Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les annonces de profs de langue anglaise : nos critiques, avis et conseils !

De Samuel, publié le 26/02/2018 Blog > Cours particuliers > Donner des Cours Particuliers > Donner des Cours d’Anglais : A Faire et ne pas Faire sur son Annonce !

Donner des cours de langue anglaise en soutien scolaire à domicile – ou en cours privés d’anglais pour adultes -, c’est un peu comme faire germer les graines de la connaissance : il suffit d’une bonne pédagogie, d’un prof d’anglais natif d’un pays anglophone et d’une méthode de travail efficace.

Quand on souhaite donner des cours particuliers à domicile d’anglais, il faut se faire connaître et se démarquer parmi la kyrielle de professeurs particuliers.

C’est la raison pour laquelle il faut absolument publier une annonce parfaite pour trouver des élèves sur la plateforme de Superprof.

Nous avons comparé les différents profils de nos professeurs d’anglais sur Paris, Lyon et Marseille : voici nos conseils sur les choses à faire et à éviter sur son annonce.

Les choses à faire sur son annonce de cours d’anglais

Parmi chaque profil de professeur d’anglais ou chaque profil prof de maths, en tête de page sur chacune des trois plus grandes villes de France, l’un des meilleurs points forts que l’on retrouve est l’indication de l’expérience, du statut du prof particulier et son origine géographique.

Les bons points des meilleures annonces de cours d'anglais sur Superprof La mention « je me déplace » sur une annonce, ça rassure !

Pour rédiger annonce cours espagnol ou cours d’anglais en tant que Franco-Américain ou Franco-Anglais bilingue anglais et français, il est effectivement primordial de renseigner que l’anglais est sa langue maternelle ou qu’il sait parler anglais couramment.

Il ne faut évidemment pas que l’apprenant ait un niveau supérieur au professeur !

Prenons l’exemple d’un profil en première position sur la page de Paris :

Beth est enseignante dans le 1er arrondissement de Paris. Son annonce est très complète, et renseigne tout ce dont un élève a besoin de savoir :

  • Son expérience,
  • Le profil de ses anciens élèves (journalistes, programmateurs, avocats, infirmières, pompiers, policiers, graphistes, profs de philo, linguistes, restaurateurs, pilotes, comptables, assureurs, masseuses, stylistes cinéma, chanteuses, comédiens, cadres, formateurs en BRM, juristes, enfants, ados, étudiants),
  • Son public cible : cours tous niveaux et tous publics (anglais pour enfants, cours pour adultes, collégiens, lycéens, étudiants, entrepreneurs),
  • Le contenu des cours d’anglais : cours de conversation, expression écrite, prononciation, grammaire et verbes irréguliers, etc.,
  • Se met dans la peau d’un coach en formation anglais pédagogue,
  • Proposition de stage intensif pour une remise à niveau.

Parmi les profils, on retrouve peu de fautes d’orthographe : un bon point, surtout lorsqu’il s’agit de dispenser des cours à domicile pour apprendre une langue.

Quasiment toutes les annonces, de l’anglais jusqu’aux petites annonces yoga, comportent la mention « Je me déplace à domicile », ce qui est selon nous un excellent point à rappeler : cela rassure l’élève, qui n’aura pas à perdre son temps dans les transports pour prendre ses cours de soutien.

Autre point fort des annonces de cours en ligne : la photo de profil. C’est bête, mais une image agrémentée d’un sourire et une personne bien apprêtée (chemise ou rasage parfait), ça fait souvent toute la différence.

Pour bien rédiger son annonce et se donner un avantage comparatif parmi la concurrence, il peut être bon d’adopter un ton différent. Pour ce faire, s’inspirer des autres annonces et choisir un axe de présentation différent.

Les choses à éviter pour améliorer son annonce

Quand on démarche une clientèle pour proposer ses compétences linguistiques, il faut à tout prix éviter de se dévaloriser, ou minorer l’impact de ses défauts.

Ne jamais se dévaloriser pour vendre un service ! « Je parle anglais couramment, mais je n’ai jamais enseigné » : phrase à bannir !

Par exemple, on a pu lire sur certains profils quelques aveux de faiblesse :

  • « Ce sera ma première expérience dans l’enseignement, mais je peux répondre à vos questions car j’ai vécu 5 mois aux Etats-Unis »,
  • « J’ai 21 ans, je ne suis pas un réel enseignant mais j’ai un bon niveau d’anglais »,
  • « Je n’ai jamais donné de vrais cours avec des élèves mais j’ai toujours eu l’habitude de travailler en groupe avec mes collègues de classe ».

Nous recommanderions de rester un peu plus vague et de reformuler ce genre de phrase pour améliorer annonce arabe ou anglais, par exemple par « je suis compétente pour perfectionner votre niveau de langue anglaise ».

Autre aspect qui peut entacher la qualité des annonces : la longueur du texte.

Une annonce trop longue sera certainement parcourue en diagonale, quand on ne clique simplement pas sur un autre profil. A l’inverse, un texte trop court peut être rédhibitoire puisqu’il est impossible dans ce cas, d’être convaincu de la légitimité du prof ou de la professeure d’anglais.

Voici quelques pistes et suggestions pour améliorer son annonce :

  • Préciser comment les modalités du cours (paiement CESU, volume horaire, frais de déplacement, etc.),
  • Indiquer les résultats scolaires obtenus par d’anciens élèves (renseigner que les élèves passent d’une faible moyenne à un 18/20 au bac anglais est un argument de poids),
  • Soigner la qualité d’image de sa photo de profil.

Comme pour toutes les matières, afin de rédiger un profil prof de chinois ou d’anglais, trouver des élèves pour arrondir ses fins de mois n’est pas le plus difficile : le plus dur sera de soigner la qualité de son annonce.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar