Rappels sur l'oeuvre et mise en situation

 

Qui a peint la scène du balcon ? La scène du balcon représentée par Franck Bernard Dicksee en 1884. Un baiser qui scelle, malheureusement, le destin tragique des deux amants.

Shakespeare compose « Roméo et Juliette » en 1596, tragédie qui sera jouée pour la première fois en 1597 au théâtre du Globe à Londres. L'intrigue tourne atour de deux personnages principaux : Roméo Montaigu et Juliette Capulet. Les deux jeunes gens se sont rencontrés à un bal masqué et sont tombés instantanément éperdument amoureux l'un de l'autre. Seule ombre au tableau, les familles véronaises Montaigu et Capulet sont ennemies jurées... De ce fait, leur amour semble compromis.

Les familles Montaigu et Capulet

Famille Montaigu Famille Capulet
Roméo : fils des Montaigu, fou amoureux de Juliette Capulet

Benvolio : cousin et ami de Roméo et Mercutio

Le vieux Montaigu : père de Roméo et chef de la maison rivale des Capulet

La dame Montaigu : l'épouse du chef du clan Montaigu

Balthazar : serviteur de Roméo

Abraham : valet des Montaigu
Juliette : fille des Capulet, amoureuse de Roméo Montaigu

Tybalt : jeune seigneur antipathique, cousin de Juliette

Pâris : gentilhomme que le clan Capulet aimerait comme époux pour Juliette

Le vieux Capulet : père de Juliette et chef de la maison des Capulet

La dame Capulet : l'épouse du vieux Capulet et la mère de Juliette

La nourrice de Juliette : personnage franc et drôle

Pierre : valet de Juliette

Samson et Grégoire : serviteurs des Capulet

Un vieil homme : le grand-oncle de Juliette
Après le bal, Roméo entre secrètement dans le jardin des Capulet afin de voir Juliette. Celle-ci, accoudée à sa fenêtre, déclare son amour au beau jeune homme sans savoir qu'il se trouve à quelques mètres en dessous d'elle. Témoin caché, Roméo lutte contre l'envie de se manifester avant de céder et de lui déclarer, à son tour, sa flamme. Les deux amants s'échangent des mots remplis d'amour et de poésie, donnant à ce passage une vraie dimension lyrique. La scène du balcon est ce qu'on appelle un topos littéraire, un lieu commun. La rencontre amoureuse autour du balcon se retrouve chez Musset dans On ne badine pas avec l'amour ou encore dans le Phèdre de Racine. C'est un thème lyrique typique de la littérature romanesque et amoureuse. Mais pourquoi cette magnifique déclaration d'amour entre Roméo et Juliette laisse t-elle présager une fin dramatique à l'oeuvre ? Plusieurs moments de l'extrait nous laisse penser que leur avenir est sombre...

Commentaire de l'extrait

I. Le cadre de la scène et la symbolique du décor

1) L'ouverture de la fenêtre

Cette scène, connue sous le nom de « scène du balcon », devrait pourtant porter le nom de « scène de la fenêtre ». En effet, dans le texte, on trouve plus souvent le terme de « fenêtre » que de « balcon ». Quoi qu'il en soit, et peu importe en réalité l'appellation trouvée, la scène tend à mettre en lumière le fait que Juliette se trouve en hauteur par rapport à son cher et tendre Roméo, caché dans le jardin. Dans cet extrait, la fenêtre joue un rôle symbolique important : elle est synonyme d'ouverture vers le monde, vers l'aventure, vers l'inconnu. Sans le savoir, Juliette franchit les limites de son espace familial et s'ouvre à Roméo. Du côté de Roméo, retranché discrètement dans le jardin des Capulet, il intègre un lieu clos et s'expose à cette ouverture inattendue. Par conséquent, les personnages sont dans une bulle, complètement coupés du monde extérieur. À eux deux, ils sont le parfait mélange entre l'ombre et la lumière : Roméo, caché dans la nuit sombre aperçoit Juliette, rayonnante de beauté.

O nuit bénie, nuit bénie ! Je crains puisqu'il fait nuit, que ce ne soit là qu'un rêve trop flatteur et trop doux pour être vrai.

Mais si la fenêtre est ouverture, elle est aussi séparation : chacun se trouvant d'un côté de la fenêtre, aucun n'osant, pour le moment, se rendre dans la partie opposée. Les amants, bien que seuls dans cette scène, restent séparés spatialement et par le sang.

2) Un lieu clos qui marque une vraie séparation

Mais si la fenêtre est ouverture, elle est aussi séparation : chacun se trouvant d'un côté de la fenêtre, aucun n'osant, pour le moment, se rendre dans la partie opposée. Les amants, bien que seuls dans cette scène, restent séparés spatialement et par le sang. C'est toute l'ambiguïté de cette scène qui unit et oppose les deux protagonistes à la fois. Roméo restera-t-il dans l'ombre, caché ? Le projet de mariage caché va dans le sens de cette hypothèse. Mais Roméo est aussi celui qui embellit Juliette, qui la rend radieuse grâce l'amour qu'elle éprouve pour lui. En étant l'ombre, et elle la lumière, il agit sur elle comme la technique de clair/obscur du peintre Caravage : pour faire ressortir un élément dans son tableau, le peintre joue des contrastes de couleur. Roméo sublime Juliette, perçue comme une oeuvre d'art. Vous cherchez un cours francais ?

II. Les portraits des deux amants : Juliette et Roméo

Existe-t-il un film sur l'histoire de Roméo et Juliette ? Extrait du film « Roméo + Juliette » de Baz Luhrmann. En 1996, Leonardo DiCaprio et Claire Danes incarnent à merveille ces deux personnages mythiques...

1) La lumineuse Juliette

Oh, parle encore, ange lumineux, car tu es

Aussi resplendissante, au‑dessus de moi dans la nuit,

Que l'aile d'un messager du Paradis

Quand il paraît aux yeux blancs de surprise

Des mortels, qui renversent la tête pour mieux le voir

Enfourcher les nuages aux paresseuses dérives

Et voguer, sur les eaux calmes du ciel.

Ce qui caractérise Juliette dans cet extrait est incontestablement la « lumière » qui émane de sa personne. Dès qu'elle apparait à la fenêtre, Roméo est surpris par cette lumière qui surgit et qui l'éblouie par sa rapidité et son éclat. On retrouve d'ailleurs le champ lexical de la lumière avec les verbes « rayonner » et « resplendir ». On peut également constater que Juliette est un paronyme - mot qui ressemble fortement à un autre mot sans pour autant en avoir le même sens - de Juillet. Qu'est-ce que cela peut bien vouloir signifier ? C'est en juillet que le soleil brille le plus intensément. Juliette est ici considérée comme l'incarnation même du soleil. Pour Roméo, la Lune jalouse la beauté de Juliette. Son physique est astrale, sa personne est cosmique :

Lève-toi beau soleil et tue l'envieuse lune

Qui est déjà malade et pâle de douleur

Juliette est celle qui éclaire la nuit et que même la Lune envie. Mais au-delà de la comparaison esthétique, cette caractéristique prend une dimension symbolique importante. Tout être vivant a besoin de lumière pour vivre et s'épanouir (les hommes, les animaux, les plantes, etc.). Cela renforce l'idée selon laquelle Roméo a besoin d'elle pour exister. Sa vie en dépend...

2) Le poétique Roméo

Roméo, de son côté, devient un poète lyrique suite à l'apparition de sa dulcinée. Il est en parfaite harmonie avec le monde cosmique qui se dégage de Juliette, sa source d'inspiration, sa muse. L'expression de l'amour est à son paroxysme. D'ailleurs, Juliette demande à Roméo de s'exprimer dans un langage moins abstrait :

Si tu aimes, dis-le avec un cœur sincère... 

Mais Roméo, c'est également celui qui va devoir quitter le monde des hommes pour devenir « sans nom ». En effet, la thème du nom est très important dans ce passage. Le nom est constitutif de l'identité d'un homme, de son être. Pourtant, Juliette lui demande de s'en affranchir :

Ô Roméo, Roméo, pourquoi donc es-tu Roméo ? Renie ton père et abdique ton nom...Il n'y a que ton nom qui est mon ennemi...Tu es toi-même si tu n'étais pas un Montaigu...Ô sois quelque autre nom...Rejette ton nom ...

Roméo va alors sacrifier son être pour obtenir le coeur de Juliette. Il consent à délaisser son nom et à être rebaptisé « amour ». Ici, nous assistons à un vrai don de soi de la part de Roméo : aucune détermination familiale ou sociale ne doit constituer un frein dans son ascension vers Juliette. C'est donc l'heure de la renaissance pour Roméo, qui sacrifie son identité pour espérer être à jamais auprès de Juliette.  

Existe-t-il une version musicale de Roméo et Juliette ? Affiche de la comédie musicale à succès « Roméo et Juliette : de la Haine à l'Amour », produite en 2001 par Rhéda et Gérard Presgurvic.

III. Une déclaration d’amour qui présage une fin tragique

Malgré la déclaration d'un amour pur et la preuve d'un engagement sincère, l'avenir semble moins radieux que la belle Juliette. La fin de l'extrait met en exergue les dangers qui pèsent sur les deux amants et menacent leur bonheur.

1) Les craintes de Juliette

  • La crainte d'en dire trop : Si Juliette se dévoile, elle pense dans un premier temps être seule et n'y voit aucun inconvénient. Au contraire, elle peut enfin laisser parler son coeur sans crainte d'être entendue et jugée par sa famille. Mais lorsqu'elle s'aperçoit que Roméo est dans le jardin et l'écoute, elle devient soudainement très pudique et revient sur ses paroles de peur que cela ne soit pas réciproque :

Je porte, tu le vois, le masque des ténèbres,

Sinon l'idée que tu m'as entendue, ce soir,

Empourprerait mes joues de jeune fille.

Que je voudrais être convenable, que je voudrais,

Ce que j'ai dit, le détruire!

  • La crainte que Roméo soit en danger : Contrairement à l'élaboration trouvée dans les mots de Roméo, Juliette ne se lance pas dans de longues tirades et cherche à aller à l'essentiel. Elle s'inquiète pour Roméo et le prévient des dangers dans les termes les plus clairs.

Comment es‑tu venu, dis, et pourquoi ?

Les murs de ce verger sont hauts, durs à franchir,

Et ce lieu, ce serait ta mort, étant qui tu es,

Si quelqu'un de mes proches te découvrait.

2) La persévérance de Roméo  Le danger plane sur Roméo qui, jusque là, a franchi énormément d'obstacles pour parvenir jusqu'à sa bien-aimée. Le thème de l'amour impossible et interdit est très présent dans cette scène. Roméo doit affronter de nombreuses difficultés afin de pouvoir être auprès de Juliette. Toutefois, ces difficultés ne sont pas seulement physiques (les murs, le balcon, etc.), elles sont également plus profondes, moins faciles à dépasser. On retrouve ici tous les codes de la tragédie : l'amour, la passion, la difficulté de l'union, la fatalité... Malgré cela, Roméo semble déterminer à évincer toutes les difficultés se présentant face à lui au nom de son amour pour Juliette. Un héros tragique, brave et courageux, qui se bat valeureusement pour un amour en apparence impossible.

3) Une union impossible à moins que... ?

Roméo et Juliette doivent lutter contre un obstacle principal : les deux amants appartiennent à deux familles qui se haïssent depuis des générations. Comment penser possible une future union entre eux ? Cela passera par un élément principal : le renoncement.

  • Pour Juliette : Elle renonce à son éducation, sa famille, sa liberté et sa méfiance.

 

Mais Adieu mes bonnes manières !

  • Pour Roméo : Il renonce à son nom, à son être, voire même à son identité d'homme. Il devient l'allégorie de l'Amour, de la Renaissance.

Une solution se dessine, mais elle est sans doute la plus périlleuse : après le renoncement viendra l'union. Le mariage des deux amants se profile secrètement...

Deux mots, cher Roméo, et bonne nuit, cette fois.

Si ton élan d'amour est conforme à l'honneur

Et ton dessein le mariage, écris‑moi demain

Par le biais de quelqu'un que je t'enverrai,

Où et quand tu entends qu'on célèbre le rite.

Et alors je mettrai à tes pieds mon destin

Et te suivrai, mon seigneur et maître, d'un bout à l'autre du monde.

Cette scène, orientée principalement autour d'une déclaration d'amour réciproque, marque le premier et l'ultime moment de répit pour les deux amants. Dans cette parenthèse spatio-temporelle, ils ouvrent leurs coeurs sans penser aux conséquences tragiques que de tels aveux vont comporter. Mais c'est le thème tragique de l'amour impossible qui brille : les sentiments amoureux sont toujours plus forts que tout et triompheront, même dans la mort.

Conclusion

Les Capulet et les Montaigu vont-ils se réconcilier ? La réconciliation des Montaigu et des Capulet devant les corps de Roméo et Juliette vue par le peintre Frédéric Leighton au milieu du 19 ème siècle (The Bridgman Art Library). Seule la mort aura pu les unir à jamais...

  La scène « du balcon » est l'une des scènes les plus connues de la littérature, mise en scène à de nombreuses reprises et jouée par les plus grands comédiens. Le langage poétique conduit au dévoilement de la nature des sentiments des deux personnages, sentiments menacés par les représailles de deux familles rivales. Ainsi, Roméo et Juliette sont conscients de ce qu'ils risquent sans pour autant décider de le voir. La pièce se termine sur la mort tragique de Roméo et Juliette, qui savaient leur union possible que dans la mort. Ce geste conduira à la réconciliation des Montaigu et des Capulet, les deux familles rivales de Vérone. Il aura fallu un événement tragique pour leur faire prendre conscience de l'inconsistance de leur rivalité. En tant que pièce de théâtre renommée, Roméo et Juliette est un incontournable des programmes scolaires. Amusez-vous à répartir les rôles et prenez-vous au jeu ! Il n'y a pas de meilleur apprentissage que celui qui consiste à se mettre dans la peau du personnage et de découvrir la complexité de ses sentiments et de ses pensées. Bonne lecture à vous tous, que vous soyez #teamMontaigu ou #teamCapulet !      

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,60/ 5 pour 5 votes)
Loading...

Morane

Diplômée d'un Master en philosophie et d'une licence en Lettres modernes, je suis une passionnée de lecture et adore transmettre aux personnes désireuses d'en apprendre plus. Mon petit plaisir ? Les voyages ! Et parce que la vie est une aventure, j'entends bien me la jouer exploratrice encore longtemps 😉

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide