Méthode pour faire une Dissertation en Philosophie réussie

Comment organiser ses révisions de philo ? Avant le jour J, prenez le temps de vous plonger dans les manuels, les textes des auteurs et les annales de bac. En menant correctement vos révisions, vous vous assurez moins de stress le jour de l'épreuve !

Réussir une dissertation philosophique est un exercice particulièrement difficile si l'on ne maîtrise pas tout un procédé méthodique pour répondre convenablement à la question. Malgré ses fortes ressemblances avec l'exercice mené en français l'année passée, il demeure que beaucoup d'élèves soient obligés de négliger l'exercice et se rabattent sur le commentaire. Or, si vous suivez à la lettre la méthode énumérée ci-dessous, vous n'aurez aucun mal à atteindre des notes satisfaisantes en philosophie.

Considérations générales

Le baccalauréat approche à grand pas, l'épreuve de philosophie aussi ! En effet, c'est l'épreuve qui ouvre toujours le bal : dissertation ou commentaire de texte, à vous de choisir ! Pour aujourd'hui, arrêtons-nous sur la question de la dissertation. L'épreuve se présente sous la forme de plusieurs questions (il s'agira pour vous d'en choisir une) auxquelles il faudra trouver une problématique. Attention : il est tentant de répondre à la question, or ce n'est pas ce qui est demandé ! Vous devez plutôt faire le tour des réponses, en argumentant à chaque fois, et en les classant de la réponse la plus simple à la plus complexe. En soi, il faut penser l'épreuve de la dissertation comme étant un procès dont vous êtes le juge. Dans les deux premières parties, les avocats défendent leurs clients et apportent des preuves différentes. Dans la troisième partie, le juge fait le bilan en examinant les positions de chacun et propose une alternative.

Superprof

Avant la rédaction : préparer son brouillon

Pour réussir une dissertation philosophique, il faut procéder par étapes. On pourrait croire la philosophie abstraite... Il n'en est rien ! Les dissertations doivent faire l'objet d'une analyse logique. On étudie différents points, argumente, contre-argumente... Une fois la gymnastique comprise, vous n'aurez plus aucun problème !

1. Choix du sujet

Première chose à faire ? Lire attentivement les sujets proposés. Ne vous précipitez pas, chaque mot, chaque verbe, chaque virgule a son importance. Il faut donc être sûr d'avoir correctement lu les sujets proposés avant de se lancer. Une fois les sujets lus, essayez de les relier aux thèmes dominants. Si vous avez des affinités avec un thème en particulier, optez pour le sujet qui en traite !

2. Analyse du sujet

Comment faire un bon brouillon de dissertation ? Le brouillon est une étape cruciale, c'est souvent là que tout se joue. Triez, classez, organisez vos idées afin que la rédaction de votre dissertation soit la plus fluide possible !

Décortiquer le sujet

  • Ecrire chaque terme de façon espacée afin de pouvoir avoir une vue d'ensemble du sujet
  • Relier chaque terme à des concepts proches et opposés (Exemple : Si le sujet traite de l'« erreur », penser à parler de la notion de « faute »).
  • Reformuler la question : trouver une question plus claire pour vous, quelque chose de plus concret et qui vous parle.

Transformer la question en problème

  • La question simple devient un problème : se demander "Pourquoi" on peut poser cette question. Quel est l'intérêt d'une telle question ? Vous trouverez ainsi plus facilement le problème.
  • Il va falloir répondre à ce problème par un développement rigoureux constitué de la manière suivante : idée + argument + explication + analyse.

Choisir le plan à adopter

Après avoir pris connaissance du sujet, questionnez-vous sur le plan que vous allez adoptez. Il existe plusieurs plans possibles. Les plus courants sont les suivants :

  • Si votre sujet débute par "Doit-on / Peut-on / Est-il possible que ?" le plan peut suivre le modèle thèse-antithèse-synthèse.
  • Si c'est un sujet notion (un seul terme) ou un sujet qui débute par "Qu'est-ce que...?" le plan consiste à discuter autour des différentes définitions du concept principal.

Recherche des idées

  • L'étape « écriture automatique » : Une fois les étapes précédentes faites, prenez une feuille blanche et notez toutes les idées qui vous viennent à l'esprit lorsque vous lisez le sujet. Vous pouvez aussi noter les exemples (ceux provenant de la littérature, de l'histoire et des sciences sont très appréciés par les examinateurs), les arguments et les objections auxquels vous pensez.
  • Les idées personnelles : Trouvez quelques idées personnelles de votre cru pour montrer à l'examinateur que vous n'êtes pas simplement capable d'apprendre votre cours mais que vous êtes en mesure de mener une réflexion autour du sujet.
  • Les arguments philosophiques : Notez, enfin, les auteurs et leurs arguments philosophiques que vous connaissez et qui peuvent vous aider à répondre à la question.

3. Classement des idées et organisation du plan

Une fois ce « premier jet » effectué, il est l'heure de classer vos idées et de donner une vraie structure à votre plan. Si vous comptez faire trois parties (ce qui est généralement recommandé), prenez une feuille pour chaque partie : par exemple, la feuille « thèse », la feuille « antithèse » et la feuille « alternative ». Sur chacune de ces feuilles, organisez vos arguments selon deux ou trois sous-parties. À l'intérieur de ces sous-parties, classez vos idées, vos exemples et vos arguments. À la fin de la partie, trouvez une objection qui vous servira à faire la transition vers la nouvelle partie. Un petit conseil : il est plus intéressant de faire « progresser l'argument » en commençant par l'argument le plus simple et terminant vers l'argument le plus fort. Structurez le tout en l'encadrant d'une mini introduction et d'une mini conclusion.

La rédaction de la dissertation

Une fois que votre plan est correctement établi et bien organisé, vous pouvez passer à la rédaction de la dissertation. Cette rédaction se déroule en trois étapes : commencez par l'introduction, développer vos idées et arguments dans deux ou trois parties différentes puis faites le bilan de votre développement dans une brève conclusion.

Introduction

Dans l'introduction, vous devez introduire le sujet, c'est à dire, "accrocher" votre lecteur au problème philosophique dont il est question. Pour cela, vous pouvez utiliser une citation, un exemple littéraire, un évènement historique, une intrigue de film, etc. De cette manière, vous allez capter l'attention de votre examinateur et l'emmener avec vous tout au long du fil de votre développement. Une fois l'accroche trouvée, il est temps de définir les termes du sujet. Pour cela, aidez-vous des termes opposés ou antonymes et faites des liens avec des notions connexes. Ensuite, l'heure est à la reformulation de la question posée par le sujet en reprenant les termes majeurs et essentiels. Trouvez une phrase qui vous parle, avec laquelle vous vous sentez à l'aise. Enoncez, par la suite, le problème qui est sous-jacent à la question posée. Pour finir, vous devez donner le plan de votre devoir : cependant, pour éviter les lourdeurs, vous pouvez faire aussi en sorte qu'il se lise en filigrane dans l'évocation du problème.

Développement

Comment se préparer à l'épreuve de philosophie ? Rassurez-vous, Aristote n'est jamais loin... Et il veille sur vous ! N'hésitez pas à faire référence à ses thèses, Aristote a une pensée transversale qui traite de la majorité des thèmes abordés durant l'année.

On craint souvent l'étape du développement alors qu'elle n'est qu'une explication des idées classées dans votre brouillon. Pour permettre à l'examinateur de suivre le chemin de votre pensée, veillez à faire ressortir sur la feuille vos différentes parties (sans noter les titres !) avec des sauts de lignes, des alinéas entre les paragraphes, des transitions, etc.

L'usage des exemples

Attention, les exemples sont à prendre très au sérieux. Ils aident à alimenter le contenu de votre pensée : ils peuvent illustrer un argument ou aider à débuter une explication. Vous pouvez choisir de placer l'exemple en début ou en fin de votre développement, à condition que vous livriez une analyse complète de celui-ci. Trop souvent, les candidats pensent que l'exemple vaut pour lui-même, or ce n'est pas le cas. Concernant le choix de vos exemples, il est conseillé de vous référer à des exemples issus de la littérature, de l'histoire ou du cinéma. Si nous vous encourageons à livrer votre avis personnel et à user de votre raison, il n'est pas très recommandé de citer des exemples tirés de votre vie personnelle.

L'usage des références

Savoir utiliser correctement des références philosophiques est un vrai plus dans votre copie. Encore une fois, il ne s'agit pas de citer un auteur sans expliquer sa thèse ni de remplir votre copie de citations non expliquées. L'intérêt d'une référence est de soutenir votre idée. Dans l'hypothèse où vous doutiez de l'identité de l'auteur de X thèse, n'en parlez pas. Mieux vaut éviter de finir dans les « perles du bac » !

Conclusion

Votre développement terminé, l'heure est au bilan ! Attention, conclure ne signifie pas donner une seule réponse qui a valeur de vérité. Non, conclure c'est passer brièvement en revue toutes les solutions qui ont été abordées afin de pouvoir trancher. Vous devez donc faire la synthèse de votre développement en suivant plusieurs étapes :

  • Reprendre le problème / la question posé.e dans l'introduction.
  • Montrer les enjeux philosophiques qui en ressortent (visibles dans les différentes parties de votre développement).
  • Terminer la conclusion par une idée personnelle ou une nouvelle question qui pourrait amener au développement d'une nouvelle dissertation.

Mini rappel des étapes à suivre pour la dissertation de philosophie

Brouillon- Ecriture automatique : notez toutes les idées inspirées par la lecture du sujet
- Classez vos arguments philosophiques, vos exemples, vos citations
- Créez deux ou trois parties de développement qui mettent en lumière les enjeux du sujet et les discutent
Introduction- Trouvez une accroche
- Reformulez la question posée
- Définissez les termes du sujet
- Enoncez votre plan
Développement- Reprenez votre brouillon et rédiger les grandes idées énoncées
- Suivez le modèle : idée + exemple + explication + argument.
- N'oubliez pas de faire des transitions entre vos parties.
Conclusion- Reprenez la question posée dans l'introduction.
- Résumez les différentes réponses apportées pendant le développement
- Proposez, si vous le souhaitez, une idée personnelle pour conclure

Les erreurs à éviter

  • Le hors-sujet : Terreur de tous les examinateurs, les candidats qui tombent dans le hors-sujet sont souvent ceux qui se cantonnent à développer le thème principal plutôt que le problème en question.
  • Les généralisations abusives : On a très certainement dû vous le dire et vous le répéter, la philosophie ne fonctionne pas selon des faits mais des thèses. Ainsi, évitez les devoirs qui débutent par des assertions de type « De tout temps, l'homme... », cela n'a rien à faire dans une copie de philosophie et vous coûtera des points.
  • Les anachronismes : Même si vous voulez bien faire en citant la thèse d'un auteur, soyez absolument sûr de vous. Il serait mal venu de citer Platon en utilisant la terminologie heideggerienne ou sartrienne...
  • L'absence d'enjeux : La dissertation doit servir à répondre à une question donnée... Mais il est impératif de trouver dans cette question des enjeux et des présupposés à discuter. Ne vous contentez jamais d'un « Oui », « Non », « Peut-être » : la philosophie est une affaire de nuances.
  • Les fautes d'orthographe : Pour les éviter, il est essentiel que vous ayez du temps à la fin de l'examen pour vous relire. Si vous ne prenez pas ce temps, alors les quelques fautes d'orthographe laissées au passage coûteront cher dans la note finale...
  • L'absence d'exemple : Imaginez-vous tomber sur un devoir qui traite d'histoire, de science ou d'art... Ne pensez-vous pas qu'il serait judicieux de pouvoir citer un évènement historique majeur, une expérience scientifique révolutionnaire ou une oeuvre d'art ? Alimenter votre devoir par des exemples est crucial.
  • L'absence de vocabulaire et de références philosophiques : Evidemment, on ne vous demande pas d'être spécialiste dans le domaine. Il faut des années d'études avant de pouvoir maîtriser correctement la pensée des auteurs au programme. Toutefois, il est important que vous ayez dans votre « boîte à outils du bac », quelques auteurs et citations que vous maîtrisez. Une partie de la note est attribuée à la connaissance philosophique du candidat.

Nos derniers conseils

Comment rédiger sa dissertation de philosophie ? Une dissertation, c'est : un peu de vous, un peu des autres... Et beaucoup de réflexion !

Le mécanisme compris, le tout sera d'en faire un très grand nombre pour maîtriser pleinement la méthode. Attention à ne pas balancer trop d'arguments dans vos parties, cela pourrait faire sombrer votre dissertation dans un recueil de citations et lui faire prendre la forme « d'un cours mal mené » au lieu d'une réflexion organisée.

N'oubliez jamais que vous avez le champ libre et êtes libre de faire dire ce que vous voulez dans votre dissertation. Il n'y a pas de bonne ou mauvaise réponse, le tout est de passer par des arguments philosophiques qui tiennent la route et qui sont appuyés par les citations de philosophes.

Vous pouvez également observer les nombreuses dissertations ou commentaires présents sur le net de manière à en ressortir et en résumer les choses utiles qui vous semblent simples et compréhensibles. Nous vous invitons fortement à réorganiser dans des fiches selon les notions d'études, les citations et arguments qui vous semblent pertinent de retenir. Cela aura le mérite de vous faciliter énormément vos révisions pour le BAC. Pensez toujours à commenter plus ou moins vos citations pour montrer que vous les comprenez et maîtrisez le sens de leurs propos.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 5 votes)
Loading...

Morane

Diplômée d'un Master en philosophie et d'une licence en Lettres modernes, je suis une passionnée de lecture et adore transmettre aux personnes désireuses d'en apprendre plus. Mon petit plaisir ? Les voyages ! Et parce que la vie est une aventure, j'entends bien me la jouer exploratrice encore longtemps 😉

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide
avatar