Introduction

S'il existe bien une chose dans notre société que les Hommes cherchent mutuellement à atteindre, c'est sans nul doute l'accès au bonheur et l'ascension vers un état de satisfaction. Ce but commun est recherché tout au long de la vie donnant ainsi un sens et une cohérence à notre existence. Car rendant alors le malheur possible, l'individu est amené par exemple, à travailler pour ne pas souffrir des conditions de la faim ou de la soif, à adapter son comportement et à suivre un ensemble de règles pour ne pas nuire au bonheur des autres et par la même occasion au sien, en risquant l'enfermement...

Pour autant, dépend-il de nous d'être heureux ? Notre bonheur est-il lié au bonheur des autres ? Quels sont les chemins qui mènent au bonheur ? Peut-on désirer le malheur ?

Pour proposer quelques éléments de réponse à ces différents problèmes, nous choisirons d'organiser notre réflexion autour de deux thèses distinctes. La première consistera à se préoccuper de la manière avec laquelle la volonté individuelle et l'esprit de progression amène l'individu à accéder au bonheur. Nous en viendrons ensuite sur ce pourquoi être heureux ne peut-être atteint uniquement en se souciant de soi-même...

Les meilleurs professeurs de Philosophie disponibles
1er cours offert !
Patrick
5
5 (51 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (45 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (36 avis)
Julie
40€
/h
1er cours offert !
Larry
5
5 (61 avis)
Larry
25€
/h
1er cours offert !
Alyse
5
5 (24 avis)
Alyse
50€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Christine
5
5 (6 avis)
Christine
30€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (51 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (45 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (36 avis)
Julie
40€
/h
1er cours offert !
Larry
5
5 (61 avis)
Larry
25€
/h
1er cours offert !
Alyse
5
5 (24 avis)
Alyse
50€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Christine
5
5 (6 avis)
Christine
30€
/h
1er cours offert>

Première partie

Pour accéder au bonheur, il est généralement nécessaire de se soumettre à un certain nombre de modalités. Le bonheur n'étant pas une chose s'atteignant facilement il est primordial de se donner les moyens de réussir dans la vie et de s'efforcer de progresser dans ce que l'on fait. C'est souvent en allant au-delà de soi-même que l'on finit par subsister à ses besoins matérielles et à assouvir ses désirs. L'achat d'une très belle voiture nécessite par exemple d'appartenir à un rang social plus que modeste et d'avoir fourni un effort conséquent en matière de travail. Se donner des objectifs est donc en somme, une porte permettant de découvrir le bonheur. Cette ambition peut par exemple porter sur des choses singulières comme le fait de voir ses enfants grandir et de fonder une famille ou au contraire prendre des tournures plus atypique comme devenir riche ou connu. Car en effet, sans la moindre envie et sans la moindre revendication, quelles peuvent bien être encore les choses que la vie puisse nous apporter ?

Si l'on se fie au point de vu Bouddhiste, nous pouvons distinguer deux sortes de bonheur : le bonheur spirituel et le bonheur matériel. Attardons nous uniquement sur l'aspect spirituel. Selon eux, ce type de bonheur ne s'obtient que par la pratique de la méditation, il nous apporte la paix et la tranquillité intérieur. Pour l'obtenir, nous devons être vigilants dans nos actions, nos paroles et nos pensées, ceci à tout moment de notre vie. Ce bonheur permanent, inconditionnel, nous aide à changer nos attitudes, nos pensées ainsi que la perception objective des situations qu'il est possible de rencontrer dans une existence. Les paroles du Bouddha revêts par ailleurs une sorte de définition du bonheur : « Ne faites pas des choses dont vous pourriez vous repentir plus tard. Si vous faites des choses bonnes, utiles et favorables, vous aurez du bonheur maintenant, demain et pour toujours ». Nous sommes donc maître de notre corps, capitaine de notre âme... Seul notre comportement et nos bonnes actions peuvent permettre de pouvoir un jour accéder au bonheur et le garder indéfiniment...

Pour devenir heureux, il est également important de trouver du plaisir et de la joie dans ce que l'on accomplie. Cette première forme de bonheur permet d'associer un caractère agréable en complément d'un sens à la vie. Car finalement, c'est dans ces moments-là que l'Homme commence à craindre la mort et semble ne manquer de rien...

En outre, si nous devions réellement réfléchir sur les raisons qui poussent les individus à suivre des chemins menant au bonheur comme la prospérité ou la célébrité, nous pourrions nourrir l'hypothèse selon laquelle les Hommes cherchent particulièrement à se montrer nécessaires aux regards des autres. Ils aiment se faire désirer et se faire envier car ils sont ainsi assujettis d'une sensation de puissance et se sentent tenus dans un cercle très fermé. Selon moi, on ne peut connaître de plus grand bonheur que de parvenir à bâtir un empire en partant de rien. Outre le fait de posséder un capital financier important, cela signifie finalement que l'on est parvenu à offrir au monde un produit ou des services qu'il nécessitait. Par notre simple travail, nous avons réussi à aider les autres et à leur donner ce qu'ils n'avaient auparavant pas réussi à avoir... Nous nous sommes dépassé... C'est dans cette idée d'utilité que l'Homme se sent heureux...

Deuxième partie

Le bonheur revêt donc des aspects qui ne dépendent finalement que de nous. Pour autant, on ne pourrait se contenter de matérialiser le bonheur. Cette sensation émerge souvent de causes bien plus complexe que l'on peut trouver par exemple dans des choses toutes simple comme la famille ou l'amitié.

Si nous réfléchissions pour commencer sur ce en quoi le bonheur ne dépend pas uniquement de notre personne, nous pourrions expliquer que ce dernier est le résultat d'un contact mutuel et plaisant avec les autres. Peu nombreux sont les êtres qui parviennent à trouver la tranquillité et la plaisir dans la solitude car sans le moindre soutien, sans le moindre rapprochement, on finit par se sentir bien seul et par découvrir le malheur... Un bon exemple serait de citer le film Into the Wild de Sean Penn qui offre une bien belle leçon de vie et sans doute une excellente définition du bonheur. L'histoire raconte le trajet d'un jeune étudiant brillant, promis à un avenir gracieux. Rejetant les principes de la société moderne, il décide finalement de suivre un long voyage vers l'Alaska pour y trouver la solitude et la paix spirituelle. Après de longs moments, il finira par succomber à la tranquillité intérieure mais adviendra à la conclusion, juste avant de mourir des suites d'une intoxication alimentaire, que « le bonheur n'est réel que s'il est partagé ». Les autres ont donc un impact décisif sur notre moral et sur le fait d'être heureux...

Nous pourrions également affirmer que l'on ne peut atteindre le bonheur que dans le cadre où l'individu dispose d'une certaine liberté dans ces choix et dans ces décisions. « Le Meilleur des Mondes » de Huxley, nous dessine un régime totalitaire à la limite de la tyrannie, cherchant à imposer ses idées et à contrôler la vie de chaque être. En utilisant de nombreuses théories et procédés scientifiques, l'État mondial ( « le gouvernement du récit » ) parvient à entraver le développement des foeutus pour constituer différentes classes sociales. Ils conditionnent également les personnes dès leurs plus jeunes âges pour leur imposer des doctrines et des valeurs concernant la sexualité ou « le bon comportement » à adopter en société pour les uns et pour les autres. Au final, tous les hommes vivent heureux, se contentent de leur situation et n'envient pas les autres. Pour autant, on comprend vite que ce type de contrôle est une entrave à la liberté et que ces personnes ne connaissent pas réellement le bonheur car ils n'ont pu exercer par eux-même leurs propres décisions et ne portent pas un jugement subjectif. Le bonheur ne serait donc atteint qu'au détriment d'une certaine liberté...

Aussi, pour être heureux, il est nécessaire que tous les individus auxquels nous tenons et sommes liés ne connaissent de problèmes majeures et n'endurent pas des maux graves. En effet, comment un Homme peut-il espérer être heureux lorsque les gens qu'il aime ne le sont pas ? Le bonheur ne s'accède donc pas uniquement de manière individuelle, c'est une notion collective qui nécessite que la personne vivent dans un environnement sain et convivial avec ces proches...

Conclusion

Ainsi il ne dépend pas uniquement de nous d'être heureux. Même si le travail et la réussite individuelle peut permettre d'accéder à des bonheurs matériels, nous devons en revanche prendre soin les uns des autres sans quoi nous finirons par endurer mutuellement le malheur. L'homme seul et sans soutien ne peut espérer concourir à quoi que ce soit. Pour conclure et pour généraliser sur un chemin conduisant au bonheur, il est essentiel que l'individu se fixe des objectifs, allant des plus singuliers aux plus complexes, et s'attarde à prendre du plaisir dans ce qu'il fait. Nous n'avons qu'une vie alors, travaillons ensemble et donnons-nous le plaisir de réussir...

Besoin d'un professeur de Philosophie ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 3,98/5 - 47 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !