OUI : Le rationalisme estime que la raison est la source de toutes nos connaissances, car les croyances et nos sens nous trompent. NON: Nos connaissances nous viennent aussi de notre expérience et de nos sens. Problématique  :  sur quoi faut - il fonder notre connaissance?

I. Les croyances et nos sens nous trompent.

Le rationalisme affirme que seules les connaissances provenant de la raison sont vraies, et ceci même dans les domaines qui échappent à l'expérience, comme le spirituel et le métaphysique.

1.La foi en la raison

La philosophie naît en Grèce au moment où la raison remplace la mythologie et la religion pour expliquer l'être humain et l'univers. Platon nous dit que nous ne pouvons pas nous fier à nos sens et que la raison est essentielle dans la recherche de la sagesse. Aristote définit l'homme comme un "animal raisonnable", la raison étant propre à l'homme et universelle. Cette foi inébranlable dans la raison de l'homme, c'est le rationalisme.

2.Du physique au métaphysique

Le rationalisme ne se cantonne pas aux choses qui peuvent être analysées par la raison, comme la réalité, le monde physique ou les sciences. Il croit aussi que l'homme nait avec certaines idées (idées innées) si claires, si évidentes qu'elle correspondent à quelque chose de réel. La raison peut donc aussi s'appliquer au domaine spirituel, à l'abstrait et au métaphysique. C'est ainsi que Descartes a démontré l'existence de Dieu: si je suis capable d'avoir l'idée d'un être parfait, ce ne peut être que Dieu.

3.Privilégier la raison, c'est privilégier l'homme

Refusant les vérités et les dogmes religieux dans le domaine philosophique, Descartes inaugurera le rationalisme moderne. En affirmant la prédominance du "je pense" (la raison), il affirmait aussi la primauté du "je suis" (l'homme). Une conception encore valable aujourd'hui, même si le rationalisme a tendance à être cantonné au domaine des sciences.

Conclusion locale

Le rationalisme, étant fondé sur la raison, nous permet de nous connaitre en totalité, notamment parce qu'il corrige les erreurs dues à nos sentiments et à notre imagination.

II. La raison ne peut pas tout expliquer

Même dans les sciences, la raison est parfois impuissante à atteindre la vérité. De plus, ce qui est vrai aujourd'hui ne le sera pas forcément demain.

1.Les limites de la raison

A toutes les époques, des philosophes ont remis en cause la primauté de la raison. Ainsi, les sceptiques grecs doutent de tout, estimant que la pensée ne peut conduire à aucune vérité. Pascal, lui, démontre que la raison ne peut tout expliquer, notamment les mystères de la foi.

2. L'expérience et les faits

Le siècle des Lumières, que l'on appelle parfois le siècle du rationalisme, donne lui aussi la primauté à la raison et à l'homme. Cependant, les philosophes de ce mouvement sont anticartésiens : pour eux, le rationalisme doit se limiter à ce que l'on peut appréhender du monde matériel et visible. Telle est la principale critique adressée par les empiristes : il faut construire notre savoir à partir de notre propre expérience et non à partir de raisonnements abstraits. Pour être capable d'avoir une idée sur le monde ou sur nous-mêmes, il faut en avoir eu la perception. Dieu ou l'éternité ne peuvent être des vérités, car personne n'a vraiment fait l'expérience de Dieu ou de l'éternité.

3.Conscient et inconscient

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le rationalisme est une nouvelle fois ébranlé par la découverte de l'inconscient (Freud) et par des philosophes comme Nietzsche, qui rejettent la traditionnelle supériorité accordée à la raison sur le corps, les désirs et l'imaginaire.L'inconscient ne se perçoit pas par la raison, et la philosophie s'arrête là où s'arrête le conscient, qui n'est qu'une partie de ce qui fait un homme.

Conclusion locale

Le rationalisme ne tient pas assez compte de l'expérience des faits et de l'inconscient. Il doit se limiter au monde matériel et visible, car il ne peut rien expliquer des vérités abstraites.

CONCLUSION

Le rationalisme, tel qu'il fut définit à partir de l'oeuvre de Descartes ,est à l'origine de la philosophie moderne, puisqu'il a posé l'homme et la pensée comme point de départ de toute connaissance, en lieu et place des vérités religieuses et dogmatiques. Mais, comme l'a écrit Pascal, il faut éviter deux excès: exclure la raison, n'admettre que la raison.Pour Platon, il s'agissait de fonder la connaissance sur autre chose que le mythe ou la religion. Et pour Descartes, il s'agissait de donner un fondement à la science autre que la scolastique.

Vocabulaire

scolastique : Philosophie et théologie d'inspiration chrétienne telles qu'elles furent enseignée au Moyen-âge par les universités. inné : que l'on possède en naissant. En philosophie, une idée innée est présente dans notre esprit avant toute expérience; elle est inhérente à l'esprit humain.

Citations

"La raison est à l'égard du philosophe ce que la grâce est a l'égard du chrétien. La grâce détermine le chrétien à agir, la raison détermine le philosophe." Encyclopédie "La dernière démarche de la raison est de reconnaître qu'il y a une infinité de choses qui la surpassent." Pascal "Ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon, mais le principal est de l'appliquer bien. " Descartes "Si c'est la raison qui fait l'homme, c'est le sentiment qui le conduit." Rousseau

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,44/ 5 pour 9 votes)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide