Pourquoi parle-t-on de « révolution industrielle » ?

On peut parler de « révolution industrielle » car les conditions de travail ont subit la plus profonde modification qu'elles aient éprouvée depuis l'origine de la société ( en particulier suite à l'apparition inattendue de deux machines désormais immortelles : la machine à vapeur ( Watt ) et la machine à filer ( Arkwright ) ).

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
Thibault
5
5 (27 avis)
Thibault
160€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (152 avis)
Chrys & chris
87€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Aymeric
4,9
4,9 (21 avis)
Aymeric
37€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (13 avis)
Diego
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (26 avis)
Rémy
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chemsa
4,9
4,9 (15 avis)
Chemsa
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Théodore
5
5 (9 avis)
Théodore
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thibault
5
5 (27 avis)
Thibault
160€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (152 avis)
Chrys & chris
87€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Aymeric
4,9
4,9 (21 avis)
Aymeric
37€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (13 avis)
Diego
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (26 avis)
Rémy
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chemsa
4,9
4,9 (15 avis)
Chemsa
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Théodore
5
5 (9 avis)
Théodore
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

L'industrialisation touche-t-elle l'Europe de façon uniforme ?

Dans un premier temps, on remarque aisément que la majorité des pays d'Europe ont été acteur de cette révolution : Angleterre, France, Allemagne, Italie...

Cependant il ne faut pas négliger que l'évolution de l'Angleterre ( à l'origine de la transformation ) s'est développé de manière plus importante qu'en France, en Allemagne ou tout simplement en Russie. On dénote ainsi, une part du marché anglais nettement supérieure, en matière de fonte, de charbon et de filés de coton ( matériaux qui ont hautement participé à la création de cette révolution ), en analogie à celle de la France et de l'Allemagne réunie.

Quelles sont les conséquences humaines, sociales de cette industrialisation ?

Comme la majorité du temps dans le monde de l'industrie, on oppose deux catégorie : les capitalistes et chefs de société qui recherche sans cesse le profit et qui vont jusqu'à oublier les valeurs morales des uns et des autres, aux ouvriers et exploitant, considérés comme un outil de l'usine...

Au cours de cette révolution, l'ouvrier est devenu si peu de chose dans la grande industrie, qu'il dirige souvent sans comprendre véritablement ce dont il effectue, et on ne lui attribue jamais la moindre part dans la prospérité de l'industrie.

En outre, l'usine multiplie les travailleurs inhabiles, qu'elle recherche de préférence, et vont même jusqu'à inciter les plus petits enfants à travailler auprès d'elle, si bien que les législateurs de France et d'Angleterre ont été obligés d'intervenir et de lui en arracher quelques uns.

Les manufacturiers ont décomposés les fonctions, et remplace le travail de l'Homme par celui de deux femmes, de quatre enfants, quand ils n'ont pu le faire exécuter par une machine nouvelle.

Prêt pour un cours histoire ?

Quel rôle économique le chemin de fer a-t-il pu avoir ?

Le chemin de fer et locomotives à vapeurs ( qui ont nettement évolué de notre temps ) ont engendrés bien des modifications dans le commerce et dans la société :

  • Le transport des marchandises est effectué en un temps record, et le prix en est réduit d'un tiers.
  • Les produits agricoles de toutes sortes ont pu venir de plus loin à des prix plus modérés.
  • Les propriétaires établis au voisinage de la ligne ont pu recevoir à bon compte de la chaux et de l'engrais ce qui leurs à permis d'agrandir les marchés pour leurs produits agricoles et minéraux.
  • Le chemin de fer aura également servi de moyen de transport rapide à bon marché.

Quels aspects sont absents de cet ensemble documentaire ?

On y note l'absence :

  • Du travail à la chaîne.
  • De la standardisation, du Fordisme et du Taylorisme.
  • Des investissements et capitaux, et l'apparition des procédés de la bourse ( action... ).
  • Des trusts et des cartels.
  • Des dégâts environnementaux qu'a pu causer cette révolution sur la société et la nature.

Réponse organisée

Vous proposerez un plan détaillé permettant de répondre au sujet posé ( titres des 2 ou 3 grandes parties et articulations des idées, c'est-à-dire sous-titres ou paragraphes ).

Tandis que la révolution française faisait ses grandes expériences sociales sur un volcan, l'Angleterre commençait les siennes sur le terrain de l'industrie. La fin du XVIIIe siècle y était signalée par des découvertes admirables, destinées à changer la face du monde et à accroître d'une manière inespérée, la puissance de leurs inventeurs.

Jamais au cours de son histoire, l'Europe n'avait connu une telle croissance et sur un temps si long ( jusqu'à la guerre de 1914 ).

→ Mais en quoi les transformations économiques et sociales ont bouleversées l'Europe puis le Monde, entre 1800 et 1850.

Entre 1800 et 1850, dans une Europe où l'accroissement naturel devient fort ( suite aux grandes épidémies qui deviennent moins fréquente et à la fin des guerres napoléoniennes ) et où les économies étaient essentiellement basé sur l'agriculture, on dénote un profonde modification des conditions de travail, du en particulier à l'apparition de deux machines désormais immortelles :

  • La machine à vapeur inventé par l'écossais James Watt, qui est constituée d'un moteur thermique à combustion externe, qui transforme l'énergie thermique que possède la vapeur d'eau fournie par une ou des chaudières en énergie mécanique.
  • La machine à filer, planifiée par l'ingénieur et industriel anglais Arkwright.
  • Les progrès dans la métallurgie avec le procédé du puddlage ( brasser de la fonte liquide pour obtenir du fer ou de l'acier plus souple ) inventé par Henry Cort en 1789.

Ainsi, la production industrielle devient très nettement supérieure à la productivité agricole et tertiaire. La mécanisation fait ses débuts en Angleterre ( qui entraînera par ailleurs, un exode rural important en Grande-Bretagne ) dans les filatures de coton avant de toucher peu à peu le reste du continent européen.

La sidérurgie reste toutefois, longtemps limitée à des forges rurales et il faut attendre les débuts du chemin de fer et la création de grandes usines pour y noter la création de grande fonderie moderne travaillant au coke.

Sur le continent, il y a complémentarité entre les villes et les campagnes où les habitants y travaillent pour l'industrie. La main d'œuvre rurale est flexible et mal payée. De petites villes industrielles apparaissent.

L'âge industrielle est d'abord celui de la grande entreprise capitaliste. Le fonctionnement des entreprises va se modifier en profondeur ; on y note l'apparition de deux systèmes qui permettront de réduire les coûts, d'augmenter les profits et de mieux payer les ouvriers : le Taylorisme et le Fordisme. Les grandes entreprises ayant besoin de gros capitaux pour leurs investissements, mettent en place des sociétés par action. Les entreprises améliorent également leurs organisation, et se renforcent grâce à la concentration horizontale ou verticale : c'est la naissance des trusts. Ces entreprises peuvent aussi s'entendre entre elle pour se partager le marché en constituant des « cartels » pour limiter la concurrence... Les « cartels » restent toutefois interdit par la loi, et contraire à l'esprit du capitalisme libérale.

Le travail à la chaîne se développe, aidé par la standardisation, et les patrons se mettent à rechercher de préférence les travailleurs inhabiles, si bien que l'on ne lui attribuera jamais la moindre part dans la prospérité de l'usine. Quelques exploitants, incitent également les plus petits enfants à travailler auprès d'elle, si bien que les législateurs de France ou d'Angleterre sont obligés d'intervenir et de lui en arracher quelques uns. Cette méthode aura accru toutefois la productivité de manière spectaculaire.

Le chemin de fer et locomotives à vapeurs engendrerons également des modifications dans le commerce et dans la société. Le transport des marchandises est effectué en un temps record, et le prix en est réduit d'un tiers. Les produits agricoles de toutes sortes ont pu venir de plus loin à des prix plus modérés. Les propriétaires établis au voisinage de la ligne ont pu recevoir à bon compte de la chaux et de l'engrais ce qui leurs à permis d'agrandir les marchés pour leurs produits agricoles et minéraux. Le chemin de fer aura également servi de moyen de transport rapide à bon marché.

Pour finir, et c'est ce que les différents textes de l'étude ne mentionne pas, la révolution industrielle aura présenter bien des inconvénients :

  • Elle aura fortement aggravé les conditions de travail des ouvriers.
  • Elle aura produit en quantité, entraînant surproduction et abandon de matières première devenu inutilisables.
  • Elle aura jouer un rôle néfaste sur l'écologie et l'environnement, dans un Monde qui désormais, s'empresse de réparer les dégâts et de contrer les rejets de CO2 et les pollutions diverses, ayant un impact direct et fatal sur la nature
>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,25 (8 note(s))
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !