Histoire des Liaisons Dangereuses

Roman épistolaire écrit par Pierre Choderlos de Laclos, paru en 1782.

Résumé des différentes lettres des Liaisons Dangereuses

1. Paris le 3 août. Cécile à Sophie (une de ces amies du couvent) : présentation du personnage de Cécile qui est une jeune aristocratique maladroite habituée à la soumission mais néanmoins subtile par moments. La lettre présente de plus une satire de l'éducation en mettant en avant l'ignorance de la jeune fille. Cette lettre inaugurale nous présente donc une victime idéale pour les libertins.

2. Paris le 4 août. Merteuil à Valmont. Le vicomte est chez sa tante, Mme de Rosemonde, à la campagne et la marquise le presse de revenir à Paris pour séduire la jeune Cécile afin de se venger du futur mari de celle-ci Gercourt. Cette lettre met immédiatement en avant les manigances de Merteuil et de Valmont ("rouerie"). De plus Merteuil montre du dédain pour Cécile et utilise le terme "cela" pour la qualifier.

3. Paris le 4 août. Cécile à Sophie. Cécile raconte à son amie un diner que sa mère a donné, elle évoque alors Merteuil sans la nommer. La lettre met une fois de plus l'ignorance et la "gaucherie" de Cécile en avant

4. Du Château de ... le 5 août. Valmont à Merteuil. Valmont refuse de séduire Cécile et dévoile à Merteuil un autre projet : séduire la vertueuse présidente de Tourvel qui réside chez la tante de Valmont pendant que son mari est retenu par un procès en Bourgogne.

5. Paris le 7 août. Merteuil à Valmont. Dans la première partie de la lettre la marquise dénigre Tourvel et expose à Valmont les défauts de celle-ci : Tourvel est une "espèce". Dans la seconde partie, elle évoque Cécile et l'attirance de celle-ci pour Danceny, son maitre de musique. Enfin, elle parle du Chevalier, son amant, avec lequel elle envisage de rompre. Elle avoue apprécier d'être traitée de "perfide" et de "cruelle".

6. Château de ... le 9 août. Valmont à Merteuil. Le vicomte expose les avantages de Tourvel et ses projets pour la séduire ainsi que les avancées de son ambition.

7. De ... le 7 août. Cécile à Sophie. Cécile avoue ne rien savoir de son futur mariage. Elle évoque Danceny comme un homme charmant dont elle apprécie la compagnie. On peut relever qu'elle qualifie Merteuil comme une personne "aimable".

8. Château de ... le 9 août. Tourvel à Mme de Volanges. On apprend que c'est Mme de Volanges qui a organisé le mariage de la présidente. Tourvel explique qu'elle tente de ramener Valmont vers le chemin de la vertu.

9. De ... le 11 août. Mme de Volanges à Tourvel. Mme de Volanges expose le vrai visage de Valmont qui est d'après elle "cruel et méchant". On apprend alors que le vicomte avait tenté de faire de Merteuil sa victime mais qu'elle est la seule femme a lui avoir résisté. On apprend aussi que la marquise est veuve. De plus, le mariage entre Cécilé et Gercourt est retardé à l'hiver à cause de "mouvements de guerre" dont Gercourt doit s'occuper (tentative d'indépendance de la Corse)

10. De ... le 12 août. Merteuil à Valmont _ Merteuil accuse Valmont d'être amoureux, ce qu'elle considère comme un "mal" _ Elle n'a pas rompu avec son Chevalier _ Valmont est chez sa tante depuis 15 jours _ Merteuil possède une "petite maison" également appelé "temple de l'amour" dans laquelle elle a passé la nuit avec le Chevalier.

11. De ... le 13 août. Tourvel à Mme de Volanges. Tourvel vante à nouveau les mérites de Valmont et exclu la possibilité qu'il soit un libertin. Elle utilise comme argument "l'amitié sincère" entre lui et Merteuil qu'elle considère comme une femme vertueuse.

12. De ... le 13 août. Cécile à Merteuil. Cécile informe Merteuil qu'elle ne pourra pas l'accompagner à l'opéra car elle doit rester auprès de sa mère qui est "indisposée".

13. De ... le 13 août. Merteuil à Cécile. Merteuil prévoit une visite avec Danceny chez Cécile le lendemain

14. Paris le 14 août. Cécile à Sophie. Cécile regrette de n'avoir pu se rendre à l'opéra avec Merteuil et Danceny. On apprend qu'elle aime beaucoup Merteuil et qu'elle semble déjà très attachée à Danceny.

15. Château de ... le 15 août. Valmont à Merteuil. Valmont est jaloux de l'amant de Merteuil. Il a appris que Tourvel veut recueillir des informations sur sa conduite et sur l'objet de ses "courses du matin", il cherche donc un moyen de tourner cela à son avantage.

16. De ... le 19 août. Cécile à Sophie. Danceny a fait parvenir une lettre à Cécile et celle-ci ne sait pas si elle doit répondre. Elle envisage alors de demander conseil à Merteuil.

17. De ... le 18 août. Danceny à Cécile. Danceny avoue ici son amour pour la jeune Cécile et espère d'elle une réponse.

18. De ... le 20 août. Cécile à Sophie. Sophie semble avoir conseillé à Cécile de ne pas répondre à Danceny. Cécile n'a pas pu voir Merteuil, elle ignore donc toujours ce qu'elle doit faire. Elle raconte sa dernière entrevue avec Danceny durant laquelle elle lui a promis une réponse.

19. De ... le 20 août. Cécile à Danceny. Elle se décide à lui écrire pour qu'il ne soit plus triste et elle lui demande de ne plus lui écrire de telle lettre.

20. De ... le 20 août. Merteuil à Valmont. La marquise propose à Valmont un marché : dès qu'il parvient à séduire Tourvel, Merteuil s'offre à lui. Merteuil explique de plus qu'elle envisage de faire de Cécile son élève afin de compléter sa vengeance contre Gercourt. Elle a remarqué que Danceny et Cécile étaient déjà très amoureux l'un de l'autre.

21. De ... le 20 août. Valmont à Merteuil. Valmont a réussi à faire croire qu'il était un homme bon en aidant une famille en difficultés financières alors qu'il se savait suivi par un domestique de Tourvel.

22. De ... le 20 août. Tourvel à Mme de Volanges. Tourvel est convaincue de la bonté du vicomte

23. De ... le 20 août à 4h du matin. Valmont à Merteuil. Valmont poursuit le récit commencé dans sa précédente lettre : Tourvel a fait à Rosmonde et au curé le récit de la bonne action de Valmont envers cette famille pauvre. Celui-ci profite de l'enthousiasme qui règne à la fin du récit pour "embrasser" la présidente. A la fin de la journée, il parvient à se retrouver en tête à tête avec elle et il lui avoue son amour.

24. De ... le 20 août. Valmont à Tourvel. Valmont réitère sa déclaration d'amour et demande à Tourvel de lui pardonner cette faiblesse.

25. Château de ... le 22 août. Valmont à Merteuil. Valmont et sa tante sont allés rendre visite à Tourvel dans sa chambre car celle-ci se faisait porter malade. Valmont en profite pour remettre une lettre à la présidente.

26. De ... le 21 août. Tourvel à Valmont. Tourvel affirme qu'il ne ressent rien pour le vicomte et qu'elle est même offenser par les sentiments qu'il éprouve pour elle

27. Paris le 23 août. Cécile à Merteuil. Cécile se confie totalement à Merteuil : Danceny continue de lui écrire et elle demande à la marquise comme réagir. Elle lui demande alors s'il est "mal d'aimer" et souhaiterait également avoir des précisions sur son mariage.

28. Paris le 23 août. Danceny à Cécile. Danceny réaffirme son amour pour Cécile et lui demande de répondre à ses lettres.

29. De ... le 24 août. Cécile à Sophie. Merteuil a conseillé à Cécile d'écrire à Danceny et de lui avouer ce qu'elle ressent mais la marquise souhaite voir toutes les lettres échanger entre les deux jeunes gens. De plus, on apprend que la marquise prend en charge la contre-éducation de Cécile à l'aide des livres et de nombreux entretiens avec sa pupille.

30. De ... le 24 août. Cécile à Danceny. Cécile avoue enfin son amour pour le jeune homme

Présentation de l'oeuvre

La marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont, qui furent amants par le passé, se jouent de la société pudibonde et privilégiée dans laquelle ils vivent. Se livrant à la débauche, ils ne cessent, tout au long du livre, de se narrer leurs exploits au travers des lettres qu'ils s'envoient et qui constituent le corps de l'intrigue. Mais, pour rivaux qu'ils soient, ils n'en sont pas pour autant à égalité.

Le vicomte de Valmont est un homme et, à ce titre, il peut être le libertin flamboyant qu'il est, au grand jour et sans retenue. Les lettres qu'il écrit à la marquise de Merteuil ne sont que le récit de ses aventures.

Il n'en va pas de même pour cette dernière. Si elle se doit de rivaliser avec le vicomte sur le terrain des aventures d'alcôve, la marquise de Merteuil, de plus, est contrainte à la dissimulation. Son statut social (elle est marquise), matrimonial (elle est veuve) et son sexe (elle est une femme dans un monde dominé par les hommes) l'obligent à la duplicité et au machiavélisme.

Si le vicomte use aussi de ces armes, ce n'est que pour séduire puis pour perdre, en les déshonorant, les femmes dont il fait la conquête. Il ne fait que courir sur une pente naturelle qui ne transgresse que la morale de son époque.

La marquise de Merteuil, pour être son égale doit, en plus, réussir à s'extraire du rôle qui lui est dévolu. Toute la force du roman réside dans la double narration de ces deux intrigues entremêlées. Le récit de leurs aventures libertines respectives, de leurs stratégies et de leurs péripéties mais aussi le combat qu'ils se livrent l'un contre l'autre.

Un combat qui apparaîtra tout d'abord comme un jeu de séduction pour ensuite se transformer en rivalité destructrice. (Attention : la suite révèle le dénouement du roman) Au final, les deux combattants se prendront mutuellement ce qu'ils ont de plus précieux. Le vicomte mourra en duel après avoir succombé à l'amour de madame de Tourvel dont il aura pourtant causé la perte.

Le brillant libertin agonisera en amoureux désespéré d'avoir détruit celle qu'il aimait. La marquise de Merteuil perdra la réputation, que toute sa vie elle s'était attachée à préserver, et sa féminité qu'une petite vérole flétrira en la défigurant.

Interactions entre les personnages principaux

Les personnages sont divisés en deux groupes : les libertins et leurs victimes

La Marquise de Merteuil

Merteuil est une libertine accomplie qui a passé sa vie à se jouer des hommes tout en préservant son honneur sous des apparences de vertu. Elle décide, pour son venger de Gercourt, de faire de Cécile de Volanges sa pupille en lui donnant une contre-éducation libertine.

Au fil des lettres, nous découvrons en Merteuil un personnage complexe qui à très vite décidé de "venger son sexe". Ses aventures amoureuses deviennent alors des conquêtes dont elle dispose à sa guise. Mariée jeune et veuve très rapidement elle jouit d'une fortune importante. Par le passé, elle a été l'amante de Valmont et le roman nous apprend alors qu'elle a été la seule femme capable de lui tenir tête.

Au début du roman elle a une liaison avec un Chevalier mais trouve rapidement le moyen de s'en débarrasser pour se consacrer à Danceny. Son art de la dissimulation lui permet d'être perçue comme une femme vertueuse et elle devient alors la confidente de ses propres victimes comme l'ilustre l'exemple de Cécile. Elle parvient même à se jouer de Valmont en le forçant à quitter la seule femme qu'il a jamais aimé.

A la fin du roman, toutes ses machinations sont découvertes et, défigurée par la petite vérole, elle s'exile en Hollande.

Cécile de Volanges

Sortie du couvent pour épouser quelqu'un qu'elle ne connaît pas (Gercourt), elle vit chez sa mère, Madame de Volanges. Elle s'ennuie et écrit à son amie restée au couvent : Sophie Carnay.

Elle adore la marquise de Merteuil, cette dernière vient souvent à la maison en compagnie du Chevalier Danceny dont Cécile tombe amoureuse. Sous les conseils de la marquise, elle lui avoue son amour, mais est au désespoir face à son avenir avec Gercourt dont la marquise lui a fait un horrible portrait : la marquise est hypocrite et influence énormément Cécile.

Elle écrit toutefois à Danceny pour lui dire qu'elle n'a pas le choix, elle doit l'oublier même si c'est très malheureux. Surprise, un peu plus tard, (sous l'influence de la marquise mais sans le savoir), elle refait des promesses d'amour à Danceny.

Lorsque sa mère découvre cet amour secret, elle va chercher de la consolation auprès de la marquise ! (c'est cette dernière qui l'a trahie, mais elle ne le sait pas). Elle donne la clé de sa chambre au vicomte pour qu'il puisse jouer les intermédiaires et transmettre les lettres, mais ce dernier entre la nuit et l'embrasse : il met son plan à exécution. Elle ne sait pas où elle en est et s'en réfère à la marquise.

La marquise, dans sa réponse, la manipule en l'encourageant à penser qu'elle aime Valmont. Elle lui suggère de se réconcilier avec lui et l'éloigne de sa mère (la marquise veut être la seule confidente). La marquise avoue plus tard au vicomte que le prochain sur sa liste n'est ni plus ni moins que Danceny !

Ce dernier dans une lettre à la marquise laisse clairement apercevoir son amour !

Madame de Volanges

Est en train d'arranger le mariage de sa fille, entretient des relations avec la marquise de Merteuil (elle veut qu'elle assiste au mariage) ainsi qu'avec la présidente de Tourvel qu'elle met en garde contre le vicomte de Valmont : séducteur et libertin.

Elle apprend l'amour entre sa fille et Danceny, et exige de ce dernier qu'il lui rende les lettres de sa fille : elle veut mettre un terme à leur relation. Cet amour, elle l'a appris par la marquise, et c'est auprès d'elle qu'elle cherche consolation !

Cécile, après avoir été embrassée par le vicomte avait une mine épouvantable, Madame de Volanges a cru que c'était à cause de son éloignement de l'homme qu'elle aime, et elle pense donc annuler le mariage avec Gercourt pour lui préférer Danceny, elle écrit ses tourments à la marquise qui lui conseille de maintenir le mariage avec Gercourt.

Le vicomte de Valmont

Le vicomte agit hypocritement et met sur place toute une stratégie pour séduire la présidente de Tourvel : on le découvre vite libertin. Ses relations avec la marquise de Merteuil ne sont pas très explicites : ils étaient ensemble il y a quelques années et, bien que désirant la présidente, il fait des avances à la marquise (celle-ci est avec un chevalier) : ils en viennent à un pacte : s'il arrive à conquérir la Présidente de Tourvel, alors il pourra posséder la marquise qui trompera alors son chevalier.

Au début du livre, la marquise explique qu'elle désire se venger de Gercourt, et c'est pourquoi elle essaie d'engager le vicomte pour séduire Cécile : mais il est trop occupé avec la présidente. Son amour étant refoulé, il essaie encore de retourner les choses et conçoit comme une preuve d'amour le fait qu'elle l'autorise encore à lui écrire contre son départ.

Il découvre que Madame de Volanges médisait sur son compte auprès de la présidente, et dès lors pour s'en venger il accepte l'ancienne mission que lui confiait la marquise : il va sur Paris pour lui piquer sa fille et lui faire mal : il veut séduire Cécile. En revenant vers Paris, il séduit une femme (Émilie) qu'il subtilise à son mari. Il est chargé par la marquise de « s'emparer » de Danceny comme elle s'est emparée de Cécile.

Il va ensuite être chargé par la marquise de jouer les intermédiaires entre Cécile et le chevalier Danceny après que la mère de Cécile a découvert la relation unissant sa fille au chevalier. Il reçoit la clé de la chambre de Cécile, s'introduit un soir dans sa chambre et passe la nuit avec elle...

La présidente de Tourvel

Elle affirme tout le bien qu'elle pense du vicomte à Madame de Volanges, mais dès que le vicomte lui fait sa déclaration, elle change de discours et dit « puisque vous insistez, Madame de Volanges, oui je vais l'éloigner » (elle ne dit pas à cette dernière la déclaration d'amour du vicomte).

Dès qu'elle reçoit la déclaration d'amour elle ignore le vicomte, essaie de ne pas recevoir ses lettres, toutefois elle accepte qu'il lui écrive quand il sera parti et quand le vicomte fouillera chez elle il trouvera des larmes sur ses lettres. Elle lui demande quand même de partir.

Elle dit une fois ou l'autre ceci est ma dernière lettre, mais écrit à nouveau par la suite. Elle dit aussi notamment « Je dois être heureuse » (Elle parle de son mari), on ne la sent pas insensible au vicomte mais tente de s'en protéger. S'ensuit toute une série de lettres où elle le conjure d'arrêter de lui écrire, de l'oublier, etc. Un soir pourtant, elle craque, lui avoue son amour, mais prend la fuite !

Apprenant toutefois le soi-disant mauvais état de santé du vicomte, elle s'en inquiète. Elle va alors succomber à son amour pour Valmont et entretenir une liaison avec lui. ce dernier, pour satisfaire la marquise de Merteuil, va quitter la présidente de Tourvel. Désespérée, Tourvel se retire dans un couvent où elle meurt en apprenant la fin tragique de Valmont.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Alexandre

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide