Extrait des Deux Coqs, de Jean De La Fontaine

Deux Coqs vivaient en paix ; une Poule
survint,
Et voilà la guerre allumée.
Amour, tu perdis Troie ; et c’est de toi que vint
Cette querelle envenimée,
Où du sang des Dieux même on vit le Xanthe teint.
Longtemps entre nos Coqs le combat se maintint.
Le bruit s’en répandit par tout le voisinage.
La gent qui porte crête au spectacle accourut.
Plus d’une Hélène au beau plumage
Fut le prix du vainqueur ; le vaincu disparut.
Il alla se cacher au fond de sa retraite,
Pleura sa gloire et ses amours,
Ses amours qu’un rival tout fier de sa défaite
Possédait à ses yeux. Il voyait tous les jours
Cet objet rallumer sa haine et son courage.
Il aiguisait son bec, battait l’air et ses flancs,
Et s’exerçant contre les vents
S’armait d’une jalouse rage.
Il n’en eut pas besoin. Son vainqueur sur les toits
S’alla percher, et chanter sa victoire.
Un Vautour entendit sa voix :
Adieu les amours et la gloire.
Tout cet orgueil périt sous l’ongle du Vautour.
Enfin, par un fatal retour,
Son rival autour de la Poule
S’en revint faire le coquet :
Je laisse à penser quel caquet,
Car il eut des femmes en foule ; La Fortune se plaît à faire de ces coups.
Tout vainqueur insolent à sa perte travaille.
Défions-nous du sort, et prenons garde à nous,
Après le gain d’une bataille.

Les deux coqs : commentaire

I. Un récit burlesque

a) Une transposition parodique

                      citation               analyse          interpretation
Les 5 premier versOn compare le conflit des coqs à la guerre de TroieRéférence a l’Iliade d’Homère
Vers1 à 10Allusion permanente à la guerre de TroieTransposition parodique de la mythologie grecque
Vers1 à 10Allusion permanente à la guerre de TroieBurlesque consistant à transformer l’épopée antique en une
vulgaire querelle de poulailler

b) Un style héroï-comique

Vers1 à 10Style élevé de la poésie épique associé a une querelle de
poulailler
Ironie ridiculisant les personnages que le fabuliste met
en scène
Guerre/querelle envenimé/combats/victoire

Vers1 à 10

champ lexical de la guerre

associé a des allusion a la mythologie

 

Confère au combat de coqs une grandeur ridicule
Hélène au beau plumagePersonnification de la poule en Hélène+épithète homérique
associé a la poule
Lafontaine tourne en dérision le style Homérique +
tonalité burlesque
II. Intervention du sort

a) L’ironie du sort

Vers 29 à 32MoralLes puissants ne sont pas à l’abri d’un retournement de
situation
Une poule survint

Et voila la guerre allumée

Passé simple

Présentatif

Soudaineté des revirements de situation
Le coq victorieux périt sous l’ongle du vautourFin du récitCoup de théâtre faisant du vaincu un 2nd
vainqueur

b) une allégorie du sort

Vers 19Abandon du point de vue du vaincu pour celui du vainqueurArriver du sort grâce au vautour
Vers 19 à 23Vocabulaire abstraitLe vautour est une allégorie du destin

c) la coupure de l’arrivée du sort

Tout cet orgueil périt sous l’ongle du vautourAlexandrin entre2 octosyllabeNoblesse, déclanchement de la généralisation du sort
Vers 15Apparition des quatrainsLafontaine abandonne son scénario héroïque pour amener son
récit

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Alexandre

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide