Introduction

Nous allons proposer un exemple d’introduction philosophique en deux
temps, dans un premier temps, la conception de cet exercice à partir
d’un exemple précis et préalablement défini et en second lieu, la
rédaction de celle-ci.

Sujet : Peut on reprocher à une œuvre d’art de ne rien vouloir dire ?

Un exemple, conception de l’introduction :

Une analyse rapide de la question met en évidence, en fait, deux questions impliquées en elles :

- Est il possible d’affirmer d’une œuvre d’art qu’elle ne veut rien dire?
- Dans l’affirmative, un tel jugement peut il être caractérisé comme
un reproche sur quels présupposés reposerait un tel reproche?

La réflexion doit donc porter à la fois sur la nature de l’œuvre d’art
saisie dans son rapport au langage et sur sa fonction, sa finalité
distinctive en tant que produit d’une activité spécifique, la raison
d’être de l’œuvre d’art peut elle se réduire à une fonction signifiante?

L’introduction doit donc présenter ces deux aspects de la question
concernant le statut de l’œuvre d’art et sensibiliser le lecteur à la
nécessité d’une réflexion centrée sur ces deux aspects.

Les meilleurs professeurs de Philosophie disponibles
1er cours offert !
Patrick
5
5 (51 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (45 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (36 avis)
Julie
40€
/h
1er cours offert !
Larry
5
5 (61 avis)
Larry
25€
/h
1er cours offert !
Alyse
5
5 (24 avis)
Alyse
50€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Christine
5
5 (6 avis)
Christine
30€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (51 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (45 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (36 avis)
Julie
40€
/h
1er cours offert !
Larry
5
5 (61 avis)
Larry
25€
/h
1er cours offert !
Alyse
5
5 (24 avis)
Alyse
50€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Christine
5
5 (6 avis)
Christine
30€
/h
1er cours offert>

Les démarches possibles

Plusieurs démarches sont possibles pour introduire la question. En voici des exemples :

     1 - Évoquer deux conceptions différentes de la nature et de la
fonction de l’œuvre d’art, par exemple, la théorie de l’art pour l’art
et celle de l’art engagé.


2 - Rappeler des points de vue normatifs distincts à partir
desquels se constituent des interprétations très typées de la
signification de l’œuvre d’art, exemples : Platon, Hegel, Nietzsche.

3 - Envisager une typologie des différentes formes signifiantes en
relation avec le problème du langage, et poser le problème de
l’insertion de l’œuvre d’art dans cette typologie. Montrer par exemple
l’existence d’au moins deux fonctions possibles du langage, communiquer
et exprimer.

Rédaction proposée d’un exemple d’introduction utilisant des éléments évoqués dans la réflexion préparatoire

La raison d’être d’une œuvre d’art ne semble pouvoir être définie sans
donner lieu à toutes sortes de controverses, voire de malentendus,
comme l’atteste dans la critique d’art, la diversité des appréciations
portées sur une même œuvre. En fait, tout jugement porté sur une œuvre
engage une certaine conception des critères distinctifs de l’activité
artistique, et partant  du statut de l’art.

Les partisans de l’art pour l’art et ceux de l’art engagé développèrent
en leur temps des polémiques mémorables. Les philosophes eux-mêmes
partant de problématiques différentes, n’évaluent pas de la même
manière la portée du phénomène artistique : Platon se méfiait des
poètes en qui il voyait des illusionnistes peu soucieux de vérité,
tandis qu’Aristote vantait le côté thérapeutique de l’art tragique qui
permet une sorte d’extériorisation des passions, appelée la catharsis.
La question de la fonction de l’art, et notamment du rapport entre
l’art et le langage, a connu au XX ème siècle un renouvellement
décisif, avec l’art abstrait. Emancipée des exigences de la
représentation figurative ou du sens explicité, la peinture abstraite
provoquait l’indignation ou la moquerie : cela ne ressemble à rien
disait on, cela ne veut rien dire etc.

L’explication des présupposés de tels propos fournit à la réflexion
l’occasion d’analyser le problème des critères distinctifs de l’œuvre
d’art, de sa raison d’être. Peut on reprocher  à une œuvre d’art de ne
rien vouloir dire ?

 

Besoin d'un professeur de Philosophie ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !