Définition

On nomme monnayeur un dispositif, utilisé dans les distributeurs automatiques, chargé de vérifier si une pièce est conforme à une valeur donnée. Les modèles les plus récents acceptent le plus souvent toute une série de pièces et trient chacune selon sa valeur. ( source : Wikipédia )

Différents critères permettent de trier les pièces comme l'épaisseur, le diamètre, le poids ou encore la conductivité électrique de cette dernière .

Les meilleurs professeurs de Technologie disponibles
1er cours offert !
Ahmed
4,9
4,9 (78 avis)
Ahmed
40€
/h
1er cours offert !
Thomas
4,9
4,9 (20 avis)
Thomas
35€
/h
1er cours offert !
Fabien
4,8
4,8 (14 avis)
Fabien
40€
/h
1er cours offert !
Ali
4,8
4,8 (5 avis)
Ali
35€
/h
1er cours offert !
Jean christophe
5
5 (6 avis)
Jean christophe
35€
/h
1er cours offert !
Adil
4,9
4,9 (25 avis)
Adil
60€
/h
1er cours offert !
Gaël
5
5 (10 avis)
Gaël
27€
/h
1er cours offert !
Alain
5
5 (14 avis)
Alain
26€
/h
1er cours offert !
Ahmed
4,9
4,9 (78 avis)
Ahmed
40€
/h
1er cours offert !
Thomas
4,9
4,9 (20 avis)
Thomas
35€
/h
1er cours offert !
Fabien
4,8
4,8 (14 avis)
Fabien
40€
/h
1er cours offert !
Ali
4,8
4,8 (5 avis)
Ali
35€
/h
1er cours offert !
Jean christophe
5
5 (6 avis)
Jean christophe
35€
/h
1er cours offert !
Adil
4,9
4,9 (25 avis)
Adil
60€
/h
1er cours offert !
Gaël
5
5 (10 avis)
Gaël
27€
/h
1er cours offert !
Alain
5
5 (14 avis)
Alain
26€
/h
1er cours offert>

Les différents systèmes

Il existe sur le marché trois types de monnayeurs : les monnayeurs mécaniques, les monnayeurs électronique et enfin les comparateurs .

Pour commencer, les monnayeurs mécaniques ne sont capables de reconnaître qu'un ou deux types de pièces . Ils ne font donc pas la différences avec les pièces d'aspect similaires et ont donc une fiabilité limitée . Pour citer un exemple de monnayeur mécanique, une pièce peut rouler dans une succession de trous qui trient en fonction de la taille .

Les monnayeurs électroniques, sont capables eux de différencier plusieurs types de pièces ( cinq à six en règle général ) . L'identification se base sur les caractères physiques de la pièces ( poids, épaisseur, diamètre ) ou sur ses propriétés magnétiques . Cela peut être effectuer grâce à des capteurs optiques qui comparent leurs résultats à des bases de données ou encore grâce à 2 bobines magnétiques qui permet de détecter le champ magnétique propre à chaque pièce .

Le comparateur, va mettre en relation la pièce introduite avec un étalon .

En règle général on peut séparer ces différents monnayeurs à nouveaux en deux catégories : les accepteurs et les rendeurs .

Les accepteurs ne font qu'avaler la pièce et transmettre l'information au distributeur, en effet la somme mise dans le dispositif doit être conforme au prix indiqué .

Les rendeurs par contre sont capable de rendre la monnaie soit parce que l'utilisateur a mis une trop grosse somme soit qu'il payée par carte ou par billet .

Pour la petite information, les premiers monnayeurs se retrouvaient dans des « objets » tels que des flippers qui n'acceptaient alors qu'un seul type de pièce .

Les différentes pièces et les différents alliages

Chaque pièce est différent que ce soit pour son diamètre, son poids, son épaisseur ou encore son matériau . Pour faciliter le projet nous avons tout abord décidé d'un commun accord de nous limiter à 3 pièces différentes qui sont celles de deux euros, vingt centimes et de deux centimes.

La pièce de deux euros fais donc 25,75 mm de diamètres, 2,20 mm d'épaisseur et pèse 8,5 g et est composé de Cupronikel qui est un alliage de cuivre et de nickel .

Celle de vingt centimes mesure 22,25 mm de diamètre, 2,10 mm d'épaisseur et un poids de 5,7 g . Elle est faite dans un alliage nordique c'est a dire de cuivre, zinc, aluminium et étain .

Enfin la pièce de deux centimes mesure 18,75 mm de diamètre, 1,67 mm d'épaisseur et un poids de 3,1 g . Elle est en acier et en cuivre .

Le diagramme pieuvre

Afin de comprendre l'utilité et le fonctionnement du monnayeur nous avons réalisé le diagramme pieuvre de ce dernier :

 

Et voici les différentes fonctions :

 

  • Fp1 : permettre a l'utilisateur de mettre les pièces dans le système
  • Fp2 : limiter les risques de fraude
  • Fp3 : permettre a l'utilisateur de connaître le nombre de pièces

 

  • Fc1 : utiliser l'énergie électrique
  • Fc2 : signaler les pièces détectées
  • Fc3 : respecter les normes
  • Fc4 : sécuriser le système
Besoin d'un professeur de Technologie ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Pierre

💾 Informaticien de Formation, je partage ici mes conseils pour vous aider à progresser en informatique et bureautique 💻