Définition

Le Système solaire est le système planétaire dans lequel nous vivons et dans lequel se trouve notre Terre. Il est intégré dans la galaxie de la Voie Lactée.

Un système planétaire est un système dans lequel on retrouve des planètes avec des corps inertes tels que des astéroïdes ou des comètes. Le tout gravite autour d’une étoile.

L’ adjectif solaire est relatif au Soleil. Le système solaire est donc constitué du Soleil et d ‘ astres qui orbitent autour de lui tels que des planètes, comètes, astéroïdes, etc. Le système solaire est né il y a environ 4,6 milliards d’ années, dans un énorme nuage de gaz et de poussières. Au centre du nuage, une boule lumineuse s’ est formée : le Soleil. Des grains de poussières qui tournaient autour du Soleil se sont regroupés pour devenir de grosses boules de tailles différentes: les planètes.

Voici une représentation du Système Solaire et des huit planètes qui le composent. On y retrouve Mercure, Vénus, notre Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et enfin Neptune. Cela permet de voir les différences de tailles entre ces dernières. Notez que la plupart du temps, les plus grosses planètes sont des planètes gazeuses.

Un peu d’histoire

Les premières civilisations imaginent que la Terre est plate est repose sur un océan.
Au IIe siècle ap. J.-C., PTOLÉMÉE établit un modèle géocentrique : la Terre est au centre de l’univers et les autres astres (Soleil et planètes) tournent autour d’elle.
Au XVIe siècle, Nicolas Copernic soutient un modèle héliocentrique : le Soleil est au centre et les autres astres tournent autour de lui.

Composition

Le Système solaire est composé de plusieurs corps , ici classés des plus proches au plus éloignés du centre :

  • Le Soleil ;
  • 4 planètes telluriques : Mercure, Vénus, la Terre, Mars ;
  • Une ceinture d’astéroïdes ;
  • 4 planètes géantes :
    • Deux géantes de gaz : Jupiter et Saturne ;
    • Deux géantes de glace : Uranus et Neptune.
  • La ceinture de Kuiper.

Voici un tableau récapitulatif des tailles des différents corps du Système solaire :

CorpsRayon en kilomètres
Soleil695 508
Mercure2 439
Vénus6 051
La Terre6 371
Mars3 389
Jupiter69 911
Saturne58232
Uranus25 362
Netpune24 622
Pluton1 185

Le Soleil

Le Soleil est notre étoile. Il tourne à 28 000 années lumière du centre de notre galaxie, la Voie Lactée, le tout à une vitesse de 225  kilomètres par seconde.

Il représente le plus gros objet de notre système solaire et occupe à lui seul 99 % de la masse du système solaire.

Il se compose de 75 % d’hydrogène et de 25 % d’hélium.

La température en son centre peut atteindre les 14 000 000 K, soit 13 999 726, 85 °C.

On estime sa durée de vie à environ encore 7 milliards d’années.

Le Soleil est le centre de notre système solaire mais il n’est pas du tout au centre de la Voie Lactée. De même que la Terre et les planètes tournent autour du Soleil (elles effectuent des révolutions), l’ ensemble du Système Solaire tourne autour du centre de la Voie Lactée.  Le Soleil est une étoile d’un diamètre de 1 392 000 km, soit 108 fois le diamètre de la Terre (12 756 km). Comme toutes les étoiles, le Soleil est une boule de gaz très chauds. Au cœur du soleil, des milliers d’explosions se produisent en permanence, comme celles des bombes atomiques. Ces explosions dégagent de la chaleur et de la lumière qui remontent à la surface et le font briller. Et cela peut encore durer 5 milliards d’années ! Le Soleil est la seule source primaire de lumière du système solaire. Les autres astres sont visibles, car ils diffusent la lumière du Soleil : ce sont des sources secondaires. Tant qu’il sera encore chaud, il produira de la lumière. Mais, quand plus aucune explosion ne se produira, il se refroidira lentement.  Privée de la lumière et de la chaleur du Soleil qui est l’étoile la plus proche de nous, la Terre ne serait qu’une planète sans vie. Si le Soleil s’éteignait, nous continuerions encore à le voir pendant 8 minutes puis ce serait le noir complet.

Les planètes telluriques

Mercure

Il s’agit de la première planète du système solaire. Sa grande proximité avec le soleil fait qu’elle en fait 2 fois le tour en une seule journée. Elle tire son nom du dieu romain du commerce et des voyages, Mercure. Egalement messager des dieux, il était réputé pour sa grande vitesse. C’est sans doute pour cela que les Romains ont nommé la planète ainsi lors de sa découverte.

Son sol se constitue uniquement de cratères, un peu comme sur la Lune. Entièrement brûlée par le sol, on y trouve que des roches et des poussières. Des plaines se mêlent aux falaises de plusieurs kilomètres et pouvant s’étendre sur des centaines de kilomètres.

La température y varie entre 400 °C et -200 °C selon que la face soit exposée ou non au Soleil.

En son cœur, Mercure se compose de fer.

Vénus

Vénus est la deuxième planète du système solaire. Elle ressemble de très près à notre planète, la Terre.

Un année sur Vénus représente 225 jours.

Son atmosphère se compose de 95 % de dioxyde de carbone pour 5 % d’azote. Des vents violents de plus de 300 km/h y règnent au sommet des nuages. On y trouve aussi des nuages très denses d’acide sulfurique responsables d’un effet de serre conséquent qui peut pousser la température de la surface à 740 K, soit 466 °C.
Ces nuages rendent aussi difficile l’observation de la surface de la planète lorsqu’on se trouve en orbite au dessus d’elle.

Sa vitesse de rotation étant trop lente, Vénus ne dispose pas de champ magnétique.

La plus brillante après le Soleil et la Lune, on l’appelle étoile du Berger quand on la voit depuis la Terre. C’est comme cela qu’elle a récupéré le nom de Vénus, déesse de la beauté dans la mythologie romaine. En effet, elle est considérée comme la plus belle planète visible dans le ciel.

Son sol se constitue de lave et de nombreux volcans sont en éruption.

La Terre

La Terre est la troisième planète du Système solaire. Elle effectue le tour du Soleil en 365 jours. Il s’agit à ce jour de la seule planète sur laquelle la vie est possible.

Son atmosphère se compose à 75% d’azote pour 21 % d’oxygène.

Elle possède un champ magnétique initié par les courants électriques de son noyau en acier.

Elle possède un satellite, la Lune qui influe sur ses marées.

La Lune

Avec un rayon de 1737 kilomètres, la Lune est le seul satellite naturel de la Terre. Depuis notre point de vue, il s’agit du deuxième point le plus brillant après le Soleil.

Elle effectue le tour de la Terre en 29 jours. Selon qu’elle soit à son apogée ou à son périgée, elle se trouve respectivement à 406 700 km de la Terre ou 356 400 kilomètres de la Terre.

Les programmes Apollo ont permis à l’Homme de fouler le sol lunaire et d’en ramener des échantillons grâce auxquels nous avons aujourd’hui toutes ces informations sur la Lune.

La Lune ne possède aucun atmosphère et son sol n’est constitué que de cratères et de poussières.

Mars

Mars est la quatrième planète su Système solaire. Elle effectue le tour du Soleil en 686 jours.

La planète Mars tire son nom du dieu romain de la guerre. Depuis la Terre, cette planète apparaît rouge et c’est comme cela que les Hommes depuis la Préhistoire l’ont associée à la couleur rouge du sang des champs de bataille.

Son atmosphère est composée de gaz carbonique, d’azote et d’argon.

On retrouve sur son sol des roches et quelques cratères. Des plaines se mêlent aux volcans qui peuvent parfois atteindre 200 km de rayon et 20 km de hauteur.

Le climat à la surface de Mars est très hétérogène. Il peut aller de – 133 °C à 70 °C.

On sait grâce aux photographies de sa surface que de l’eau s’est écoulée un jour sur Mars. Cette dernière a laissé des lits visibles.

Mars est à l’origine de superstitions quant à la vie extra terrestre. En effet, on a longtemps à l’existence d’une autre forme de vie qui aurait été caractérisée par les martiens.

On connaît deux satellites à Mars : Phobos et Deïmos.

Phobos

Avec un rayon de 11 kilomètres, Phobos est le plus gros des satellites martiens. Il fait le tour de la planète au niveau de l’équateur en un peu plus 7 heures, ce qui fiat qu’il traverse le ciel martien de manière très rapide d’Ouest en Est.

Son orbite autour de Mars se resserre un peu plus chaque année. c’est pourquoi Phobos viendra s’écraser contre la planète dans un peu plus de 100 millions d’années.

Son sol est constitué de cratères et de lignes droites.

Il tire son nom d’une divinité grecque qui représente la peur.

Deïmos

Son rayon étant de 6 kilomètres, Deïmos est le plus petit des satellites martiens. Son sol se constitue de cratères dont certains peuvent atteindre 3 kilomètres de diamètre.

Il tire son nom d’une divinité grecque qui représente la crainte.

La ceinture d’astéroïdes

Les premiers astéroïdes ont été découvert en 1801 par Guiseppe Piazzi. Il crût dans un premier temps à une comète ou à une météorite mais conclut à la présence d’astéroïde en calculant l’orbite de ce corps : il le nomma Cérès. A la fin du siècle, on avait découvert pas moins de 300 astéroïdes qui tournaient entre Mars et Jupiter.

Aujourd’hui, on en dénombre 543 711 de répertoriés !

Il diffèrent tous par leur forme, leur taille, leur orbite ou encore leur composition.

Deux théories s’affrontent sur leur présence : soit ils viennent de restes d’une nébuleuse qui n’aurait pas réussi à quitter l’attraction de Jupiter, soit ils sont les restes d’une planète qui aurait explosé il y a plus de 10 millions d’années.

Les planètes géantes

Jupiter

Jupiter est la cinquième planète du Système solaire. Il s’agit également de la plus grosse.

Il lui faut 11 ans pour tourner autour du soleil tandis qu’elle fait un tour sur elle même toutes les 10 heures.

Il s’agit d’une planète gazeuse. Cela signifie qu’elle n’a aucune surface solide. Elle est uniquement composée de nuages. Son atmosphère recouvre 90 % d’hydrogène pour 10 % d’hélium. On peut également y retrouver des traces d’eau, d’ammoniac ou de méthane.
Son cœur est très chaud et avoisine les 20 000 K, soit environ 19 726 °C.

Elle détient également un fort champ magnétique qui s’étends jusque après Saturne !

Jupiter a été visitée par de nombreuses sondes telles que :

  • Pioneer 10 ;
  • Pioneer 11 ;
  • Voyager 1 ;
  • Voyager 2 ;
  • Ulysses.

Elle est entourée de presque 80 satellites. Comme sa voisine Saturne, elle est entourée d’anneaux assez petits et constitués de poussières.

Saturne

Saturne est la sixième planète du Système solaire mais la deuxième en taille. Elle est facilement reconnaissable entres toues les autres grâce à ses anneaux.
Ces derniers tendent néanmoins à disparaître. Composés principalement d’eau, ils auront complètement disparu sous la forme de pluie tombée à la surface de Saturne d’ici 300 millions d’années.

Saturne est la sixième planète du système solaire. Elle est aussi la deuxième en taille.

Elle tourne sur elle même en 29 ans.

Son atmosphère est sensiblement la même que celle de Jupiter : 75 % d’hydrogène et 25 % d’hélium.

Son noyau est en silicates et en fer. Il y règne une température de 12 000 K.

Saturne est célèbre pour ses anneaux gazeux et poussièreux qui tournent autour d’elle.

62 satellites tournent autour d’elle. Ces derniers sont de tailles hétérogènes. Parfois aussi gros qu’une planète et parfois de simple petits amas rocheux.

Uranus

Uranus est la septième planète du Système solaire.

Elle fait le tour du soleil en 84 ans.

Invisible à l’œil nu, elle fut la première planète du Système solaire à être découverte en 1781.

Elle se compose de roches et de glaces et son atmosphère est constitué de 83 % d’hydrogène pour 13 % d’hélium. Le reste est du méthane, ce qui donne à la planète sa couleur bleue.

Son noyau est composé de silicates et de fer entourés de glace.

Elle déteint 27 satellites et 13 anneaux.

Neptune

Neptune est la huitième planète du Système solaire.

Il lui faut 165 ans pour tourner autour du soleil et 16 heures pour effectuer un tour complet sur elle-même.

La planète se compose de 15 % d’hydrogène, de glaces, de roches et d’hélium. Soin atmosphère est aussi composée d’hydrogène et d’hélium.

On compte 14 satellites à Neptune.

La ceinture de Kuiper

La ceinture de Kuiper est une ceinture composée de roches et de glaces, un peu comme des astéroïdes. Elle se trouve après Neptune.

De nombreuses théories subsistent encore quant à son origine. Elle pourrait provenir de la création du Système solaire.

C’est également cette ceinture qui produit la plupart des comètes.

Elle est nommée ainsi en l’honneur de Gerard Kuiper qui avait prédit son existence en 1951 même si elle ne sera prouvée par observation qu’en 1992.

Place du système solaire dans l’Univers

Le Soleil est une étoile comme celles que l’on peut observer la nuit. Il est plus lumineux et semble plus gros que les autres étoiles, car il est beaucoup plus proche de la Terre.
Le Soleil, et donc le système solaire, fait partie d’une galaxie, la voie lactée, qui regroupe des centaines de milliards d’étoile. Celle-ci est observable dans des conditions optimales sous forme d’une bande blanchâtre dans le ciel nocturne.
La voie lactée n’est elle-même qu’une galaxie parmi des milliards d’autres.

Les astres du système solaire

La Terre est l’unique planète du Système solaire et de l’espace où nous avons découvert la vie jusqu’à aujourd’hui. En effet, des conditions très spéciales se sont combinées pour laisser place à la vie et pour qu’une espèce comme l’Homme, dotée d’une intelligence ait pu se développer. C’est pourquoi il est important de la sauvegarder et de faire en sorte qu’elle reste ne bon état le plus longtemps possible afin de continuer à faire perpétrer la vie.

Les planètes

Le Soleil est entouré de huit planètes principales dont les orbites sont quasiment circulaires et se situent dans le même plan : le plan de l’écliptique.

Ces huit planètes, de la plus proche à la plus éloignée du Soleil, sont:
– Mercure, la plus petite ;
– Vénus, improprement appelée l’étoile du berger ;
– La Terre, aussi appelée la planète de bleue à cause de la couleur que lui donnent les mers et océans recouvrant près des deux tiers de sa surface ;
– Mars, appelée la planète rouge ;
– Jupiter, la plus grosse planète du système solaire ;
– Saturne, entourée d’anneaux constitués de roche et de glace ;
– Uranus ;
– Neptune.
Remarque : On a longtemps considéré que Pluton était la neuvième planète du système solaire, mais à cause de sa petite taille, elle est désormais classée dans la catégorie des planètes naines.

Les satellites naturels

A l’exception de Mercure et de Vénus, les planètes principales du système solaire possèdent un ou plusieurs satellites. Au total, on en connaît aujourd’hui soixante et un. Vingt-sept ont été découverts grâce aux photographies prises par des sondes spatiales. Les satellites peuvent être classés en trois familles selon leur taille. Les plus grands sont la Lune, les quatre principaux satellites de Jupiter (Io, Europe, Ganymède et Callisto) le plus gros satellite de Saturne (Titan) et le principal satellite de Neptune (Triton). Ils ont plus de 3 000 km de diamètre. Certains, comme la Lune et Callisto, sont formés de roches, les autres d’un mélange de glaces et de roches. Les satellites de taille moyenne ont entre 200 et 1 600 km environ de diamètre. On les trouve autour de Saturne, Uranus, Neptune et Pluton. La plupart sont formés d’un mélange de glaces et de roches. Enfin, les minisatellites, de forme irrégulière et de moins de 200 km de large (quelques kilomètres seulement pour les plus petits) constituent la troisième famille. Les deux plus connus sont les satellites de Mars, Pholas et Deimos.

Les astéroïdes

Les astéroïdes sont des astres constitués de glace et de roches. Ils proviennent en général de la ceinture d’astéroïde située entre Mars et Jupiter. Il en existe des millions, et le diamètre des plus gros peut atteindre plusieurs centaines de kilomètres.

Les comètes

Les comètes sont des blocs de glace et de poussières en orbite autour du soleil. On les qualifie de « boules de neiges sale » (cf. F. Whipple). En s’approchant du soleil, ces blocs s’évaporent et libèrent la poussière qu’ils contiennent. Il en résulte une trainée parfois visible à l’oeil nu. C’est le cas pour la comète de Halley qui effectue un passage périodique à proximité de la Terre tous les 76 ans. Son prochain passage est prévue pour 2062. A l’échelle du système solaire, les comètes sont de petites structures : par exemple le noyau de la comète de Halley mesure 10 x 15 km. Comète de Halley

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucune note pour le moment)
Loading...

Clément

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide