Découverte d'un champ lexical du « sport »

  • Ballon, terrain, but, footballeur, équipe, match, stade...

Repérage des comparaisons

  • Son père qui fumait comme une cheminée (l.26).

Les personnages (leurs noms, leur caractère, leur surnom, leur attitude)

  • Pedro : 8 ans, intelligent et rapide, petit, surnom : Microbe, sens de la persécution, observateur, tenace.
  • Père de Pedro : (âge non définis), curieux, fumeur.
  • Daniel : (âge non définis mais doit être assez prêt de celui de Pedro), fils de l'épicier.

Quelques rappels sur le rythme du récit.

Scène : épisode raconté en détail.

Sommaire ou résumé d'action : succession d'action simplement évoqué.

Ellipse : moment qui n'est pas raconté.

Une analepse : retour en arrière.

Une prolepse : anticipation, projection dans le futur.

Dégager l'essentiel :

a) Pedro est un jeune garçon de neuf ans.

b) Il vit à Santiago, capital du Chili.

c) Les personnages appartenant à son entourage sont :

  • Le pére de Pedro : ne prête pas trop attention à son fils avant de lui expliquer ce qu'est la guerre.

  • La mère de Pedro : aime son enfant normalement.

  • Camarades de Pedro : Jouant avec lui, l'enfant est souvent agacé par le surnom qu'ils lui donnent : « Microbe ».

    d) Il assiste à l'arrestation du père de Daniel, l'épicier par les soldats.

e) Ils écoutent la radio pour avoir des infos sur les antifascistes.

f) Le sujet de rédaction que les élèves doivent écrire est « Que font-ils après l'école chez eux ? ». Imposé par le capitaine Romo dans le but de le montrer aux générales pour savoir si les parents de ces derniers sont antifascistes. D'une certaine manière, les enfants dénoncent leurs parents.

g) Il n'a pas dit la vérité pour protéger son père. Il dit qu'il doit acheter un jeu d'échec car son fils l'a mentionné dans sa rédaction.

Le narrateur et le cadre réaliste

1.

a) Il mène son histoire à la troisième personne du singulier. Il ne fait pas partie de l'histoire car il ne se présente pas.

b) Le début du récit est au passé puisque en quelque sorte, Pedro se présente. Il deviendra au présent après l'arrestation de l'épicier.

2.

a) Les personnes qui évoquent la dictature du Chili sont les généraux (comme le capitaine Romo) et les parents de Pedro comme les antifascistes.

b) L'histoire commence au moment où Pedro raconte qu'il a reçut un ballon pour ses neuf ans, et son père se préoccupe plutôt d'écouter à la radio.

3.

a) L'histoire se déroule dans différents endroits :

  • Chez Pedro.

  • Dans la rue (devant l'épicerie...)

  • A l'école.

La structure du récit et le rythme

  1. L'ordre de la chronologie :

  • Pedro a reçu en cadeau un ballon. Il joue au foot avec ses camarades dans la rue, ses parents écoutent.

  • Un jour, l'épicier, le père de son ami Daniel, est arrêté.

  • Le soir, à la maison, Pedro apprend que ses parents sont antifascistes.

  • Le lendemain, un militaire entre dans la classe et demande aux élèves de faire une une rédaction.

  • Avant d'écrire, Pedro discute avec son voisin Leiva.

  • Le militaire rend les rédactions.

  • Les parents de Pedro lisent sa rédaction.

  • Les parents envisagent d'acheter un jeu d'échec.

  1. Les événements s'étendent sur une durée approximative de deux/trois jours.

  1. La scène auquel le narrateur s'attarde le plus est celle de l'écrit de la rédaction.

7.

a) Ce qu'il se passe pendant la période est que le militaire lit les rédactions mais le narrateur expliquent quant même ce qu'il se passe dans la rue pour nous montrer les problèmes d'antifasciste.

b) Une ellypse signifie un moment qui n'est pas racontée. La période, citée plus haut, est de quelques semaines.

Le parcours de Pedro

8.

a) La passion favorite de Pedro est le football.

b) Les éléments de la vie de Pedro qui renvoie au monde de l'enfance sont :

  • Jouer au foot avec ses camarades dans la rue.

  • Son anniversaire, ainsi que des explications sur le monde par ses parents.

  • Aller en cours et écrire une rédaction.

9.

a) Pedro n'a pas compris, au début du récit, la situation politique de son pays. Mais à la fin, après explications de ses parents et vu un homme se faire arrêté par des soldats, il la comprend.

b) Voici les étapes de la compréhensions de Pedro pour la situation politique de son pays :

  • Sentiment de curiosité envers l'écoute d'une radio régulièrement.

  • Après avoir vu un homme se faire arrêté, Pedro va demander des explications à ses parents qui vont lui avouer.

  • En discutant avec Leiva son voisin de table, il ne va pas écrire que ses parents sont antifascistes dans la rédaction du millitaire Romo, comprenant que c'est en vérité un piège.

Le mot qui sert de conducteur au cours de ces discutions est « antifasciste ».

  1. L'image de l'explication que fournis les parents à Pedro est intéressante puisque c'est à ce moment-là que ce dernier commence à comprendre tout ce qu'il l'intrigue.

10.

a) Le point de vu que le narrateur adopte est celui de Pedro.

b) « Il l'aurait voulu […] comme ceux des footballeurs » ainsi que « Son père […] qui fumait comme une cheminée » sont des comparaisons ou métaphores qui renvoie souvent au monde des adultes.

  1. Le point de vu ne s'attache qu'à Pedro.

11.

a) Au début du récit, les relations entre Pedro et ses parents sont normales mais l'enfant n'a pas assez de réponses à ses questions. Ses parents ont, par contre, une relation de confiance où ils s'expliquent les problèmes d'antifasciste et se rassure. Geste que fait le père de Pedro envers son fils :

  • « Et il lui fit de la main le geste de se taire » (l ; 12)

Geste que fait le père de Pedro envers sa mère :

  • « L'homme regarda sa femme […] et regardèrent Pedro.

12.

a) Les opinions politiques de ses parents sont qu'ils sont antifascistes. Texte le signifiant :

  • Il baissa lentement la tête pour acquiesçait.

C'est la réponse à la question de Pedro demandant si ils étaient bien antifascistes.

b) Les risques qu'ils courent sont que les soldats découvrent cette opinions politiques. Les précautions qu'ils doivent adopter est de ne pas mettre en avant celle-ci.

  1. La communication passe très bien entre les trois personnages à la fin du récit car Pedro sait désormais ce qu'ils lui cachaient et ils peuvent en discuter ensemble désormais.

La chute et la portée de la nouvelle

13.

a) Le contenu de la rédaction est un mélange de vérité et de mensonge. Le lecteur s'attendait à ce que Pedro se trompe et écrive la vérité sur la situation politique de ses parents.

14.

a) L'image donnée du personnage du millitaire est sympathique car :

  • Il s'adresse aux enfants en les appelant « les petits amis ».

15.

a) La chut de la nouvelle illustre cette image car Pedro n'est pas tombé dans le piège avec la rédaction donné par le capitaine Romo.

16.

a) Le motif de l'oiseau symbolise la liberté.

17.

a) L'enjeu de cette nouvelle est de réfléchir sur cette situation politique et d'un certain coté à une morale : on ne peut pas faire confiance à tous les adultes même ceux qui vous promettent une récompense. Donc, non l'auteur n'a pas écrit cette nouvelle seulement pour nous divertir.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,75/ 5 pour 4 votes)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide