Apprendre la prononciation anglaise implique la connaissance de plusieurs éléments constitutifs : l'articulation, l'intonation, le rythme et l'accentuation.

Pour apprendre à bien prononcer, il faudra également s'intéresser aux règles de phonétique et de phonologie.

Connaître l'appareil phonatoire pour bien prononcer l'anglais

Comment améliorer son accent anglais ? Bien comprendre le fonctionnement de l'appareil phonatoire est utile pour la prononciation !

La phonologie est l'étude des sons à valeur linguistique, des phonèmes en relation avec un signifié.

Un phonème est un élément sonore du langage parlé. L'anglais distingue 44 phonèmes, contre 36 pour le français.

Un phonème se prononce grâce à l'appareil phonatoire qui est constitué de différents organes de la bouche et de la gorge.

Il existe davantage de subtilités d'articulation en anglais qu'en français : l'appareil phonatoire doit s'adapter à la langue anglaise pour réussir à prononcer les différents sons anglais.

Organe anatomiqueNomenclature phonétique correspondante
LèvresLabiales
DentsDentales
AlvéolesAlvéolaires
Palais durPré-palatales
Palais durMédio-palatales
Palais durPost-palatales
Voile du palaisPré-vélaires
Voile du palaisPost-vélaires
LuetteUvulaires
PharynxPharyngales
LarynxLaryngales
GlotteGlottales
Apex de la langueApicales / Pré-dorsales
Dos de la langueMédio-dorsales
Racine de la langueRadicales / Post-dorsales

L'articulation est souvent ce à quoi on pense en premier en matière de prononciation anglaise. On est souvent obsédé par le fait d'avoir une bonne articulation. Pourtant, ce n'est qu'un aspect parmi d'autres de l'anglais parlé.

En effet, quand on essaie d'articuler l'anglais en gardant un rythme français, on ne parle pas anglais.

Alors que si on imite le rythme de l'anglais, il devient beaucoup plus facile de prononcer l'anglais correctement.

L'anglais est bien plus inarticulé que le français car son rythme est plus saccadé que le français qui possède un rythme très plat.

Le rythme et l'accentuation participent pleinement à la compréhension de l'articulation en anglais.

Les pièges de l'alphabet anglais

L'alphabet est souvent la première chose qu'on apprend dans une langue. Cependant, en prononciation anglaise, il risque davantage de vous perdre que de vous aider.

En effet, l'alphabet anglais ne contient pas tous les sons possibles. Ainsi, connaître un mot à l'écrit ne suffit pas pour savoir le prononcer. A l'inverse, connaître un mot à l'oral ne permet pas non plus de savoir l'écrire.

On parle souvent de l'orthographe française qui est compliquée mais l'orthographe anglaise est tout aussi chaotique avec 44 sons et plus de 1100 manières de les écrire.

En comparaison, en italien, il n'existe que 33 sons et 25 manières de les écrire. La prononciation de l'italien pourrait s'apprendre uniquement avec de l'écrit mais pas l'anglais.

Pour autant, il n'est pas impossible d'apprendre à prononcer l'anglais correctement, à condition de faire marcher son écoute davantage que sa vue.

Apprendre l'alphabet permet cependant d'apprendre à épeler des mots ou à écrire un mot qu'on nous épelle.

Par exemple, les sont J et G sont inversés dans la prononciation anglaise.

J se prononce /dʒeɪ/ et G se prononce /dʒi/. La lettre Y se prononce quant à elle comme le pronom interrogatif "why". La lettre Z se prononce /zi/ en anglais américain et /zɛd/ en anglais britannique.

L'Alphabet Phonétique International anglais

Apprendre l'alphabet phonétique anglais, c'est comme apprendre une nouvelle écriture.

Les symboles correspondent chacun à un son et permettent de lire la phonétique anglaise.

Il est indispensable de se pencher sur l'API anglais pour apprendre à prononcer correctement. Dans le dictionnaire, à côté de l'écriture anglaise d'un mot, vous trouverez sa prononciation écrite en phonétique.

Une fois habitué à la lecture des sons et symboles, il est plus facile d'améliorer sa prononciation anglaise en apprenant à articuler chacun des sons anglais (voyelles et consonnes).

Il n'existe pas de règles de prononciation anglaise et il n'existe pas toujours de correspondance entre l’orthographe anglaise et la prononciation réelle d'un mot. La seule façon d'être sûr de la prononciation d'un mot est de vérifier dans le dictionnaire.

En anglais, il existe 24 consonnes (dont 4 sont qui n'existent pas en français).

Les consonnes occlusives :

  • /p/ de pig (cochon),
  • /b/ de bear (ours),
  • /t/ de turtle (tortue),
  • /d/ de dog (chien),
  • /k/ de cat (chat),
  • /g/ de goat (chèvre).

Pour ces consonnes, aucune difficulté particulière. La prononciation se rapproche de celle du français. La seule différence notable est une légère inspiration avant la lettre /p/ lorsqu'elle est placée en début de mot.

Les consonnes fricatives :

  • /f/ de frog (grenouille),
  • /v/ de beaver (castor),
  • /s/ de snake (serpent),
  • /z/ de zebra (zèbre),
  • /ʃ/ de sheep (mouton) comme dans chat en français,
  • /tʃ/ de chicken (poulet),
  • /ʒ/ de television (télévision) comme dans jeu en français,
  • /dʒ/ de giraffe (girafe).

La consonnes nasales :

  • /m/ de mouse (souris),
  • /n/ de dinosaur (dinosaur),
  • /ŋ/ de penguin (pingouin) comme dans parking.

Les autres consonnes :

  • /j/ de yak (yack),
  • /w/ de wolf (loup),
  • /l/ de lion (lion),
  • Le son /r/ en anglais ne se prononce pas du tout de la même manière qu'en français.

De même, les voyelles ont des sonorités très différentes en anglais et en français.

Les voyelles qui existent en français :

  • /ɛ/ de red (rouge) comme dans mère en français,
  • /ə/ de dust (poussière) comme dans dangereux. 

Les sons anglais qui n'existent pas en français

Comment améliorer sa prononciation de l'anglais ? Servez-vous d'outils pour connaître la phonétique d'un mot.

Si certaines consonnes se prononcent de la même manière qu'en français, d'autres ont une prononciation bien éloignées et d'autres encore n'existent par en français.

Les consonnes

  • /θ/ de panther (panthère) : le premier son TH que l'on produit en plaçant la pointe de la langue entre les dents de devant pour perturber le passage de l'air. Les cordes vocales n'entrent pas en action.
    • Les mots les plus courants avec cette prononciation du TH sont thing, think, thanks, through, three, throx, threat, third, everything, nothing, healthy, birthday, month, both, death, truth...
  • /ð/ de feather (plume) : articulé comme le premier TH, les cordes vocales entrent en action cette fois-ci pour vibrer.
    • Les mots les plus courants dans lesquels retrouver la prononciation /ð/ sont : the, they, that, this, there, them, then, than, other, weather, together, mother, breathe, bathe, clothes...
  • /r/ de rabbit (lapin) : le son est articulé avec la langue relevée vers le haut du palais. Il est plus proche du son /w/ que du /r/ français.
    • Les mots les plus courants avec le son : right, there, really, there, remember, run, real, room, ready, try, friend, very, sorry, year, their...
  • /h/ de horse (cheval) : c'est un son facile à prononcer à condition d'y penser. Il suffit d'aspirer légèrement dans le fond de la gorge.
    • Les mots les plus courants : have, he, who, his, here, how, happen, ahead, perhaps, behind, neighbourhood...

Les voyelles simples

Les voyelles sont prononcées différemment des voyelles françaises.

Dès qu'il y a deux points derrière une voyelle, elle est prononcée comme en français mais de manière allongée, comme si on avait plusieurs voyelles d'affilée :

  • /iː/ de green (vert),
  • /ɜː/ de purple (violet),
  • /ɔː/ de saw (vu),
  • /ɑː/ de car (voiture)
  • /uː/ de blue (bleu).

Les autres voyelles sont aussi des sons qui n'existent pas en français :

  • /ɪ/ de pink (rose) : c'est un i explosif, entre les i et e français. Les lèvres sont tendues.
  • /ʊ/ de wood (bois) : il se prononce la bouche presque fermée et les lèvres arrondies. La langue est en arrière dans la bouche,
  • /æ/ de sand (sable) : facile à prononcer, c'est un son entre le /a/ français et le /ɛ/,
  • /ɒ/ de coffee (café).

Les diphtongues

  • /eɪ/ de jade (jade) : on commence par le son /e/ et on termine par le son /ɪ/. On retrouve cette diphtongue dans they, say, make, take, way, able, case, day, same, aim...
  • /aɪ/ de lime (citron vert) : on commence par le son /a/ ouvert et on glisse vers le /ɪ/. Cette diphtongue se retrouve dans les mots by, my, time, right, idea, eye, like, item, child, try, guy...
  • /aʊ/ comme dans brown (marron) : on commence par le son /a/ et on glisse cette fois-ci vers /ʊ/ (de wood). On retrouve la diphtongue dans les mots about, now, out, how, down, around, house, town, cow...
  • /əʊ/ en anglais britannique ou /oʊ/ (en anglais américain) de gold (or) : on commence sur /ə/ ou /o/ et on glisse vers /ʊ/. On retrouve ce son dans les mots know, go, so, those, also, only, over, most, show, no...
  • /ɔɪ/ de turquoise (la couleur) : on commence sur le son /ɔ/ et on glisse vers le /ɪ/, comme dans les mots boy, point, enjoy, join, choice...

L'intonation en anglais

L'intonation, c'est toute la mélodie d'une langue.

La voix monte ou descend selon ce qu'on veut exprimer. Les intonations permettent de comprendre les intentions ou les sentiments de celui qui parle.

L'intonation est soit descendant, soit montant, c'est-à-dire que la voix monte à la fin de la phrase ou descend.

Le schéma descendant est le plus courant :

  • Pour les phrases courtes et simples qui expriment un état des lieux,
  • Pour les ordres donnés sur un ton impératif,
  • Pour les questions ouvertes,
  • Pour les exclamations.

Pour les questions avec "ou", les deux intonations sont présentes : do you want tea (intonation montante) or coffee (intonation descendante) ?

Le schéma montant est utilisé pour :

  • Les questions générales par lesquelles on peut répondre par oui ou non,
  • Les ordres polis ou les demandes,
  • Les constats impliquant une protestation ou l'étonnement.

Le rythme et l'accentuation dans la phrase anglaise

Comment bien prononcer la langue anglaise ? Il faut adapter son rythme à la langue parlée. (source : Bilingue Anglais)

On dit souvent que le rythme de l'anglais ressemble à du morse ou des montagnes russes. Alors que le rythme français évoque le bruit régulier de la mitraillette. Le rythme varie, certaines syllabes sont plus courtes que d'autres.

Contrairement au français, certaines syllabes sont accentuées.

Pour bien parler anglais, il est obligatoire de changer son rythme de parole, au risque d'être incompris.

L'écoute est fondamentale, mais il est aussi possible de s'aider du dictionnaire.

En effet, dans l'écriture phonétique, il y a une indication qui vient s'ajouter à celle de la phonétique : l'accent tonique.

  • [ˈrɪəli]
  • [ˈlɪtəl]
  • [ˈsʌmθɪŋ]
  • [ˈnɛvər]
  • [ˈsɒri]

L'accent tonique est placé sur la première syllabe. L'intonation change, le son est plus long, il y a plus d'énergie et la voyelle est plus longue et articulée.

  • [əˈbaʊt]
  • [bɪˈkəz]
  • [əˈgɛn]
  • [bɪˈliːv]
  • [bɪˈfɔːr]

L'accent tonique peut être placé ailleurs dans le mot.

Apprendre à prononcer l'anglais demande du travail mais c'est possible !

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,00/ 5 pour 2 votes)
Loading...

Alexia

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide