Introduction :

I/ C'est quand ? C'est où ?

L'Europe Occidentale entre 987 (mise en place de la dynastie des Capétiens) et 1492 (découverte officielle de l'Amérique) a connu une période difficile.

II/ Décrire l'Europe au Moyen-Âge :

L'Europe au Moyen-Âge est largement dominée par les rois.

Les frontières de l'Europe ont beaucoup changées : le royaume de France était plus petit, l'Europe centrale était dominée par le Saint-Empire, l'Italie n'existait pas.

III/ Comment la société était-elle organisée ?

La société au Moyen-Âge est très différente de la société actuelle :

- Elle était divisée en 3 groupes héréditaires :

¤Ceux qui travaillent (90 % des paysans) et qui payent l'impôt. Parmis eux, il y a un faible pourcentage de bourgeois (au Moyen-Âge, le terme bourgeois désigne souvent les habitants des villes, souvent pauvres).

¤Ceux qui combattent (seigneurs, rois, ducs, comtes, barons, et chevaliers = la noblesse)

¤Ceux qui prient (le clergé = pape, évèques, prètres, abbés, moines) : Il est constitué d'un mélange des 2 autres classes.

Cette société ne disparaîtra qu'au moment de la Révolution Française.

A) Les Paysans

Ils représentent, au Moyen-Âge, la très grande magorité des habitants du Royaume franc ; leur vie est difficile.

La vie des paysans au Moyen-Âge est très difficile. Ils vivaient en Autarcie (ils produisaient ce dont ils avaient besoins pour survivre). Leurs outils étaient rudimentaires et l'énergie utilisée se limitait souvent à la force musculaire. Le bétail était rare et les engrais peu utilisés. Les paysans étaient obligés de laisser une partie de leurs terres en jachère (au repos). Aussi, les seigneurs "écrasent" d'impôts leurs paysans. Ces derniers doivent payer des impôts en :

- Taxes sur l'utilisation des banalités (four, moulin, péage(pour aller dans le château)...).

- Argent pour payer les terres cultivées.

- Travail (comme récurer les douves...)

- Naturel (ils donnent une partie de leurs terres, des poules...)

Pour finir, les paysans sont victimes des 3 catastrophes qui ponctuent la fin du Moyen-Âge :

-Les accidents climatiques : ils entraînent bien souvent une famine. À partir du 14ème sciècle le climat se refroidit et les récoltes sont mauvaises.

-Les épidémies (La grande épidémie de peste commence en Europe au milieu du 15ème ).

-La guerre (la guerre de 100 ans commence en France au milieu du 15ème).

Conclusion :

Les conditions de vie des paysans au Moyen-Âge vont évoluer entre le 10ème et le 15ème sciècle : elles sont favorables jusqu'au 14ème puis se dégrade.

Entre le 12ème et le 14ème sciècle, le climat très favorable entraîne une augmentation de la population en Europe Occidentale. De plus, le progrès technique (travail du fer, utilisation du bétail, invention du collier d'épaule...). C'est une période de défrichement (déforestation). La majorité des églises de villages, de style roman, ont étés construites à cette époque.

À partir du milieu du 14ème sciècle, la situation se dégrade à cause de la guerre de 100 ans, l'arrivée de la peste, et du petit Âge Glaciaire ; la population des campagnes diminue mais la population de villes augmente ; c'est l'époque de cathédrales gothiques.

B) Les seigneurs et la chevalerie

Les relations entre les seigneurs au cours du Moyen-Âge sont organisées par les règles de la féodalité : un seigneur offre de terres à son vassal qui, en monnaie d'échange, lui jure fidélité. (lors des guerres, il enverra une armée à son seigneur). Ce contrat était "signé" lors de la cérémonie de l'hommage (en vérité, on signait à l'oral sur son honneur).

Malheureusement, les vassaux ont tendance à considérer leur fief comme un bien héréditaire (de père en fils). Toute  l'histoire des rois de France au Moyen-Âge est le récit d'une lutte entre les Capétiens et leurs grands vassaux (par exemple, le duc de Normandie, un Viking, également roi d'Angleterre, était plus puissant que le roi de France).

Les chevaliers

Les chevaliers sont toujours des seigneurs. Ce sont de redoutables guerriers lourdement équipés. Au fur et à mesure que l'armement progresse (les armes à feu apparaissent pendent la Guerre de Cent Ans). L'armure devient de plus en plus lourde. L'épée est l'arme favorite des chevaliers car elle est très efficace au combat rapproché et sa forme de croix témoigne que son possesseur est un bon chrétien.

En effet, lors de la cérémonie de l'adoubement qui permet de devenir chevalier, il fallait prier toute une nuit.

Les chevaliers, souvent violents au début du Moyen-Âge, se civilisent progressivement sous la pression de l'Église.

-Par l'amour courtois, les chevaliers s'imposent certaines règles dans la société ; ils lisent de plus en plus.

-Par la paix de dieu, l'église catholique impose aux chevaliers de respecter les chrétiens qui ne se battent pas.

-Par les croisades (les chrétiens essayent de reprendre la ville de Jérusalem), les chrétiens tuent des musulmans et le Pape obtient que les chevaliers aillent faire la guerre ailleurs. La deumeure d'un seigneur est le Château-Fort.

Les châteaux du Moyen-Âge :

Dès la fin des invasions barbares, les seigneurs d'Europe Occidentale construisent les demeures fortifiées pour faire face à l'insécurité ; au début, il s'agissait de palissades en bois qui sont améliorées au cours du Moyen- Âge.

Le château-fort est une structure militerre complexe qui avait 2 fonctions :

-Protéger le seigneur et les paysans

-Représenter la domination du seigneur envers les paysans.

L'utilisation de la poudre à canon pendant la Guerre de 100 Ans rends le château inutile ; il est remplacé alors par le "Château de la Renaissance".

C) Les clergés

Le clergé représentait moins de 3% de la population. Pourtant, son rôle était important car la religion chrétienne catholique s'imposait dans toute la société. L'Eglise catholique est très hiérarchisée, et on peut séparer le clerger en deux parties :

-Le clergé séculier (qui vit dans le siècle, au milieu du peuple) = Pape, curés, évèques...

-Le clergé régulier qui vit à l'exterieur du monde, qui obéit à des règles, souvent installés au monastères) = Abbés, moines.

Pape → Cardinaux (qui élisent le Pape) → Evèques → Curés.

→ Abbés     →  Moines.

D)Quel était le rôle de l'Eglise ?

Ce rôle était très important car la religion catholique était une obligation au Moyen-Âge :

-L'Eglise intervenait à tous les moments importants de la vie (naîssance : baptème, mariage, et mort : extrême-onction ou derniers sacrements). De plus, les curés animaient la vie quotidienne en imposant la messe le dimanche et la confession.

-Les croisades : Le pouvoir de l'Eglise était tel que le Pape parvient à convaincre les chrétiens d'Occident de partir à la conquète  de la ville sainte, Jérusalem. Pendant deux siècles, plusieurs croisades ont permis aux chrétiens de créer des petits royaumes en Orient. Jérusalem est prise en 1099. Ces voyages ont permis à l'Occident de découvrir la civilisation musulmane ; le plus, la fermeture de la Route de la Soie. La fin des croisades est le point de départ des Grandes Découvertes. D'une certaine manière, les croisades sont à l'origine de la Renaîssance.

-Les églises et les cathédrales : Au Moyen-Âge, tous les villages de l'Occident chrétiens se font construire une église, de style roman. Des efforts considérables (financiers et technique) sont réalisés par la religion. On peut distinguer 2 grandes périodes :

-Au 12ème siècle, les villages fonts construire des églises de style roman.

-Apartir du 13ème siècle, les villes plus grandes et plus riches font construire des cathédrales

-Les monastères :

De très nombreux monastères sont construits en Europe Occidentale au Moyen-Âge ; le point de départ d'un monastère est une communauté de moines qui désirent :

-S'isoler de la société pour consacrer sa vie à la prière.

-Obéir à une règle particulière qui change d'un monastère à l'autre.

Par exemple, 2 grandes règles ont animées l'histoire monastique du Moyen-Âge : Les Bénédictains et les Cisterciens.

IV/ Le Royaume de France au Moyen-Âge

En 987, Hugues Capet est élu par les grands seigneurs du royaumes de France : il est le premier roi d'une longue dynastie : Les Capétiens.

Les Capétiens à la conquète de leur Royaume

Au début du Moyen-Âge, les premiers Capétiens ne maîtrisaient qu'une petite région autours de Paris : Le Domaine Royal. Le reste du royaume est sous le contrôle des grands seigneurs (ducs et comtes). Entre 987 et le début de la Renaissance, les Rois de France ont cherchés à contrôler l'ensemble de leur royaume (agrandir le domaine royal).

Les guerres entre le roi e les grands seigneurs sont permanantes, en particulier le duc de Normandie (aussi roi d'Angleterre) et le duc de Bourgogne. Quelques Capétiens se sont illustrés dans cette lutte : -Philippe Auguste, qui, en 1214, a vaincu à Bouvines l'Empereur Germanique Otton, le roi d'Angleterre Jean Sans Terre (à qui il arrache le titre de duc de Normandie), et l'un des ses grands seigneurs.

-St Louis (Louis 9), qui, après être partis en croisade, a répartit son royaume en confisquant quelques grands fiefs. Sa qualité de Saint donne un grand prestige à la famille des Capétiens (désobéir au roi, c'est désobéir à dieu).

-Philippe 4 Le Bel a fortement agrandit le domaine royal et a enrichit le royaume. Malheureusement, la mort de ses 3 fils est à l'origine de la Guerre de 100 ans.

-Louis 11 se débarasse du duc de Bourgogne ; il est le dernier roi du Moyen-Âge.

Au fur et à mesure que les rois Capétiens vont étendre leur pouvoir sur le royaume, ils vont uniformiser les poids et imposer le dialecte de la région Parisienne à l'ensemble du Royaume (il y avait autrefois plusieurs dialectes, plus ou moins proches du latin.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (2,86/ 5 pour 7 votes)
Loading...

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide