Qui est Maupassant ?

Écrivain français (1850 – 1893)
Après avoir été militaire puis fonctionnaire, il se consacre à sa carrière d’écrivain.
Il se situe dans le mouvement réaliste et naturaliste comme ses amis Zola et Flaubert.
Après le succès de Boule de suif (1880) il devient riche et mène une vie de fêtes.
Très diminué physiquement et nerveusement par la syphilis, il décède à 43 ans.

La maison Tellier (recueil de contes, 1879) Contes de la Bécasse (recueil de contes, 1882), Bel-Ami (roman 1885), Le Horla et autres nouvelles (nouvelles fantastiques, 1887)...

L'histoire du roman

Roman publié en feuilleton puis en volume en 1883. Livre de poche 1983.

Le roman raconte la vie de Jeanne Le Perthuis des Vauds, fille de hobereaux normands, à l’époque de la Restauration, de sa sortie du couvent jusqu’à l’âge mûr.
Après une enfance choyée et une adolescence cloîtrée dans un couvent, Jeanne épouse le Vicomte de Lamarre hypocrite et brutal avec qui elle n’est pas heureuse. Ils ont un enfant, Paul, sur lequel elle reporte un amour obsessionnel. Au fur et à mesure, elle découvre la brutalité et les infidélités de son mari, la faiblesse de ses parents, un secret familial qui la mène au bord du suicide et l’ingratitude de son enfant.

C’est un roman Réaliste qui suit l’itinéraire sentimental et psychologique de l’héroïne.

Les personnages du livre

Jeanne
À dix-sept ans, Jeanne « semblait un tableau de Véronèse » Elle est belle et grande, le teint clair avec des grains de beauté, les cheveux blonds et les yeux bleus.
Jeanne est « radieuse, pleine de sèves et d’appétits de bonheur ». C’est une jeune fille romantique, qui aime la nature, la poésie et qui se nourrit de rêves.
De désillusions en désillusions, elle devient passive et fataliste. Elle est presque toujours en décalage avec le temps. Quand elle est jeune, elle se projette dans l’avenir et quand elle est plus âgée, elle se réfugie dans le passé. Elle reporte un amour excessif à son enfant et devient jalouse et violente.

Le vicomte Julien de Lamare
Julien est le personnage le moins sympathique du roman. C’est un séducteur : "Des yeux profonds et tendres » ... « Une éloquence passionnée » ... « une de ces figures heureuses dont rêvent les femmes ». Il épouse Jeanne pour l'argent et ne la respecte jamais. Il est hypocrite, avare, égoïste, paresseux, violent et méchant.

Rosalie
C’est la sœur de lait et la servante de Jeanne. C’est une "grande fille de chambre forte et bien découplée comme un gars". Elle est chassée de la demeure familiale après avoir été surprise avec le vicomte de Lamare. Contrairement à Jeanne, elle vit dans la réalité. Quand elle revient 25 ans après, Rosalie est devenue plus forte que sa maîtresse grâce à son travail et sa volonté et elle n’a pas de rancune. Elle est active, rigoureuse, bonne gestionnaire et donne de bons conseils à Jeanne. C’est sur une phrase de Rosalie que se termine le roman : « La vie, voyez-vous, ça n’est jamais si bon ni si mauvais qu’on le croit ».

Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 2,46/5 - 13 vote(s)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !