L'attribut du complément d'objet est la "manière d'être" que le sujet attribue au complément.

Exemple :

- Le chef de chantier jugea cet échafaudage trop dangereux.

- Le directeur a rendu le métreur responsable de cette erreur.

L'attribut du complément d'objet est introduit par des verbes que l'on peut classer en trois catégories distinctes :

Des verbes de jugement ou d'appréciation

tels que : juger, trouver, prendre pour, tenir pour, croire, considérer comme, etc.

Exemple :

- J'ai trouvé ce livre passionnant à lire

- Nous tenons notre collègue pour un professionnel méritant.

des verbes donnant une idée de "transformation" ou de "fabrication"

tels que : rendre, faire, élire, nommer, etc.

Exemple :

- L'écrouissage rend l'acier doux plus malléable.

- La direction a nommé mon collègue chef de bureau.

des verbes impliquant la permanence de la manière d'être

tels que : appeler, savoir, laisser, etc.

Exemple :

- On appelle cette fonction "dérivée", parce que ...

- Je sais ce mécano très habile.

- Nous laisserons cette construction inachevée.

Les mots à employer comme attribut du complément d'objet

Ce sont : le NOM ou l'ADJECTIF qui pilotent le groupe attribut et par conséquent s'accordent en genre (masculin ou féminin) et en nombre (singulier ou pluriel) avec le complément d'objet dont ils indiquent la manière d'être.

Placer l'attribut du complément d'objet

Immédiatement DERRIERE le complément d'objet, comme dans tous les exemples ci-dessus.

EXCEPTION : lorsque le complément d'objet est un groupe nominal assez long, cette construction est inversée et l'attribut précède le complément :

Exemple :

- construction normale : nous trouvons cet article un peu cher.

- construction inversée : nous trouvons un peu chers ces articles importés de l'étranger.

Il y aurait une faute de style à écrire :

a) L'inspecteur jugea les échafaudages courant le long de la façade dangereux.

b) Le chef du personnel estima incapable d'accomplir ce travail sans danger cet ouvrier.

On voit que la règle consiste à placer en dernier le groupe le plus long.

La proposition comportant un attribut du complément d'objet doit être maniée avec prudence, notamment en raison du choix limité des verbes qui autorisent cette construction. Mais chaque fois que cela est possible, il ne faut pas hésiter à y recourir : c'est très souvent le moyen de condenser une phrase avec élégance.

Exemple : La phrase ci-après comporte trois propositions lourdement enchaînées par des "que" :

- Le chef d'entretien dit qu'il estimait que ce matériel était irréparable.

On la remplacera avantageusement par la proposition attributive :

- Le chef d'entretien estima ce matériel irréparable.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide