (genre/légende épique : Homère) plus mitigé, une critique donc l'apologue en tire les bénéfices, reproche voilé au texte philosophique. Métonymie et périphrase (sagesse philosophique).

Aux textes historiques : un développement qui est très long (dépasse les 3 autres réunis), vertus, qualités au même titre que ces écrits d'histoire. La Fontaine connaît tous les écrits latins (culture très humaniste), valorisation pas Platon.

→ 4 exemples qui s'enchaîne  avec une dynamique fondé sue l'amplification, l'emphase (éloquence) : une conviction croissante, de plus en plus volumineuse (gradation sur la quantité, le nombre de ligne). Référence à trois fables : La Cigale et la Fourmi (Livre 1, fable 1), Le Frelon et les Mouches à miel (Livre 1, fable 21), Le Renard et le Bouc (Livre 3, fable 5).

c) quelles sont les qualités, bonnes raisons de considérer l'apologue supérieur à tous les autres genres ?

A son époque : esthétique (classicisme), recours à l'imagination, plus imagé. Il sait parlé à son destinataire, « impressionné l'esprit », facilité d'adaptation au lecteur (ligne 37) un reproche souvent fait aux textes historiques (ligne 11) : beaucoup trop compliqué, manqué de pédagogie (pour le enfants). Ces fables paraissent plaisantes, badin mais elles ont une profondeur bien réelle (ligne 42).

II Deux stratégies dominantes (double) : l'art de convaincre et de persuader

a)  L'art de convaincre : raisonner :

Typographie du texte est très structuré : une logique évidente. Raisonnement de type causale (cause, conséquence : une démarche explicative). Une dimension pédagogique : questions de rhétoriques, oratoires (complicité avec les lecteur), hypothèses, exemples, il les guide (démagogie des questions)= suscite chez le lecteur des interrogations (doute, réflexion). Vise à dire pourquoi : justifie et explique (« puisque », « c'est à dire »).

→ le texte devient persuasif.

b) L'art de persuader : par l'émotion, les sentiments :

Rapport d'intimité, de proximité : implication de « nous », « nos » (humanité). « On » intention de généralisation. « Je », « me », même si c'est un essai cela reste son propre livre : implication en engament sincère de l'auteur. Plus la comparaison (Platon : un savoir partagé, culture commune, renforce la ressemblance), emploi d'un ton autoritaire (impératif, injonction, conditionnel ligne 18, modalité un peu adouci). Répétitions volontaires pour amplifier le propos. Ponctuation, les sons, la musicalité du texte : favorise l'assimilation du savoir (pouvoir alterné de l'autorité, fermeté et de la séduction, pour plaire).

→ Soin méticuleux : procédés nombreux et variés, il ne néglige pas ses qualités, talents d'écrivain.

→ Rabelais, Gargantua  (1532, début du 16éme siècle, G qui précède Pantagruel, son père) ce texte a une bonne raison de figurer après la préface de La Fontaine :

*préface : pour défendre son œuvre

*ont une référence commune de Platon

*même type de texte : un essai

*grande idée du texte : il ne faut pas se fier aux apparences… le livre es beaucoup plus intéressant que le titre.

Vocabulaire du texte

Dithyrambique = élogieux à l'excès, superlatif absolu.

Mitigé = peu sévère, relâcher ; partagé, mêlé.

Parabole = récit allégorique que l(on trouve dans les livres saints présente sous une forme indirecte et imagée, un leçon à portée morale ou religieuse.

Métonymie = elle remplace un élément par un autre élément appartenant au même ensemble logique.

Périphrase = elle exprime par un groupe de mots ce qui pourrai l'être en un seul.

Badin (ine) = enjoué, plaisant.

Paganisme = nom donné, lors du triomphe du christianisme, aux réligions polythéistes.

Fabuleux =  qui appartient à la fable, à la légende.

Accoutumer = faire prendre une habitude à…

Vertu = disposition a faire le bien et à fuir le mal.

Alléguer = citer une autorité (pour se défendre se justifier) ; mettre en avant comme justification, comme excuse.

Badinerie = ce qu'on dit, ce qu'on fait en badinant (plaisanter, parler de manière enjouée et légère).

Mœurs = habitudes (de conduite d'une personne).

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide