Platon (427-347 av J.-C. ) : ses concepts et son œuvre

De l'enseignement oral de Socrate , dont il fut le disciple, Platon a laissé une oeuvre sous forme de dialogues : celle-ci est en effet plus vivante que les exposés dogmatiques et elle correspond mieux à la démarche philosophique, qui est interrogation autant que certitude. Comme Socrate, Platon pense que le Vrai est accessible à la raison humaine.

CONTEXTE

-La philosophie Les philosophes présocratiques sont des philosophes de la nature. Ils s'intéressent sourtout à l'analyse physique du monde. La vie culturelle se concentre autour d'Athènes, où la démocratie voit le jour. Il est nécessaire d'éduquer le peuple. Des philosophes - les sophistes - vont "enseigner" aux citoyens riches. Ils critiquent les mythologies et s'intéressent à l'homme dans la société. Pour eux, le Bien et le Vrai ne sont pas des normes absolues; ce qui compte, ce sont les besoins de l'être humain. Socrate, face aux riches sophistes, proclame que la connaissance ne s'enseigne pas. La vraie connaissance vient de l'intérieur et l'homme peut accéder aux vérités philosophiques s'il se sert de sa raison. Sa mort affecte Platon, qui y voit une contradiction fondamentale: la réalité de la société s'oppose à la vérité de l'Idée, qui doit empêcher une cité de condamner à mort les hommes les plus justes.

Superprof

PRINCIPALES OEUVRES

- Gorgias (-387) Dans ce dialogue, Platon s'élève contre la rhétorique, art mensonger, qui abuse de la puissance des mots et donne le pouvoir aux tyrans. Il lui oppose la philosophie, dont le but est de rendre le peuple meilleur. - Phédon (-385) Ce dialogue met en scène les derniers instants de Socrate. Avant de boire la cigüe, Socrate expose à ses disciples sa croyance en l'immortalité de l'âme. - Le banquet (-385) Cet ouvrage fondamental traite de l'amour. Le philosophe y évoque le mythe des androgynes : autrefois, les êtres humains possédaient les deux sexes. Mais Zeus, pour les punir d'avoir cherché à escalader le ciel, les sépara en deux. Depuis, chaque moitié recherche l'autre. - La république (entre -385 et -370) C'est l'oeuvre majeure de Platon. A partir d'une définition de la justice, Platon tente de déterminer ce que serait le gouvernement idéal. Il distingue trois classes de citoyens et analyse les différents régimes politiques. Pour se rapprocher du gouvernement idéal, la cité devrait se doter d'un philosophe roi. De la politique, Platon passe à la métaphysique. Il établit la distinction entre un monde intelligible et un monde sensible, pose le Bien comme valeur suprême et illustre sa théorie part la fameuse allégorie de la caverne. -Théétète (-368) Platon tente de démontrer qu'une connaissance objective est possible, contrairement aux philosophes qui affirmaient la relativité de toute science, comme les sophistes Protagoras ou Héraclite. "L'homme juste ne permet pas qu'aucune partie de lui-même fasse rien qui lui soit étranger. (...) Il établit un ordre véritable dans son intérieur, il se commande lui-même, il se discipline, il devient ami de lui même, il harmonise les trois parties de son âme absolument comme les trois termes de l'échelle musicale."

APPORT

Le projet philosophique de Platon constitue un système complet de recherche du Vrai, du Beau, du Juste, du Bien. Il est indissociable d'un projet politique. Platon veut que la cité soit gouvernée par les sages.

  • Le platonisme

Platon est le fondateur de la métaphysique. Selon lui, notre monde n'est qu'un pâle reflet d'un monde supérieur où siègent les vérités éternelles telles que le beau, le Bien, ou Dieu.

  • Le logos

Avec Socrate, Platon est le premier à affirmer que l'homme peut connaitre l'Univers en se servant de sa raison (logos en grec), et non plus seulement en se référant aux mythes ou à la religion. La raison devient l'instrument principal de la philosophie.

  • Le gouvernement

Platon inaugure également la réflexion sur la vie politique, à une époque où la démocratie est encore jeune et où la pratique du pouvoir demande à être pensée.

Postérité

Platon marque les débuts de la philosophie en tant que connaissance rationnelle du monde. Dans un certain sens, on peut dire que toute la philosophie n'est, par la suite, qu'une tentative pour répondre aux questions qu'il avait posées. Le platonisme garde toutefois un aspect mystique, ce qui lui a valu d'être adopté par les penseurs chrétiens. L'influence de Platon fut supplantée par celle de son élève Aristote pendant tout le Moyen-âge. Sa philosophie fut redécouverte à la Renaissance. On peut considérer la philosophie de Descartes comme un "retour à Platon" après des siècles d'aristotélisme.

VOCABULAIRE

  • Idée : Chez Platon, type éternel des choses, lesquelles en sont une reproduction imparfaite.
  • Bien : Conforme à l'idéal moral. Pour Platon, le Bien c'est l'Idée qui est au sommet de la hiérarchie du monde intelligible.
  • Monde intelligible: Le monde des Idées, qui est perçu par l'intelligence.
  • Monde sensible : le monde des apparences, qui est perçu par les sens.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide
avatar