Industrie : Ensemble des activités ayant pour objet l'exploitation des richesses naturelles et leurs transformations. Elle existait bien avant le XVIIIe siècle, mais elle était largement minoritaire dans une économie essentiellement agricole.
A partir du XVIIIe siècle, on assiste, suite à une série d'innovations, à une formidable mutation des techniques de production industrielle. Ce changement d'échelle va modifier profondément l'économie de l'Europe, mais aussi des paysages, de la hiérarchie sociale, des mentalités ... On entre dans la civilisation industrielle
Qu'est-ce que l'industrialisation ?
Où et à quel rythme se diffuse-t-elle ?
Comment modifie-t-elle la société ?

I/ L'industrialisation

Mots clés : système industriel, taylorisme, fordisme
Dates clés : 1769 : Watt
1909 : Ford

A/ Les "révolutions industrielles"

On distingue deux grandes révolutions industrielles qui correspondent à des transformations techniques intenses => changement de système industriel : repose sur une source d'énergie dominante, les branches industrielles motrices, le processus de fabrication, la gestion du travail.
1ère révolution industrielle : 1780-1850
Machine à vapeur de James Watt
Mécanisation de nombreuses activités (machine à tisser)
La source dominante de cette 1ère révolution est le charbon (extrait au Nord, à l'Est, en Auvergne (St Etienne), Midland, Pays de Galles, Appalaches, voir p.18) => les pays noirs
Textile (branche industrielle en pointe), tout comme la metallurgie pour les rails
Méthodes de travail : traditionnelles, petits atelier, travail à domicile
Celles-ci sont de plus en plus concurrencées par l'usine (nouveau lieu de travail, où l'on installe les puissantes machines => début du machinisme). Elle transforme le paysage.

2ème révolution industrielle : 1880-1950
Evolution technique majeure : moteur à explosion (Daimler)
Le charbon est toujours utilisé
Pennsylvanie, Bakou (Caucase) : exploitation du petrôle
Apparition de la "Fée Electricité" : on sait la produire de façon régulière
Aristide Bergès, 1869 : 1ère usine hydroélectrique.
On commence à installer les lignes à hautes tensions.
On lui trouve des utilisations (lampe, tramway)
Industrie metallurgique : toujours présente, on produit massivement de l'aluminium
Industrie chimique : - Engrais => conséquence pour l'agriculture
- Colorants artificiels
- Médicaments
- Début des matières plastiques
Industrie mécanique : automobile, débuts de l'aviation
Méthodes de travail : L'américain Taylor propose une nouvelle méthode de travail, le taylorisme. Augmentation de la productivité.
Henri Ford (1863-1947) va appliquer ces méthodes en 1909, avec la Ford T (14 h de travail pour 1500de fabrication, puis en 1985 : 1h20 de travail pour 600 de fabrication) (cf p.28)
Taylorisme : repose sur la décomposition du travail en un repérage et un chronométrage de chaque geste nécessaire à sa réalisation et sur l'élimination de tous les gestes inutiles
Fordisme : taylorisme + c'est la hausse du salaire des ouvriers pour en faire des consommateurs.
=> Production de masse pour une consommation de masse

B/ Géographie de la main-d'oeuvre

Les nouvelles industries vont se localiser à la croisée de la main-d'oeuvre qu'elle nécessite en masse. Ces deux révolutions industrielles s'accompagnent d'un bouleversement de la géographie de la main-d'oeuvre. Localisation à côté des marchés et des matières premières. Espace privilégié d'installation : périphérie des villes des pays noirs (cf p.18) => Urbanisation sans précédent. Concentration dans la dorsale européenne.
L'entrée dans l'age industriel se traduit par le début de l'exode rural et la croissance du taux d'urbanisation.
cf dossier p.38-39

C/ Géographie de l'industrialisation

Elle touche la France et les régions du Nord-Ouest de l'Europe à partir des années 1830 et atteint les autres régions d'Europe orientale (Allemagne, Bohème (République Tchèque)) à la fin du XIXe siècle. On a une Europe occidentale industrielle sui s'oppose à une Europe orientale en voie d'industrialisation. La seconde révolution permet à l'Allemagne et aux USA de s'imposer à la tête des puissances industrielles.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
1er cours offert !
Angelina
5
5 (14 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (22 avis)
Thibault
130€
/h
1er cours offert !
Aymeric
5
5 (19 avis)
Aymeric
27€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (16 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (9 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (12 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (14 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (22 avis)
Thibault
130€
/h
1er cours offert !
Aymeric
5
5 (19 avis)
Aymeric
27€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (16 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (9 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (12 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert>

II/ Une économie de la croissance

Pour Levi-Strauss : 2ème plus grande révolution qu'ait connu l'humanité, la première étant la révolution agricole (+ sédentarisation), 8000 ans av. J.C.
Concept de croissance qui s'oppose à l'économie de pénurie pratiquée avant la révoltion industrielle
Economie de la croissance : repose sur trois données :
- l'appel des marchés
- capitalisme
- libéralisme
La croissance n'est pas toujours régulière, elle avance par à-coups

A/ Les moteurs de la croissance

1) Les marchés

Mots-clés : crise/croissance, capitalisme, dépression, libéralisme
Dates-clés : 1873-1896 : Grande dépression
24 octobre 1929 : Krach de Wall Street
1933 : Début du New Deal aux USA
Personnages-clés : Keynes, Roosevelt

Deux types de marchés : Intérieur : La croissance s'appuie dessus, en constante augmentation
1850-1939 : population en Europe multipliée par 12, et multipliée par 15 aux USA (due à l'immigration)
Dernière grande famine : en Irlande, entre 1846 et 1848 : 1 Ma de morts ("maladie de la pomme de terre")
Dernière peste : Marseille en 1721
Extérieur : Les économies s'ouvrent vers le monde => vendre ses produits ailleurs
UK : 20% d'exportation
Empires coloniaux : débouchés importants => UK, dès le début du XXe siècle, 30% de son revenu
La France devra attendre les années trente
Pays émergeants : Russie, pays de l'Est et de l'Empire Ottoman
Forts marchés (début XXe)
Besoin d'investissements

2) Les investissements
de plus en plus forts

Plus grands investiseurs : les Etats. Développent une politique de grands travaux (en France, plan Freycinet en 1879 : réseaux de chemins de fer)
Chemins de fer dans l'Empire Ottoman, en Russie, aux USA

3) Un contexte libéral

Mouvement qui date du XVIIIe.
Libéralisme : en économie, une idéologie reposant sur la liberté de posséder, d'entreprendre, d'acheter et de vendre. En politique, il est favorable à une extension des libertés individuelles.
Quesnay : grand penseur, physiocrate
Adam Smith : Grand théoricien sur le libéralisme. Va théoriser ses idées économiques à partir de l'économie industrielle. Grande idée : l'intérêt particulier profite au bien commun
Pas ou peu d'interventions de l'Etat. Libre échange (espace Shengen)

cf Dossier p.37

Capitalisme : système économique fondé sur la propriété privée, les moyens de production, le libre entreprise et la recherche du profit. Il se caractérise par un mouvement de concentration des moyens de production et des capitaux.
Trust : concentration d'entreprises qui détient un pouvoir de domination sur un seul secteur d'activité dans une économie.
Conglomérats : groupe constitué d'entreprises d'activités diversifiées.

Accélération de la circulation du capital : mise en place d'un système bancaire à partir de 1860 qui va collecter l'argent => développement des banques d'affaires

Protectionnisme : protéger ses frontières par des taxes douanières
Paternalisme : Assure les besoins sociaux de ses ouvriers (logement, scolarisation)
Jusqu'en 14-18, l'Europe domine

B/ Les rythmes de la croissance

Cette croissance se caractérise par des fluctuations qui font alterner phases d'expansion et de dépression.
Cycle = 60 ans, croissance puis crise (en théorie)
Les deux phases se suivent
1873 : première grande dépression : krach boursier à Vienne qui entraîne en cascade des faillites d'entreprises et de banques. Epuisement des innovations de la 1ère révolution industrielle, sous-consommation, tarissement des mines d'or de Californie. On sort de cette crise grâce aux effets bénéfiques de la révolution industrielle.
Découverte de mines d'or en Alaska et en Sibérie
1896, la croissance reprend jusqu'en 1929 => 2ème grande crise (24/10), qui serait du à une crise de la spéculation : prise de 90% des actions, tandis que l'industrie a eu 13 à 15% => Peur des actionnaires : 12 Ma d'actions proposées, pas d'achat.
Révélateur d'une crise plus profonde
Surproduction dès les années 28-29
Solutions : - Développement de la publicité
- Développement des crédits à la consommation
- Exportation
Limites : - Suréquipement des ménages
- Surendettement
- Les aleas de l'exportation

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 2,15/5 - 13 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !