Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les différentes étapes pour déchiffrer une oeuvre musicale

De Isaline, publié le 24/11/2017 Blog > Musique > Piano > Comment Lire une Partition de Piano ?

Une oeuvre musicale est aujourd’hui écrite puis transmise afin que d’autres musiciens puissent la jouer. Et c’est avec l’invention de l’imprimerie en 1450 que les partitions ont commencé à être diffusées.

La théorie musicale n’était alors plus exclusivement réservée aux religieux et aux grandes écoles. Monsieur tout le monde a pu commencer à apprendre la musique et son langage.

Clef de fa, tonalité, clef de sol, rythmique, déchiffrage, notation musicale, nom des notes, lire la musique était désormais possible.

Mais pour apprendre à jouer d’un instrument et apprendre le solfège, les cours de musique sont souvent la clé. Cours de piano, cours de guitare, formation musicale, exercices de solfège rythment la vie d’un musicien.

Savoir lire une partition ne se fait pas du jour au lendemain. Ne devient pas Mozart, Beethoven ou Schubert qui veut !

L’apprentissage du solfège, autrement appelé théorie de la musique, demande quelques connaissances. Lire une partition de piano n’est pourtant pas si compliqué que ce que l’on s’imagine.

Cependant, certaines étapes sont nécessaires. Il faut alors passer par plusieurs lectures avant d’arriver à ses fins et enfin jouer le morceau au piano.

Guitariste, pianiste, violoniste, à vous de jouer !

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Que signifie lire une partition de piano ?

Même si quelques intellectuels grecs avaient déjà théorisé la musique dans l’Antiquité, les premières partitions ont été écrites pour retranscrire les chants grégoriens au Moyen Âge. A l’aide de neumes, les chanteurs indiquaient la hauteur des notes.

Plusieurs siècles plus tard, les partitions sont toujours utilisées par les musiciens et chanteurs, bien qu’elles aient quelque peu évoluées.

 

À quoi ressemblaient les premières écritures musicales ? Les premières partitions étaient écrites grâce à des neumes.

Mais comment peut-on définir une partition ?

Voici une définition proposée par le site de musique musicmot.com :

Suite de signes imprimés sur papier appelés notation ou reproduit sur écran d’ordinateur grâce à des logiciels, et qui permet à des instrumentistes de reproduire la composition sur les instruments désignés par le compositeur. Une partition peut être écrite pour seulement une partie de l’œuvre ou dans sa totalité.

Les partitions de musique sont faites pour laisser une trace écrite de la musique composée. Lire une partition serait donc l’action de déchiffrer les signes composant la partition.

Il s’agit d’un véritable langage musical international. Une langue à part entière qu’il faut apprendre pour savoir la déchiffrer.

Elle s’oppose à la musique d’improvisation et celle de tradition orale qui se transmettait de musiciens en musiciens.

La musique classique a longtemps été la grande utilisatrice de partitions de musique.

La réalisation musicale est retranscrite grâce à des notes sur des portées. Les parties vocales et instrumentales sont destinées à des solistes ou à des groupes d’instrumentistes.

Même si beaucoup de musiciens s’en passent aujourd’hui grâce aux tablatures ou l’oreille musicale, les partitions sont essentielles à la bonne pratique musicale. Elles permettent de guider les musiciens et faciliter l’apprentissage d’un morceau.

1ère étape : lire la partition de piano dans son ensemble

Avant de commencer à pianoter, frotter les cordes ou bien les pincer, tout bon musicien se doit d’examiner sa partition.

Et quand je dis examiner sa partition, cela commence par un rapide coup d’œil.

Il faut donc dans un premier temps lire la partition, même si vous ne comprenez pas tout.

Mais attention, interdit de jouer !

À la première lecture, gardez l’esprit concentré sur les mesures et lisez la partition dans sa globalité sans chercher à la retranscrire sur votre instrument.

Cela permet de se faire une rapide idée du morceau à aborder dans son intégralité.

Remarquez les pauses et les passages plus rythmés. Il faut alors comprendre la complexité du morceau du début à la fin.

La lecture de la partition se fait de gauche à droite, comme pour lire un texte. Sauf si votre langue maternelle est l’arabe, cela ne devrait pas trop vous perturber pour le moment.

La partition est composée de portées :

La portée musicale est constituée de cinq lignes parallèles et équidistantes, grâce auxquelles on écrit la musique aujourd’hui. On distingue les lignes, et les interlignes (entre deux lignes).

Les notes qui se superposent se jouent en même temps. Il s’agit alors d’accords.

Comment lire une partition ? Les deux portées permettent de délimiter les accords et la mélodie.

Pour mieux comprendre, la portée du haut désigne généralement la mélodie (jouée par la main droite au piano) et celle du bas indique les accords (joués par la main gauche au piano).

Maintenant que les bases sont expliquées, la seconde étape vous attend !

2ème étape : lire la partition de piano de plus prêt

Et cette seconde étape consiste à lire de façon plus approfondie la partition. C’est-à-dire examiner le tempo, la clé, le chiffrage de mesure, l’armure, les altérations (dièse et bémol),…

L’une des premières leçons lorsque l’on apprend le solfège est de déchiffrer les notes. Do, ré, mi, fa, sol, la, si, des notes dont vous avez déjà sûrement entendu parlées.

Si, si, rappelez-vous de vos cours de musique au collège. Avec cette incroyable flûte à bec qui vous servait pour taper sur vos camarades de classe pendant que le prof tournait le dos.

C’est à cette époque que vous aviez appris à reconnaître les notes.

Un petit tour dans vos cahiers ou sur une méthode de solfège et vous voilà redevenu le pro du déchiffrage.

Il n’y donc plus qu’à lire les notes de votre partition.

Seulement, il est aussi important d’y rajouter une information : la valeur de temps des notes.

Dans une partition, les portées sont divisées par des mesures, qui elles-mêmes contiennent des notes représentant une durée.

Il faut alors comprendre quelle est la signification des notes noires, blanches, croches,…

Alors qu’une blanche vaut deux noires, une noire vaut deux croches. Et ainsi de suite.

Voici un petit tableau récapitulatif afin de vous y retrouver :

Comment déchiffrer le temps dans une partition ? Il est essentiel de comprendre la durée des notes.

Voilà que vous êtes maintenant prêt pour les dictées de solfège !

3ème étape : comprendre le rythme de la partition de piano

« Je considère que la rythme est la partie primordiale et peut-être essentielle de la musique ; je pense qu’il a vraisemblablement existé avant la mélodie et l’harmonie. » disait Olivier Messiaen.

Le rythme est indéniablement le point essentiel à maîtriser avant de commencer à déchiffrer le reste de la partition.

Si vous ne maîtrisez pas le rythme du morceau, inutile d’aller plus loin.

Cela explique les longs exercices à taper dans ses mains lors des cours de musique et de solfège au collège ou en école de musique.

Si vous apprenez la musique de manière autodidacte, entraînez-vous à taper du pied ou des mains pour trouver le bon rythme.

Le rythme est régit par deux informations : la mesure et le chiffrage de mesure.

Dans un premier sens, la mesure est une segmentation de la durée du discours musical. En d’autres termes, la mesure est la division d’un morceau de musique en parties d’égales durées. Cette division s’indique au moyen de barres verticales sur la portée, appelées barres de mesure.

Le chiffrage de mesure est lui inscrit au début de la portée, juste après la clé de sol ou clé de fa.

Le chiffrage de mesure le plus est courant est le 4/4. Autrement dit, il faut compter quatre temps par mesure. Chaque temps ayant pour valeur une noire.

À vous ensuite de tout compter en lisant. Tapez le rythme à l’aide de votre pied pour vous faire une idée.

4ème étape : appréhender la mélodie de la partition de piano

Après le rythme, vient la mélodie. Selon le dictionnaire du Larousse, celle-ci est ainsi définie :

 Ensemble de sons successifs de hauteur variable, ayant entre eux des rapports tels que leur perception globale soit capable de satisfaire à la fois l’intelligence et la sensibilité.

Ces sons successifs sont les notes de musique.

Pour s’imprégner de la mélodie, il faut alors lire les notes les unes à la suite des autres. Mais n’oubliez pas le rythme que vous venez de déchiffrer.

Si les mesures sont constituées de deux portées, il peut être plus simple de commencer par la portée du haut (la mélodie) avant de passer à la portée du bas qui représente les accords.

Les musiciens confirmés n’ont en revanche aucun mal à déchiffrer les deux portées en même temps.

N’hésitez pas à lire à voix haute, cela peut vous aider.

Et ne vous arrêtez pas. Même en cas d’erreur, continuez. Il s’agit simplement de se mettre en tête une idée de la mélodie à jouer.

Comment trouver le rythme d'un morceau ? Trouver l’harmonie est important pour le bien être de nos oreilles.

Pour bien se repérer, pensez à bien regarder de quelle clé il s’agit au début de la portée. Celle-ci permet de se repérer et savoir à quel étage de la portée se trouve la note sol.

Alors qu’avec une clé de sol, le sol se situe sur la deuxième ligne en partant du bas, il se positionne sur la première ligne avec une clé de fa.

5ème étape : jouer la partition de piano sur un instrument

Enfin vient le moment tant attendu ! Il faut maintenant jouer la partition et tout ce que vous avez précédemment déchiffré, à l’aide de votre instrument.

Allez-y tranquillement et lisez la partition entière en la retranscrivant sur l’instrument.

Soyez détendu et prenez une bonne position pour obtenir le moins d’erreurs possibles. Il s’agit d’une simple première lecture avec votre instrument.

Il faudra ensuite travailler les passages un peu plus compliqués.

Qu’il s’agisse du piano à queue, d’un synthétiseur, de guitares, d’une flûte traversière, d’orgues, de violoncelles, de basses, ou bien de violons, la partition sera la même.

Un grand avantage et un bon argument pour vous mettre tout de suite aux cours de solfège.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar