« La célébrité n'est pas importante pour moi et ne l'a jamais été. »

Marthe Argerich

Brahms, Prokofiev, Rachmaninov, Tchaïkovski, Rubinstein, Paganini, quand on cite les plus grands musiciens et compositeurs de l’histoire, rares sont les noms féminins qui apparaissent. Pourtant, de nombreuses pianistes ont marqué les esprits et continuent de marquer le paysage musical actuel tout en suscitant l'admiration des amateurs de piano.

Le piano est l'instrument préféré de

60 %

des adultes selon un sondage réalisé pour France Bleu et Télé 7 Jours.

Suivre des partitions et interpréter des mélodies sur des pianos n’est pourtant pas l’apanage des hommes. Qu’il s’agisse de proposer un concerto pour piano, des interprétations de morceaux lors d’un concert avec la philharmonique de New-York ou de jouer ses propres compositions devant un auditorium, de nombreuses musiciennes répondent présentes. Solistes et concertistes, en trio, en duo ou accompagnées d’un orchestre, découvrez l’histoire de ces pianistes virtuoses.

Les meilleurs professeurs disponibles
C'est parti

Martha Argerich, l’une des plus grandes figures de la musique classique

Qui est Martha Argerich ?

Martha Argerich a marqué et marque encore l’histoire de la musique. De renommée internationale, cette pianiste et mélomane d’origine argentine est reconnue pour son don exceptionnel pour la musique. La musicienne est, en effet, repérée très tôt puisqu’elle commence les cours de musique dès l’âge de 3 ans.

Durant son enfance, elle apprend le piano aux côtés du musicien Vincenzo Scaramuzza. À huit ans, la jeune pianiste joue déjà le Concerto en ré mineur de Mozart lors d’un récital.

Très vite, la surdouée de la musique quitte son pays natal pour se rendre en Europe afin de continuer ses études musicales. Elle continue de cultiver son don pour le piano aux côtés de Madeleine Lipatti et Nikita Magaloff, ainsi que de Friedrich Gulda.

Elle remporte très vite des prix dont le premier prix Buzoni à Bozen, le Premier Prix du Festival de Genève ou encore le Prix Chopin.

Martha Argerich puise son inspiration parmi de nombreux musiciens et styles musicaux parmi lesquels la musique de chambre. Elle joue régulièrement avec d’autres pianistes comme Mstislav Rostropovitch, Mischa Maisky ou encore Stephen Kovacevich.

Martha Argerich en 2008.

Pour écouter sa musique, de nombreux enregistrements en live sont disponibles. En revanche, la pianiste argentine et soliste internationale enregistre que très peu d’albums studio. L’occasion de profiter de l’ambiance des concerts de piano comme si vous y étiez !

Marguerite Monnot, pianiste de musique populaire

Quel est le parcours des pianistes concertistes ?
La plupart des pianistes professionnelles commencent le piano très tôt.

Marguerite Monnot naît le 28 mai 1903 à Decize dans la Nièvre. Avec un père professeur de piano et compositeur de musique religieuse, la petite Marguerite ne peut que se mettre à jouer de l’instrument. Très vite, elle maîtrise l’instrument de musique et joue des morceaux de musique composés par Liszt, Chopin ou Mozart. La jeune pianiste attire alors tous les regards jusqu’à recevoir les éloges du célèbre pianiste Camille Saint-Saëns.

Seulement, la jeune pianiste ne suit pas la carrière espérée par son père. Elle refuse notamment de faire partie des musiciennes officielles de la cour d'Espagne, et commence alors les cours de piano au Conservatoire de Paris. Seulement, Marguerite Monnot est plus attirée par la musique populaire et le jazz que la musique classique et la musique sacrée. Elle met alors un terme à sa carrière de concertiste afin de se consacrer à la chanson populaire.

La musicienne compose des musiques pour des chanteuses telles que Jane Marny ou encore Lucienne Boyer. Elle compose également L’étranger, ou encore Mon Légionnaire, des chansons à succès reprises par Édith Piaf. Les deux artistes se rencontrent et commencera alors une collaboration musicale qui abordera plusieurs sujets.

music_note

Milord et L'Hymne à l'amour

sont deux titres à succès composés par Marguerite Monnot pour Edith Piaf.

Marguerite Monnot meurt en 1961 à Paris des suites d’une crise d’appendicite non soignée.

Marguerite Monnot joue au piano aux côtés d'Edith Piaf.

Hélène Grimaud, la virtuose française

Hélène Grimaud, grande pianiste française, naît à Aix-en-Provence le 7 novembre 1969. Désormais grande pianiste reconnue internationalement, Hélène commence les cours de piano à sept ans. Elle découvre alors l’univers musical et se passionne pour le piano avant de suivre des cours de musique avec Jacqueline Courtin. La jeune pianiste prépare alors le concours d’entrée au Conservatoire d'Aix-en-Provence, puis suit des cours de piano menés par Pierre Barbizet.

À 13 ans, Hélène Grimaud entre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. La pianiste virtuose apprend alors le piano aux côtés de Jacques Rouvier, György Sándor et Leon Fleisher. C’est à Aix-en-Provence, sa ville natale, qu’Hélène Grimaud donne son premier concert aux côtés de l'orchestre du conservatoire. Elle y joue alors le Deuxième concerto de Chopin. Très vite, elle réalise son premier récital en soliste à Tokyo. Un concert décisif puisqu’il marquera le début de sa carrière internationale.

Piano, mais aussi violon, violoncelle, flûte traversière et clarinette, laissez-vous bercer par cette interprétation musicale.

Nina Simone, l’indémodable pianiste

De son vrai nom Eunice Kathleen Waymon, Nina Simone naît le 21 février 1933 à Tryon en Caroline du Nord, aux États-Unis. À la fois pianiste, chanteuse, compositrice et arrangeuse musicale, l’artiste américaine multiplie les casquettes artistiques.

Très tôt, la petite Eunice se passionne pour la musique classique, notamment en chantant et en jouant du piano au sein de son église. La petite prodige donne alors son premier concert à l’âge de douze ans. Ce récital marquera également la lutte anti-raciste puisque la jeune pianiste refusa de jouer tant que ses parents n’avaient pas repris leur place au premier rang, substituée par des blancs.

Son plus grand rêve ? Devenir pianiste concertiste professionnelle. Pourtant, le contexte ségrégationniste américain de l’époque l’empêche d’atteindre ce rêve. Nina Simone se voit refuser l’entrée à l'institut Curtis.

La jeune femme se lance alors dans une carrière aux styles musicaux divers et variés. Nina Simone est désormais célèbre dans le monde entier pour son répertoire inspiré du jazz, du blues, de la musique classique, de la soul, du folk, ou encore du gospel. Elle signe son premier grand succès en 1957 avec I Loves You, Porgy.

Tout au long de sa carrière, la pianiste et chanteuse interprète enregistre une cinquantaine d’opus mais gardera toujours le regret amer d’une véritable carrière de concertiste. Elle meurt le 21 avril 2003 en France.

Célèbre pianiste: Marguerite Long

Qui sont les pianistes les plus connues ?
Devenir femme pianiste n'a pas toujours été facile selon l'époque.

Marguerite Long naît le 13 novembre 1874 à Nîmes. Très vite intéressée par le piano, elle entre au Conservatoire de Paris par l’intermédiaire de Théodore Dubois qui la remarque lors de concerts. Elle apprend alors le piano aux côtés d'Antoine-François Marmontel et débute les concerts à l’âge de 19 ans.

Cependant, la jeune pianiste fait face aux préjugés de l’environnement bourgeois de l’époque, à savoir qu’une femme est dénuée de créativité.

Après avoir épousé le musicologue Joseph de Marliave en 1906, Marguerite se réintroduit petit à petit dans le milieu de la musique, par l’intermédiaire d’un ami du couple : Gabriel Fauré. Après la mort de son mari lors de la première guerre mondiale, la pianiste souhaite arrêter la musique. Cependant, le célèbre pianiste Claude Debussy l’encourage à ne pas lâcher et lui propose de travailler avec lui.

La grande pianiste meurt le 13 février 1966 à Paris.

Enregistrement de Marguerite Long en 1935.
Les meilleurs professeurs disponibles
C'est parti

Khatia Buniatishvili, une pianiste internationale

Khatia Buniatishvili naît le 21 juin 1987 à Batoumi en République socialiste soviétique de Géorgie. Cette pianiste géorgienne est aujourd’hui naturalisée française.

« Je pense que la France est un pays qui mélange créativité et droits de l'homme. Les deux ensemble, c'est rare dans un pays. »

Khatia Buniatishvili,

Khatia Buniatishvili débute les cours de piano dès l'âge de trois ans grâce à sa mère. Sa virtuosité et son talent la mène à son premier concert avec l'orchestre de chambre de Tbilissi alors qu’elle n’a que six ans.

À l’adolescence, elle suit les cours du pianiste Michel Sognya puis continue ses études à l'École centrale de musique de Tbilissi. En 2004, elle intègre le conservatoire d'État de Tbilissi puis entre à l’université de musique et des arts du spectacle de Vienne. Elle travaille un temps avec le pianiste Oleg Maisenberg à l'Académie de musique et d'art dramatique de Vienne alors que sa carrière décolle.

La talent de Khatia Buniatishvili capturé en son et images.

Annie Fischer, la pianiste classique

Née le 5 juillet 1914 à Budapest, Annie Fischer est une pianiste classique hongroise de grande renommée dans le monde des orchestres symphoniques. En 1933, la pianiste remporte le Concours international Franz Liszt à Budapest qui la propulsera sur le devant de la scène.

Annie Fischer est reconnue pour être une pianiste virtuose spontanée et perfectionniste. Elle jouera notamment des compositions de grands compositeurs de l’histoire de la musique comme Schubert, Mozart, Beethoven, Schumann, ou encore Bartók.

Très connue en Europe et en Australie, la pianiste se fera plus discrète aux États-Unis. La musicienne meurt le 10 avril 1995.

Annie Fischer en 1976.

Femme pianiste reconnue: Alicia De Larrocha

Jouer du piano en solo, accompagné par un orchestre symphonique composé de violons, violoncelles, contrebasses, clarinettes, hautbois, trompettes, est une prouesse qui n’est pas donné à tous les musiciens, amateurs ou professionnels. C’est pourtant le cas de l’une des plus célèbres pianistes : Alicia De Larrocha.

Née le 23 mai 1923 à Barcelone, cette pianiste espagnole a commencé l’apprentissage du piano à trois ans. Elle étudie la théorie musicale avec Riccardo Lamote de Grignon et se passionne pour le répertoire espagnol mais doit tout d’abord apprendre les morceaux de musique classique de Bach, Mozart, Chopin, ou encore Schumann.

Son premier concert se fait alors qu’elle n’a que six ans. Quelques années plus tard, elle joue le Concerto dit du « Couronnement » K 537 de Mozart avec l'orchestre symphonique de Madrid.

Sa véritable carrière commence en 1940 lorsqu’elle réalise des concerts en Espagne puis en Amérique latine. Viendra ensuite une tournée en Europe, aux États-Unis avec l'orchestre philharmonique de Los Angeles et en Afrique du Sud.

Elle meurt le 25 septembre 2009.

Compositrice et pianiste: Sonya Belousova

Sonya Belousova, pianiste et compositrice américaine d'origine russe, naît le 4 février 1990. Considérée comme l’une des plus grandes virtuoses actuelles du monde de la musique, elle est reconnue par l’ensemble des professionnels pianistes et a reçu de nombreuses distinctions.

Cette célèbre pianiste commence la pratique du piano dès cinq ans et monte sur scène pour la première fois à la Chamber Hall de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg. Elle n’a alors que huit ans. Quelques années plus tard, elle se lance dans la composition musicale avec l’aide de Zhanna Metallidi.

Elle vit désormais aux États-Unis où elle poursuit sa carrière de pianiste concertiste.

La pianiste primée Brigitte Engerer

« J'ai besoin de la transparence du piano français - et, plus encore, de la rationalité de la philosophie française. Mais j'avais aussi besoin de la folie russe dans mon jeu. J'en ai encore besoin. »

Brigitte Engerer

Brigitte Engerer naît à Tunis le 27 octobre 1952 et commence le piano classique à cinq ans. Elle étudie ensuite le piano au sein du Conservatoire de Paris, avec Lucette Descaves comme professeur. Durant son apprentissage, la jeune pianiste enchaîne les prix dont celui du Concours international Marguerite Long-Jacques Thibaud. La jeune femme part alors étudier le piano au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou.

Comment apprendre à jouer de la musique comme un véritable professionnel en orchestre ?
Brigitte Engerer est largement reconnue par ses pairs (source : FranceTVInfo).

Selon son professeur de l’époque, Stanislas Neuhaus :

« Brigitte Engerer est l’une des pianistes les plus brillantes et les plus originales de sa génération. Son jeu se caractérise par son sens artistique, son esprit romantique, son ampleur, la perfection de sa technique, ainsi que par une science innée d’établir le contact avec l’auditoire ».

Stanislas Neuhaus

Se carrière se lance alors que Brigitte Engerer part jouer du piano avec l’Orchestre philharmonique de Berlin qu’elle qualifie de « meilleur orchestre du monde ». Sa carrière se poursuit avec l’Orchestre de Paris puis avec l'Orchestre philharmonique de New York. Rien que ça !

Elle décède à Paris en 2012.

Brigitte Engerer en 1989.

Autres pianistes de l'histoire de la musique

D'autres pianistes sont moins connues du grand public mais excellent et font largement parler d'elles dans leur pays et à travers le monde. Découvrez trois de ces grandes pianistes contemporaines :

Hiromi Uehara, célèbre pianiste de jazz (source : pigrai.com)

Hiromi Uehara, célèbre pianiste de jazz (source : pigrai.com)

Yuja Wang, grande pianiste chinoise (source : festivalpaques.com)

Yuja Wang, grande pianiste chinoise (source : festivalpaques.com)

Les soeurs Labèque (source : France Inter)

Les soeurs Labèque (source : France Inter)

Et vous, quelle est votre pianiste préférée ? Trouvez notre liste de plus belles chansons d'amour pour explorer d'avantage le piano.

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

4,50 (2 note(s))
Loading...

Isaline

Journaliste voyageuse et ethnologue de formation, je me passionne pour tout ce qui m'entoure. Des initiatives solidaires aux comportements animaliers, en passant par la musique, la photographie et les sciences.