Etude Analytique de la scène 4 de l'acte IV de Dom Juan, de Molière

-> Comment DL exprime-t-il son ressentiment ?

I ) Un discours pathétique et polémique

    A) Le pathétique

a) Préambule : véritable exorde, avec les marques du locuteur et du destinataire "je vois bien", "je vous embarrasse", "vous". Il se montre à quels points leurs rapports sont conflictuels et difficiles "étrangement". Il insiste sur leur lassitude réciproque "si vous êtes las", "je suis bien las"

b) Argumentation : il manifeste son regret "hélas" et sa déception. Il passe du général au particulier :

  • le général "nous"=genre humain ; présent de vérité générale, son argument est qu'il ne fut pas trop prier le Ciel
  • le particulier "j'ai souhaité" ; il donne son exemple à lui. Le pathétique est montré par l'utilisation du passé composé. Les expressios hyperboliques "demandes inconsidérées", "ardeurs non pareilles", "transports incroyables". Antithèses entre le souhait et la ralité "chagrin" et "supplice" s'opposent à "joie" et "consolation"

    B) Le polémique

a) Style oratoire : phrases longues, rythme ternaire "quand", "que" et la question lognue l. 169 à 174 avec l'accumulation de questions rhétoriques

b) Indignités (champ lexical) : "indignes", "mauvais", "infâmes". Il blâme directement son fils et insiste sur la durée de ce comportement "continuelles", "à toutes heures" et sur le nombre d'actions comises

c) Leçon de morale : à partir de la l. 180 en particulier, il rappelle à DJ son statut de gentilhomme. Son blâme devient plus virulent : il assimile DJ à un "monstre". C'est une métapore très dévalorisante ; DJ s'exclut par son comportement de la société et du genre humain. Il a recours à des effets rhétoriques par des allitérations en "d" et des répétitions du préfixe "dé". Donc il y a progression dans la tirade, le ton monte constamment

II ) Une grande dignité

    A) Les sentiments paternels

- DL rappelle le bien familial "ancêtres", "fils". Il connaît bien son fils "je vois bien que je vous embarrasse"

- rapport réciproque entre eux "si vous êtes las...je suis las"

- DL rappelle ses efforts pou avoir un fils "j'ai souhaité", "je l'ai demandé". Il insiste par l'anaphore sur le particule "fatiguant" pour renforcer l'expression de ce désir

- il mentionne aussi les actes qu'il a dû accomplir pour le sauver "lasser", "puisé". Toutes ces démarches lui ont nu ; il a abusé de ses relations avec les grands pour venir en aide à DJ

- le père aime le fils : il utilise un vocabulaire posiif, mélioratif "foi", "consolation" pour parler de ce qu'un enfant apporte à ses parents

    B) Valeurs aristocratiques

- rappel de la naissance "mériter votre naissance". Il rappelle la condition de DJ "gentilhomme", "sang noble"

- insuffisance de la naissance, importance des actes : ques rhétoriques, présent de vérité générale -> seule compte l'action morale : valorisaiton de la vertu définie par l'expression "premier titre de noblesse", "dévalorisation de l'action immorale" avec la métaphore du "monstre"

- rappel des ancêtres : champ lexical valorisant "gloire", "éclat", "illustre". Les descendants doivent être à la hauteur de leurs aïeus : métaphore du chemin "suivre les pas qu'ils nous tracent"

- la qualité d'"honnête homme" : idéal de l'époque - > comportement vertueux, altruisme d'un homme raisonnable et cultivé

Conclusion :

Ce texte met en relief le personnage de DL et transmet des valeurs essetielles de la société et de la noblesse. Malgré cette tirade, DJ agit avec indifférence ce qui enrtaîne la malédiction de DL.

Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,29/5 - 7 vote(s)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !