Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

10 conseils pour réussir sa présentation orale

De Aurélie, publié le 29/08/2018 Blog > Cours particuliers > Actualités > 10 Conseils pour Réussir sa Présentation Orale

Vous angoissez à l’idée de prendre la parole en public ? De nos jours, faire l’expérience de la présentation orale est pourtant obligatoire, impossible de passer au travers !  

Dans le milieu professionnel, vous serez amenés à présenter des projets professionnels sous forme de diaporamas, ou à exprimer votre point de vue lors de réunions. Dans le milieu scolaire, les T.P.E. (travaux personnels encadrés), les exposés, la soutenance de mémoire ou de thèse, mais aussi le grand oral, prévu au bac dès 2021, sont autant d’occasions de prouver vos talents d’orateur. Plus tard, L’objectif d’une bonne présentation orale est avant tout de faire passer un message clair. Mais pour qu’il soit capté par l’assemblée, il doit être porté par votre personne, votre voix, votre attitude, la manière dont vous transmettrez ce message. Voici donc dix conseils pour réaliser une présentation orale efficace et originale qui ne laisse pas l’auditoire indifférent et marque les esprits.

Un travail fouillé

Une présentation orale réussie dépend avant tout d’une bonne préparation. Le sujet doit être parfaitement maîtrisé. Assurez-vous donc d’avoir exploré le sujet à fond, afin de ne pas être coincé par un examinateur ou un collègue mieux préparé que vous.

Le recours à des sources externes est utile, il souligne votre investissement et le travail de recherche réalisé. N’hésitez donc pas à faire des références pour crédibiliser votre travail. Les sources utilisées doivent être reconnues ou sérieuses. La recherche documentaire s’apprend, n’hésitez pas à consulter cet article pour vous éclairer sur le sujet.

Il peut être également original de décrocher un sourire à votre auditoire avec une référence plus légère mais toujours pertinente. On fait alors une référence culturelle bien connue de tous, pas de “private joke” ou de citation élitiste, vous perdriez alors l’attention du public, pire, il pourrait se sentir méprisé.

Vous l’aurez compris les liens vers l’extérieur sont donc essentiels, mais attention à ne pas trop en faire car cela rompt le fil du discours et peut noyer l’attention du spectateur. C’est donc un subtil mélange d’arguments et d’exemples qu’il est important de maintenir, dans la plus pure tradition de l’art oratoire.

Présenter son travail

Votre travail doit être introduit. Il est nécessaire de définir quel est l’intérêt de votre présentation, à qui elle s’adresse, ou encore ce que cela peut apporter. Pour cela vous pouvez par exemple appliquer la méthode du QQOQCCP. Cette méthode vous permettra de clarifier votre sujet et de hiérarchiser votre travail. Ainsi vous créerez chez vos auditeurs le désir (voire même le besoin) de vous écouter.

Hiérarchisation du contenu

Hiérarchiser le contenu de votre présentation permet de la clarifier et de structurer votre pensée.

Optez pour des titres courts et évocateurs. Les titres doivent parler d’eux-mêmes, lorsqu’ils s’afficheront à l’écran, l’auditeur doit pouvoir s’y raccrocher afin de suivre aisément le fil de votre pensée.

Valorisation de contenu

Votre propos permettra de partager vos connaissances, il doit être transmis efficacement mais aussi être mis en lumière. Le récepteur de l’information ne doit pas simplement la recevoir mais la croire, la retenir, et prendre du plaisir à vous écouter.

Pour cela, l’apparence de votre travail doit être irréprochable et soignée.

Pensez notamment à faire une page de titre et à ce qui fera la valeur ajoutée de votre intervention, en personnalisant votre présentation. Vous pouvez pour cela utiliser des icônes, des graphiques, ou encore insérer votre logo, sur le site Canva.  

Le soin que vous mettrez à personnaliser votre support de présentation, révèle l’intérêt que vous portez à votre propre travail, mais c’est aussi une marque de respect envers vos auditeurs.

Choisissez des couleurs adaptées à votre propos, les couleurs ont une signification et des vibrations. Mais n’utilisez jamais plus de trois couleurs.

Enfin, bannissez les fautes. Rien de pire que de voir une faute d’orthographe s’afficher aux yeux de tous ! Munissez-vous d’un dictionnaire et consultez des sites spécialisés pour des conseils grammaire. Faites-vous toujours relire, à force d’avoir le nez dans votre travail, vous ne parviendrez plus à voir la moindre faute, même la plus évidente!

Outils

Parmi les outils à votre disposition pour réaliser votre présentation orale, on trouve PowerPoint. Traditionnellement utilisé dans les réunions et exposés, il est cependant très classique et pas toujours accessible d’utilisation dès que l’on souhaite sortir des sentiers battus. Canva offre une bonne alternative avec son diaporama. Il propose une meilleure fluidité grâce à sa simplicité d’utilisation. Il est possible d’intégrer des icônes, des symboles, des illustrations originales ou encore des graphiques. La construction de votre présentation se fait donc à la carte, la seule limite est votre imagination !

Répéter

Tel un acteur, il est capital de répéter son travail encore et encore.

Pour cela, lisez à voix haute et claire, et entraînez-vous à bien articuler. Minutez votre prise de parole afin d’avoir conscience du temps que l’intervention prendra. Détachez-vous de vos notes et essayez de balader votre regard dans toute la salle. Il faudra résister à la tentation d’accrocher votre regard à celui d’une seule personne.

L’art oratoire: un art du spectacle

Lorsque vous prenez la parole en public, il est primordial d’installer une atmosphère et d’assurer la cohérence du propos. Dans le cadre d’une présentation orale comme les TPE, les examinateurs ne sont pas opposés au spectacle. Cela ne doit pas prendre le pas sur le contenu, car l’essentiel est évidemment le fond du travail qui doit être, comme précisé plus haut, fouillé et construit. Cependant afin de mettre en valeur votre propos il vous est possible de le mettre en scène. Vous pouvez oser par exemple avoir recours à un accessoire, passer un extrait de musique, ou même un extrait de film.

La présentation de l’Iphone en 2007 par Steve Jobs est inspirante. Il a eu recours à une véritable mise en scène, simulant une conversation téléphonique inattendue pendant sa présentation ou encore en passant un extrait d’une chanson des Beatles.

Maintenir l’attention n’est pas chose aisée. Il faut donc créer quelques éléments de surprise. Une bonne entrée en matière, un exemple drôle et une conclusion percutante aideront à capter l’attention et à la maintenir.

L’entrée en matière est importante car elle annonce le ton de votre présentation. Si vous commencez de façon classique et rébarbative, l’auditoire se fera d’ores et déjà l’idée que toute votre présentation sera à l’image de son introduction. Difficile alors de les convaincre du contraire à moins de créer une énorme surprise, chose délicate dans un contexte professionnel. La conclusion est tout aussi essentielle puisqu’il s’agit de la dernière impression que vous laisserez à votre auditoire, elle permet en outre de récapituler les points capitaux de votre intervention.

Pour aller plus loin et en savoir plus sur l’art oratoire, vous pouvez suivre cette conférence TedX.

Lutter contre le stress

Vous le savez, le stress est votre ennemi. Paraître sûr de soi, même si ce n’est pas le cas, est essentiel, cela donnera à l’auditoire l’envie de vous écouter et surtout de vous croire. Afin de lutter contre l’anxiété, vous pouvez avoir recours à la sophrologie. Cette séance est notamment dédiée à la prise de parole en public.

Vous pouvez également demander conseil à votre pharmacien et opter pour les huiles essentielles comme la lavande ou les fleurs de Bach.

La communication non verbale

La communication non verbale correspond au langage du corps. Nous envoyons sans nous en rendre compte des signaux à nos interlocuteurs. Les principaux éléments du langage corporel sont les mimiques, les gestes et les postures. Nous émettons également des signaux à travers le langage paraverbal, comme le ton employé, la hauteur de voix, la respiration ou encore l’élocution.

Ainsi pensez à moduler la voix afin qu’elle ne soit pas monocorde et ne crée l’ennui chez vos auditeurs. Essayer également de l’équilibrer, il ne faut pas qu’elle soit poussée ou forcée. Prêtez attention aux gestes que vous effectuez, vous pouvez par exemple, vous déplacer dans la salle et aller vers le public ou les examinateurs. L’essentiel est de paraître naturel et détendu.

Le travail en groupe

Quand on le peut, il est important de bien choisir ses partenaires pour un travail en groupe. L’assiduité ne sera pas égale, c’est un fait. Le tout est de trouver un équilibre, une harmonie dans le groupe. Un leader peut être bénéfique, il peut aider à tirer le niveau vers le haut, organiser le travail et répartir les tâches entre tous les membres du groupe.

Il est également nécessaire de se fixer des rendez-vous réguliers pour travailler ensemble et prendre connaissance du travail effectué par les autres. Chaque membre du groupe doit connaître le travail des autres, et être capable de le défendre ou de l’expliquer.

Organisez-vous pour que le jour de la présentation, chacun sache ce qu’il doit dire. Le mieux est également de s’accorder sur la personne qui s’occupera des slides du PowerPoint, de faire défiler le diaporama Canva ou de toute autre tâche technique afin que celui qui a la parole n’ait pas en plus à gérer ces aspects.

Ne vous désolidarisez jamais, cela pourrait être mal vu si vous tentiez d’éclipser le reste du groupe en vous mettant en avant ou si à la moindre critique, vous rejetiez la faute sur vos camarades/collègues.

Enfin, anticipez le moindre problème, comme l’absence d’un des intervenants par exemple. Chaque membre du groupe doit avoir un exemplaire de l’ensemble du discours.

Une présentation qui a du style

Pour réussir votre présentation orale, l’essentiel est de se mettre à la place de l’assemblée ou des examinateurs, réunis pour vous écouter.

Votre propos doit être fondé sur un travail organisé et rigoureux. La hiérarchisation des informations et la clarté de votre intervention assureront la bonne transmission de votre message.

N’oubliez pas que votre intervention est portée par votre personne. Une bonne présentation doit donc être incarnée. Mettez-vous en scène et révélez le showman / la showgirl qui sommeille en vous !

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter l’ouvrage de Didier Chambaretaud, 18 minutes pour réussir votre présentation (ed. Eyrolles, 2016).

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar