Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Apprendre à coudre dans le comté de Nice

De Philippe, publié le 14/09/2017 Blog > Art et Loisirs > Couture > Où Trouver des Cours de Couture à Nice ?

La mer Méditerranée, le soleil, une métropole économique de premier plan, la promenade des Anglais, le « surfeur winner » Brice, l’abbaye de Cimiez, le musée Chagall… Ce sont autant d’icônes, parmi tant d’autres, qui incarnent l’agglomération niçoise à la population aussi nombreuse que bigarrée, coincée entre une magnifique baie d’un bleu limpide et un arrière-pays à la fois proche et particulièrement escarpé.

Non, nous n’en voudrons pas à Napoléon III d’avoir, dans la seconde moitié du XIXe siècle, annexé à la France ce radieux comté de Nice – n’allez pas parler de « Provence » aux vieux couturiers niçards, ils se vexeraient ! – en même temps que la Savoie…

Avec une température moyenne annuelle parmi les plus élevées de tout l’Hexagone, il n’est pas nécessaire de trop se couvrir en terres niçoises.

De fait, dès que le soleil pointe le bout de ses rayons, les tenues sont estivales et volontiers courtes…

Pourtant, ce n’est pas là une raison pour ne point parler couture !

À deux pas de notre cité forte de 350 000 habitants, toujours sur la Côte d’Azur qui porte si bien son nom, nous tombons sur Cannes, dont le célèbre festival de cinéma est l’occasion pour les curieux de contempler les plus beaux vêtements de l’univers, portés par les plus grandes stars du grand écran.

Cela ne peut que vous donner l’eau à la bouche et l’envie de coudre par vous-même, soit pour créer vos propres habits, soit pour prétendre un jour à la gloire d’être une couturière de renom…

Mais comment s’y mettre quand on part de zéro et que nous n’avons pas sous la main une grand-mère niçoise rodée à tous les arts et loisirs créatifs ? C’est ce que nous allons voir !

Viser la haute couture en école sur la Côte d’Azur

Au bord de la mer et près de la frontière italienne, la meilleure façon de manier l’aiguille est, comme ailleurs, de pouvoir écouter un maître expérimenté tout en mettant la main à la pâte.

Dans cette perspective, rien ne vaut une structure prodiguant des enseignements en petit groupe et ayant fait ses preuves. Comme il y a des écoles de langue, il y a des cours du soir de couture, mais aussi des cursus académiques dont certains sont reconnus par l’État.

L’avantage de cette solution, en plus de son efficacité didactique vous promettant d’éviter de prendre dès le départ de mauvaises habitudes qui pourraient s’avérer fort dommageables pour la suite, est de vous épargner l’acquisition d’un certain nombre d’outils et d’instruments parfois coûteux.

La plupart du temps, vous aurez par exemple la possibilité d’essayer – ne serait-ce qu’une fois ! – une machine à coudre de luxe que vous n’auriez pas les moyens de vous payer – ou, du moins, pas tout de suite, le temps de devenir un vrai pro du patron et du ciseau.

De même, l’influence d’un véritable enseignant et l’interaction avec les autres élèves, débutants ou non, sont de vrais plus pour vous donner de l’inspiration et des idées de modèles à créer ou à reproduire, avec les adaptations qui vont bien.

Les accessoires de couture-broderie ne manquent pas au bord de la grande bleue. Nice taille réelle | Avec une telle vue, les idées créatives vous viendront sans tarder… | source : Tobi 87, upload.wikimedia.org

La première adresse des fashionistas adeptes de DIY à Nice est l’association Au plaisir de Coudre (65, avenue Raoul-Dufy) qui propose un « enseignement complet de la couture », avec création de prêt-à-porter comme de sur-mesure.

Le professeur attitré de l’asso a un demi-siècle de métier derrière lui, référence largement suffisante… Mais il faut aussi évoquer son agrément formation délivré par la préfecture.

Quel que soit votre âge, en vue d’une reconversion ou formation professionnelle, pour un stage ou une alternance, ainsi que pour le plaisir : ne vous privez pas de cette possibilité.

Dans un genre plus professionnel, avec une véritable boutique qui rend aussi des services de broderie et de retouche, ainsi que de travail du cuir, vous pouvez frapper à la porte de Sandy. Il y a aussi la petite mercerie Azur M.A.C au 4, rue Alexis-Mossa, une échoppe bien achalandée.

Si cela vous ne suffit pas, vous pouvez vous rapprocher d’une autre couturière, qui a créé son enseigne – Marylou Couture – spécialisée dans le linge de maison et dans le raccommodage (il y a plein de petites astuces à retenir et à mettre en pratique).

Notez encore sur votre carnet Les Venus de Poche (46, avenue de Féric ; les cours sont habituellement le mardi après-midi de 14 à 17 h à la maison des associations de la commune) et Alliance Couture (185, boulevard de la Madeleine) : impossible de ne pas trouver à Nice de quoi s’adonner aux travaux d’aiguilles !

Votre emploi du temps ne vous permet pas de vous plier à la contrainte de cours réguliers ? Alors demandez à profiter d’un stage de couture sur des dates plus courtes…

Faire appel à une couturière niçoise donnant des cours

Confectionner du cousu main, savoir comment coudre à l’aide d’une surjeteuse, se mettre à broder (pas besoin d’une machine à broder pour commencer) ou à utiliser du matériel de couture thermocollant…

Ce sont autant de gestes qui, à défaut d’atelier couture, peuvent s’apprendre « en tête à tête » avec une professionnelle qui, généralement, pourra même vous prêter un « kit couture pour débutante ».

Il n’est jamais trop tôt pour prendre les bons plis.

Les cours particuliers, avec un bon pédagogue, vont vous faire progresser rapidement tout en vous donnant confiance en vous : le petit mannequin de couture incapable de faire le moindre ourlet de pantalon va vite se perfectionner en couture et prendre du galon pour devenir un champion du stylisme !

Le choix du bon fil à coudre, du type d’encolure, du genre de fermeture (boutons pression, Velcro, boutonnière, fermeture à glissière dite aussi fermeture Éclair…), la sélection de la bonne étoffe (viscose, feutrine, etc.) : ce sont autant d’étapes aussi importantes que difficiles pour néophyte, et autant disposer d’un bon accompagnement !

Apprendre la couture pour enfants et créer des modèles de robes est aussi facile que d'enfiler un kimono. Fils à coudre | Trouverez-vous un café couture pour parler emmanchures et tissu coton ? | source : Jackmac, visualhunt.com

De la même façon, vous pourrez apprendre à tricoter ainsi que vous familiariser avec le modélisme. Dans tous les cas, il n’y aura pas mieux pour donner vie à votre projet personnel sans craindre le regard d’autres apprenants et en bénéficiant de conseils avisés : jupe évasée ou jupe droite, cabas plié, jolie robe d’été ou robe trapèze, besace à anse, chasuble avec matelassage… Laissez libre cours à vos envies vestimentaires, même les plus folles !

Coupe, patronage, graduation et ameublement n’auront plus aucun secret pour vous, et vous pourrez vous amuser à réaliser des costumes.

Profiter de l’expérience d’un expert, c’est aussi bénéficier d’anecdotes qui éviteront les erreurs et vous promettront une formation couture complète, au fil du temps, qui fera de votre Singer votre plus fidèle amie !

Trouvez sans tarder votre prof particulier de couture sur Superprof.

Maintenant, quand c’est dimanche, fini l’origami et bonjour les ciseaux de couture !

Devenir couturier en e-learning : c’est possible ?

Idéal pour acheter ses tissus en ligne ou pour dénicher un patron gratuit original, Internet propose plus d’un tuto couture, généralement sur un blog couture pour ce qui est des solutions gratuites.

Les vidéos qui agrémentent souvent les travaux de couture proposés sont d’une aide précieuse pour s’y retrouver et tracer/pister l’itinéraire d’une aiguille à travers tel ou tel coupon de tissu…

Vous pouvez même utiliser Skype pour contacter votre prof habituel ou un autre couturier, histoire de pouvoir revoir un tour de main oublié par manque de pratique.

Mais, très franchement, le numérique n’est à ce jour pas le moyen idéal pour utiliser une machine à coudre quand on part de rien : il faudrait alors pouvoir compter sur une présence physique qui vous montre les bons gestes et vous corrige à la moindre mauvaise tendance ou zigzag.

Les cours de couture en ligne à proprement parler sont encore peu développés, sauf en ce qui concerne YouTube pour des choses simples ou très précises : coudre un bouton, repriser une chaussette, etc.

Ces contenus audiovisuels sont tout à fait indiqués dès lors qu’il s’agit de se rafraîchir la mémoire ou de s’initier à une nouvelle technique en partant de bases déjà solides et en pouvant, éventuellement, compter sur une aide physique postérieure.

C’est aussi un bon moyen de partager ses créations ou de s’inspirer de vêtements féminins proposées par d’autres personnes.

Quoi qu’il en soit, s’il y a sur le Web le meilleur comme le pire, le nec plus ultra du modélisme digital se trouve sans aucun doute sur Petit Citron, avec des didacticiels pour un grand nombre de vêtements en particulier.

Les solutions couturières par correspondance depuis Nice

Coudre c’est facile, sauf quand on y connaît rien…

Si vous vivez habituellement isolé au fin fond d’une montagne inaccessible de l’arrière-pays niçois, sans couturiers à proximité et même sans Internet, vous pouvez encore compter sur un bon livre couture ou sur un tutoriel par correspondance.

Une librairie en dur ou une mercerie en ligne vous facilitera l’achat d’un ouvrage du type :

  • Apprendre à coudre ses vêtements et accessoires de Charlotte Auzou (2014) ;
  • Apprendre à coudre à la machine de Clémentine Rousseau et de son homonyme Collinet (2012) ;
  • La couture. Premiers pas de Perrine Colignon (2011) ;
  • Coudre à la machine de Kate Haxell (2016) ;
  • Apprendre à coudre à la main et à la machine sous la direction de Clémentine Collinet (2017).

La coututre pour débutant peut aussi s'assimiler à l'aide d'un bon magazine de couture avec des patrons de sacs ou de turbulette, avant de coudre une jupe ou des petits hauts. Mon atelier de fait main | Les églises baroques niçoises méritent des ornements textiles sans pareils ! | source : stocksnap.io

Du côté de l’enseignement par correspondance, vous pouvez étudier les propositions d’ÉduCatel, dont la solidité vous permettra même, si vous êtes doué, de vous installer un jour à votre propre compte.

Il existe aussi le CNFDI (Centre national privé de formation à distance), « sous contrôle pédagogique de l’État », avec des cours par correspondance en 16 volumes, aussi denses que bien conçus, sans oublier diverses ressources interactives (DVD, patrons, tutoriels…).

Mais la palme revient, en la matière, au CEFOP-Cours Saint-Dominique-Savio-Sainte-Maria-Goretti, centre d’enseignement à distance, qui propose sur deux années un cursus de couture accessible dès l’âge du collège (6e/5e) : tous les points sont d’abord appris à la main, puis on passe à la machine pour la seconde année, avec la confection de nombreux petits objets en tissu très pratiques !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 3 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar