pour le pdf (plus élégant à imprimer), cliquez ICI

I/ Question 1

Exposé structuré avec une introduction (présentation générale du thème scientifique et positionnement du sujet dans ce thème - définitions de quelques termes clé (sans anticiper sur le développement) - formulation de problème(s) en relation directe avec le sujet posé - annonce du plan), un développement structuré et une conclusion
1. Méiose et fécondation assurent la stabilité du caryotype
- La méiose est une suite de deux divisions précédées d'une seule réplication assurant le passage de la diploïdie à l'haploïdie à partir d'une cellule mère de gamètes.
- Anaphase de division 1 : avec séparation des chromosomes homologues, donnant : deux cellules filles à n chromosomes à deux chromatides.
- Anaphase de division 2 avec séparation (disjonction) et migration des chromatides de chaque chromosome donnant des gamètes à n chromosomes à une chromatide.
Des schémas bien titrés et légendés doivent comporter de manière redondante les informations du texte
- La présentation d'une cellule à 2n = 4 en prophase avec garniture chromosomique juste : 2 paires de chromosomes à 2 chromatides.
- Schémas des deux anaphases
- La fécondation est la fusion des 2 gamètes haploïdes qui assure le retour à la diploïdie. un schéma ou texte précis.
Bilan :
- La méiose fournit des cellules haploïdes, n = 2
- La fécondation rétablit le caryotype de départ.
- La méiose et la fécondation sont des mécanismes complémentaires.
2. Perturbations de la méiose qui conduisent à une trisomie
- Non séparation des chromosomes homologues lors de la D 1
un schéma montrant ce phénomène : anaphase 1 et / ou télophase 1
- Non séparation des chromatides d'un chromosome lors de la D2
un schéma montrant ce phénomène : anaphase 2 et / ou télophase 2
- Résultat = gamète qui contient 2 chromosomes homologues, ici 3 chromosomes en tout au lieu de 2 : un texte précis ou schéma.

Les meilleurs professeurs de SVT disponibles
Antoine
4,9
4,9 (100 avis)
Antoine
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (130 avis)
Chrys & chris
78€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Agnès
5
5 (16 avis)
Agnès
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Georges
4,9
4,9 (34 avis)
Georges
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Gaëlle
4,9
4,9 (29 avis)
Gaëlle
12€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Pierre
4,9
4,9 (37 avis)
Pierre
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lynda
4,9
4,9 (21 avis)
Lynda
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
39€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Antoine
4,9
4,9 (100 avis)
Antoine
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (130 avis)
Chrys & chris
78€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Agnès
5
5 (16 avis)
Agnès
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Georges
4,9
4,9 (34 avis)
Georges
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Gaëlle
4,9
4,9 (29 avis)
Gaëlle
12€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Pierre
4,9
4,9 (37 avis)
Pierre
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lynda
4,9
4,9 (21 avis)
Lynda
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
39€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

II/ Question 2

A) Exercice 1

S : saisie de données- I : interprétation
S : Le basalte repose sur les séries sédimentaires.
I : Selon le principe de superposition, l'épanchement volcanique est postérieur aux dépôts sédimentaires.
S : La faille recoupe les couches sédimentaires basculées et le basalte.
I : Selon le principe de recoupement, la faille est postérieure à la sédimentation; au basculement et à l'épanchement volcanique.
S : Le basalte repose en discordance sur l'argile.
I : Les terrains sédimentaires ont été érodés avant la mise en place de la coulée basaltique.
S : Le basalte est érodé à l'Est de la faille.
I : Une deuxième phase d'érosion est postérieure à l'épanchement volcanique.
Conclusion :
1 sédimentation
2 : basculement
3 érosion
4 : épanchement volcanique
5 faille
6 érosion

b) Exercice 2 – enseignement obligatoire

S : saisie de données

I : interprétation

Document 1 :
S : Lot 5 témoin : agglutination des globules rouges de mouton (GRM)
S : Lot 3 / Lot 5 : même résultat
I : Présence d'anticorps anti GRM
La production d'anticorps se fait si on remplace les cellules détruites par l'irradiation.
S : Lot 4 / Lot 5 : pas d'agglutination dans le lot 4
I : Les anticorps ne préexistent pas. La présence de l'antigène est nécessaire pour qu'ils soient produits.
S : Lot 2 / Lot 3 : pas d'agglutination dans le lot 2
I : Pas de production d'anticorps en l'absence de LB.
S :Lot 1 / Lot 3 : pas d'agglutination dans le lot 1
I : Pas de production d'anticorps en l'absence de LT.

Document 2:
S : Agglutination des GRM dans les expériences 1 et 3.
I : Le milieu de culture contient des anticorps (désignés Ac ci dessous))
S : Exp. 4/ exp. 1: pas d'agglutination en 4.
S : Exp. 2/ exp. 1: légère agglutination en 2.
I : Les LT seuls ne produisent pas d'anticorps. Ce sont les LB qui produisent des Ac
S : Exp. 2// exp. 1 : meilleure agglutination en 1
I : La présence de LT augmente la production d'Ac.
S : Exp.3 / exp. 1 : même résultat : la séparation des cellules par la membrane n'empêche pas la production d'Ac.
I : La communication entre LT et LB se fait par des molécules solubles, elle ne nécessite pas de contact entre les cellules.

Document 3 :
S : Cellules à noyau rond, à cytoplasme abondant, au réticulum endoplasmique très développé. Ils sont nombreux dans les exp. 1 et 3, absents dans l'exp.4, dans laquelle il n'y a pas de LB.
I : Ce sont des plasmocytes, cellules sécrétrices d'Ac circulants.
Ils sont issus de la différenciation des LB.
Synthèse : (conditions de la production d'Ac) :
la production d'anticorps nécessite un contact avec un antigène et la présence simultanée de LB et LT (coopération cellulaire)
(modalités de la coopération) :
Les LT sécrètent des molécules solubles (interleukines) qui permettent la différenciation des LB en plasmocytes sécréteurs d'anticorps spécifiques qui provoquent l'agglutination des GRM.

C) Exercice 3 – enseignement de spécialité

S : saisie de données

I : interprétation

Document 1 :
S : A 5 secondes, une seule molécule radioactive : APG
I : L'APG est bien la première molécule formée par incorporation du CO2
S : A 60 secondes, de nouvelles molécules organiques apparaissent
I : La phase non photochimique produit des molécules organiques telles que les hexoses et acides aminés et des intermédiaires métaboliques tels que C5P2 et C3P. Valide l'incorporation du CO2 et la formation des différentes molécules.

Document 2 :
S : En présence de CO2 et de lumière (graphiques a et b), les concentrations en APG et C5P2 sont stables. Il y a accumulation d'hexoses sur le graphique a
I : C5P2 incorpore le CO2 et donne APG APG est utilisé pour régénérer C5P2, le tout en équilibre « dynamique ».Ceci confirme le cycle .Ce cycle est générateur d'hexoses non recyclés.
S : A l'obscurité APG s'accumule, C5P2 diminue et les hexoses stagnent.
I : APG est produit par incorporation du CO2 sur le C5P2. L'absence de lumière provoque l'arrêt de synthèse d'ATP et RH2, APG s'accumule car n'est plus utilisé pour régénérer le C5P2 qui s'épuise.
Le cycle s'arrêtant les hexoses ne sont plus produits.
S : En absence de CO2, C5P2 s'accumule et APG disparaît.
I : APG disparaît car il est transformé en C5P2, grâce aux produits de la phase photochimique et n'est plus produit faute de CO2.
Le C5P2 formé n'est pas utilisé.
Confirme le cycle, le couplage entre les deux phases et l'incorporation du CO2

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00 (1 note(s))
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !