Ce qu’on attend des élèves pour le sujet de réflexion

Le brevet est une étape stressante pour les élèves de 3ème. Il s’agit du premier gros examen de la scolarité et ne savent pas toujours très bien gérer le temps, le stress, le style d’écriture. Même si les professeurs préparent les élèves depuis le début de l’année, l’angoisse de la page blanche est malgré tout, toujours présente.

Pour calmer le plus efficacement les élèves, le mieux est de savoir à quoi s’attendre. Plus les élèves sont préparés et plus le stress diminue, même le jour J. On se sent alors prêt à affronter l’épreuve.

Mais en quoi consiste donc cette épreuve ?

Comment rester calme pour l'épreuve de français ? Le brevet des collèges angoissent un grand nombre de collégiens.

L’épreuve de rédaction en français au brevet des collèges est une épreuve d’une durée d’1h30 durant laquelle les élèves doivent choisir entre deux sujets.

Le premier sujet est un sujet d’imagination. Les élèves doivent donc écrire un texte d’invention selon le style demandé. Cela peut faire suite à un corpus de textes (par exemple des lettres) ou bien un simple sujet imposé selon un genre littéraire.

Le second sujet, et celui qui nous intéresse ici, est le sujet de réflexion.

En choisissant ce sujet, les professeurs attendent des élèves que ceux-ci développent un texte argumentatif sur un sujet donné. Les élèves doivent donc exposer différents arguments « pour » et d’autres arguments « contre ».

Les élèves ne doivent en aucun cas prendre parti pour l’un ou l’autre. Il s’agit avant tout d’exposer des arguments ainsi que des exemples pour appuyer ses idées. Il faut alors utiliser des exemples de la littérature mais de toute la culture en général. Le but n’étant pas d’exposer son point de vue mais bien un état général sur le sujet.

Ce travail demande un temps de réflexion essentiel avant de s’embarquer dans la rédaction. Le sujet est ensuite noté sur 20.

Comment bien se préparer au sujet de réflexion ?

Avant le jour J, comment se préparer au sujet ? Comment s’entraîner pour progresser ?

Bien sûr, les professeurs sont présents tout au long de l’année pour aider les élèves à réaliser différents exercices. Tous ces entraînements en classe permettent de développer les capacités de rédaction, d’argumentation et d’élaboration de plan. Les bases pour réussir son sujet de rédaction en somme !

Mais le sujet du brevet peut aussi se préparer à la maison et pas toujours de la manière que l’on croit.

La lecture est par exemple un excellent moyen de se préparer au sujet de réflexion. L’élève acquiert ainsi, sans s’en rendre compte, de nombreux mots de vocabulaire qui pourront l’aider à s’exprimer dans sa rédaction. Les livres peuvent également l’élève à trouver des arguments et surtout des exemples. Ainsi, pour appuyer ses arguments, il aura la possibilité de citer des œuvres littéraires, quelles qu’elles soient.

Les inspirations peuvent également se faire en visionnant des films ou bien en discutant avec ses parents ou d’autres personnes. C’est ainsi que l’on se forge un avis. L’élève peut ainsi entendre différentes façons de penser et cela ne peut qu’enrichir son argumentation.

Il ne faut pas hésiter à s’entraîner en se lançant des sujets de réflexion comme « pourquoi ce film m’a-t-il plus ? » ou autres sujets liées à son quotidien. Écrire régulièrement aide ainsi à trouver un bon rythme d’écriture et être assez clair dans ces explications.

Une fois devant la feuille du brevet, il faut prendre le temps de réfléchir dans quel sujet vous êtes le plus à l’aise. Parfois, même si l’élève a préféré le sujet d’invention durant toute son année scolaire, il se peut que le sujet de réflexion l’intéresse et l’inspire plus le jour J.

Avant de choisir le sujet de réflexion, il est préférable de se demander quels seraient les arguments à apporter pour être sûr d’avoir de la matière. En règle général, ce choix se fait au feeling.

Comment préparer le brevet ? S’entraîner permet de partir plus serein à l’examen.

Travailler la problématique et le brouillon

« Le travail des jeunes pendant les vacances : certains y sont favorables, d’autres le refusent. Dans un développement organisé d’une vingtaine de lignes, vous exposerez les arguments des uns et des autres. »

Face à un tel sujet vous avez la possibilité de le reformuler de la façon suivante :

Que faut-il penser du travail des jeunes pendant les vacances ?

Vous avez affaire à un sujet d’argumentation. Il faut évaluer les avis différents sur la question et les exposer.

Pou cela je vous conseille de faire un tableau en deux colonnes : une colonne pour les arguments favorables à ce travail, une autre consacrée au contraire aux critiques.

Essayez de formuler clairement vos idées par une courte phrase afin que, dans votre rédaction, vous puissiez reprendre l’idée telle quelle. Distinguez bien les arguments et les exemples.

Pour le travail saisonnier des jeunesContre le travail saisonnier des jeunes
– un travail saisonnier permet aux jeunes de découvrir le onde du travail dans des conditions favorables : un ou deux mois seulement.– le travail saisonnier ne leur apporte aucune formation : on n’a pas le temps en deux mois d’apprendre un métier
– cette première expérience leur permet de toucher leur premier salaire : c’est une satisfaction pour eux et cela constitue de l’argent de poche pour l’année– les jeunes ont besoin de se reposer pendant les vacances après une année scolaire parfois difficile. Il faut qu’ils profitent de leur insouciance.
– c’est l’occasion de prendre conscience de la difficulté de la vie des adultes (de leurs parents) : voyant comment travaillent leur parents, ils mûrissent et changent parfois d’attitude vis-à-vis d’eux.– travailler pendant l’été risque de les fatiguer pour leur rentrée et une année mal commencée se finit souvent par un redoublement.

Votre tableau achevé (si possible avec autant d’arguments dans chaque camp), vous pouvez commencer la rédaction.

Commencer la rédaction du sujet de brevet

Il faut introduire votre rédaction et présenter le débat et la question en jeu.

Pour commencer votre introduction vous pouvez évoquer brièvement la situation de votre protagoniste : Jacques.

« Dans le texte d’A.Camus, Jacques veut profiter de ses vacances mais sa grand-mère qui n’a jamais eu de vacances ne comprend pas qu’il ne fasse rien pendant ces trois mois. Aussi cherche-t-elle à le faire travailler. Or Jacques est jeune : il n’a que treize ans. Que penser du travail des jeunes pendant les vacances ? Les avis sur cette question sont partagés. »

Votre introduction achevée, il faut commencer par exposer l’un des deux avis : stratégiquement il vaut mieux exposer l’avis dont vous vous sentez le plus proche à la fin de votre devoir. En effet le correcteur se souviendra plus facilement de la fin de votre travail que du début. Or vous serez plus convaincant en croyant à la force de vos arguments. Votre avis sera donc exposé à la fin. Si je trouve bien de travailler l’été, je commencerai par l’avis opposé. Mon plan sera donc :

  • 1) Certains pensent que travailler pendant les vacances est nuisible pour les jeunes
  • 2) D’autres au contraire estiment que cela apporte des avantages certains.

Vous rédigez un texte argumentatif : n’oubliez donc pas les mots de liaison. Pour votre sujet il vous faut utiliser :

  • Les mots d’addition pour exposer les différents arguments d’une colonne: de plus, par ailleurs, en outre, d’une part…d’autre part, ensuite….
  • Les mots d’opposition pour montrer que les avis divergent d’une colonne à l’autre : en revanche, néanmoins, toutefois, cependant…
  • Les mots de conséquence pour conclure: c’est pourquoi, en conséquence, donc, pour conclure…

Comme deux avis s’opposent il est attendu que vous fassiez deux paragraphes principaux : un par avis (ou colonne). À chaque argument vous allez à la ligne. Pour passer au second paragraphe vous sautez une ligne.

 Vous pouvez imaginer retranscrire ce que des parents vous auraient confié si vous les aviez interrogés.

Quelle sont les étapes de la réflexion en français ? Le temps de réflexion doit servir à prendre des notes de manière organisée pou mieux se lancer dans la rédaction.

Terminer son sujet de réflexion du brevet

N’oubliez pas de conclure.

Rien n’indique dans votre sujet que vous devez donner explicitement votre avis. Ne dites donc pas « je » mais vous pouvez toutefois sous-entendre que vous avez une préférence. Pensez à conclure comme vous avez introduit : avec des références au texte de Camus mais aussi en rappelant la loi qui protège le travail des mineurs.

« Les avis concernant le travail des jeunes pendant les vacances restent partagés. Le jeune Jacques n’aurait, aujourd’hui, de toute façon pas eu le droit de travailler puisque la limite légale est de seize ans. Il faut enfin que le jeune lui-même se sente prêt à entrer dans le monde travail même pour une durée de deux mois. »

La conclusion doit donc être assez large et ne pas donner un avis ferme. Vous pouvez alors reprendre les éléments de base de votre argumentation et ouvrir le sujet avec vos connaissances personnelles.

Une fois le sujet terminé, n’oubliez pas de vous relire !

La relecture est toute aussi importante que les autres étapes de rédaction. Car même si le sujet demandé est une question de fond en apparence, il s’agit avant tout de savoir si vous savez vous exprimer correctement, en utilisant les bons mots de vocabulaire et sans faire de fautes.

Il faut dans ce cas faire bien attention aux règles de grammaire, à la syntaxe mais aussi à la conjugaison.

La concordance des temps doit être bien géré. Certains élèves ne savent pas quel temps utiliser et mélangent alors tout type de conjugaison. En relisant, il est plus facile de se rendre compte de ses erreurs que lorsque l’on est concentré sur le développement des idées. C’est pour cette raison que le travail de relecture est essentiel.

Comment répartir son temps de rédaction ?

L’épreuve totale de français dure trois heures. La partie de la rédaction ne représente que la moitié de l’ensemble de l’épreuve qui est partagée avec une dictée et une série de questions sur un document pour évaluer votre compréhension.

Durant cette heure et demi, il est important de savoir bien s’organiser pour ne pas manquer de temps et réussir à boucler tous les arguments jusqu’à la conclusion.

Le choix du sujet peut parfois prendre déjà les dix premières minutes de votre temps. Essayez tout de même de ne pas être trop indécis afin de ne pas perdre des minutes précieuses.

Comment gérer son temps ? Le temps est un point important pour bien réussir son épreuve !

L’étape du brouillon est une étape importante car elle permet de classer ses arguments. Si le brouillon est bien fait et bien pensé, la rédaction s’enchaînera toute seule.

L’astuce est qu’il ne faut pas avoir à trop réfléchir durant la rédaction. La réflexion se passe durant le brouillon. Il faut marquer le plus de détails possible en notant également les exemples et parfois même des phrases. Certains élèves décident d’écrire tout le sujet d’abord au brouillon, puis de le recopier. Dans ce cas le temps du brouillon peut durer environ 50 minutes, afin de se laisser les 20 dernières minutes pour tout recopier.

EtapeTemps conseillé
Choix du sujet10 minutes
Réflexion sur brouillon et rédaction50 minutes
Recopier le brouillon20 minutes
Relecture10 minutes

Les dix dernières minutes doivent être dédiées à la relecture de votre rédaction. Même si cinq minutes peuvent suffire dans la plupart des cas, les dix minutes permettent de beaucoup moins stresser et de vraiment prendre le temps de corriger ses erreurs. Cette étape de relecture peut être faite juste après votre brouillon si vous avez tout écrit sur celui-ci. Il ne restera ensuite plus qu’à rendre votre copie !

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 7 votes)
Loading...

Isaline

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide