Sujet corrigé de l'épreuve du BAC S 2010 de Philosophie

Sujet numéro 1 - dissertation

L'art peut-il se passer de règles ?

Notions étudiées : art, technique, liberté, loi.

Auteurs en référence :

  • Kant et le génie
  • Alain, Système des Beaux-Arts
  • Hegel, Esthétique (critique de l’art comme copie)

Introduction

L'art peut-il se passer de règles ? Nous nous efforcerons de répondre à cette question en plusieurs temps. Dans un premier, nous assimilerons le concept d’art à la liberté de création en opposition aux conventions restrictives et limitatives.

En second lieu, nous établirons le schéma inverse à la thèse et poserons qu’il n’y a pas d’art sans règles. Enfin, dans une dernière partie, nous mettrons en évidence l’idée selon laquelle la nouvelle règle en matière d’art est de refuser les règles.

Les meilleurs professeurs de Philosophie disponibles
1er cours offert !
Patrick
5
5 (51 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (45 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (36 avis)
Julie
40€
/h
1er cours offert !
Larry
5
5 (61 avis)
Larry
25€
/h
1er cours offert !
Alyse
5
5 (24 avis)
Alyse
50€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Christine
5
5 (6 avis)
Christine
30€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (51 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (45 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (36 avis)
Julie
40€
/h
1er cours offert !
Larry
5
5 (61 avis)
Larry
25€
/h
1er cours offert !
Alyse
5
5 (24 avis)
Alyse
50€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Christine
5
5 (6 avis)
Christine
30€
/h
1er cours offert>

I. L’art ou  la liberté de créer

1. L’art s’apparente à une certaine liberté dans la création par opposition à l’idée de conventions et de normes restrictives et contraignantes à respecter. L’idée de création artistique s’apparente à la spontanéité créatrice donc de liberté, l’artiste fait ce qu’il veut de son œuvre qui est unique, originale et singulière. En matière d’art, le concept de l’œuvre ne préexisterait pas à l’œuvre elle-même. Par conséquent, elle s’oppose dans la plus totale différence à la production artisanale et industrielle, reproductible et utilitaire sur le modèle de contraintes techniques.

2.  Il n’y aurait donc pas de règles à suivre, l’artiste n’est pas un artisan, ce n’est pas non plus un simple imitateur, faiseur de copies ou encore artiste scolaire reproduisant ce qu’il sait. Nous citerons Paul Valéry qui disait, il n’y a « pas de recettes pour faire un chef d’œuvre ».  Toute forme d’académisme s’oppose par conséquent à l’art.

En philosophie cours, si l’art s’oppose et refuse le respect des règles y a-t-il encore une création possible sans règles du tout ? Ne devons-nous pas défendre la nécessité de s’y plier au moins en partie ?

II. La création est-elle la négation absolue de toutes règles

1 – La création artistique ne suppose-t-elle pas une certaine connaissance de l’art, même si l’art commence là où la technique s’achève ? Nous devrions plutôt admettre que la création artistique cache la technique car cette dernière à un certain stade est bien maîtrisée, tellement bien qu’elle n’apparaît plus. Ainsi, d’une certaine manière, l’artiste devrait être un artisan tout d’abord.

2. Alain dans le système des beaux-arts affirme que « La règle du beau n’apparaît pas dans l’œuvre et y reste prise en sorte qu’elle ne peut servir jamais d’aucune manière à faire une autre œuvre. », nous pourrions en outre nous référer à Kant qui affirme qu’il y a des règles dans l’art à suivre mais que c’est le génie qui les dicte à l’art : en effet, le génie fait école et donne ses propres règles.

Ainsi, la thèse selon laquelle l’art serait absence totale de règles ne pourrait pas être défendue et pourtant, la seule règle essentielle en matière de création n’est-elle pas une nouvelle règle ? L’art lui-même au nom de la liberté, l’art contemporain et moderne ne s’oppose-t-il pas à la définition de l’art des siècles précédents ?

III. L’art moderne et contemporain contre l’art des siècles précédents : une nouvelle règle

1. La liberté de l’art est illimitée, nous assistons à un « combat » dans les mouvements artistiques différents au niveau de l’art moderne et contemporain contre l’art du XVIII et XIXe siècle. C’est toujours au nom de la liberté que le concept moderne d’art refuse la définition de l’œuvre d’art des siècles passés.

2. Nous savons que dans l’art du XVIII et XIXe siècle, l’œuvre était considérée comme l’objet essentiel par opposition à l’art contemporain et moderne qui pose la démarche artistique en tant que telle comme primordiale et centre d’intérêt dans le travail de création. Ce n’est donc pas la fin de l’art qui domine, mais la création et la démarche créative et inventives elles-mêmes.

Conclusion

L’art s’assimile ainsi à une grande liberté de créer par opposition à l’idée de conventions trop restrictives mais nous avons vu également si l’on respecte la théorie kantienne que l’art n’est pas non plus une négation absolue de règles puisque le génie crée lui-même des règles, enfin une nouvelle règle apparait avec l’art moderne et contemporain contre l’œuvre d’art des XVIII et XIXe siècle.

Tous les corrigés du BAC 2010 de Philosophie

Besoin d'un professeur de Philosophie ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 3,25/5 - 20 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !