Toute collectivité humaine organisée en société est structurée par une hiérarchie qui organise les rapports entre les individus et les groupes sociaux, et qui correspond à une distribution inégale de la richesse, du pouvoir et du prestige. Cette hiérarchie peut être codifiée par des règles juridiques (« groupes de droit » comme les castes ou les ordres) ou, comme dans nos sociétés démocratiques, être implicite et mettre en contact des « groupes de fait ». L'analyse sociologique de la structure sociale s'est longtemps construite autour du concept de « classe sociale ». Celui-ci apparaît aujourd'hui peu adapté pour rendre compte de la complexité des logiques de classement dans les sociétés postindustrielles.

I)Différentes représentations du monde social

A)    Les classes sociales

- Représentation Marxiste classes sociales (selon une conception réaliste et marxiste, les classes sociales sont des groupes sociaux qui existent objectivemt et qui ont conscience d’appartenir à une classe. Selon une conception nominaliste et wébérienne, les classes sociales sont une collection d’individus qui se trouvent dans la même situation de classe (même situation éco et mêmes intérêts éco)). Marx distingue classe sociale en soi et classe sociale pour soi. Classe en soi est ensemble des individus qui partagent une situation objective et des intérêts communs. Pour Marx, il s’agit de personnes qui ont même position dans rapports de prod et d’exploitation. Une classe pour soi est une classe dont les personnes ont conscience de leur communauté d’intérêts et sont capables de lutter pour les défendre.

- Selon Max Weber, classe se définit par situation commune en terme de revenu et de conso : mais seuls ceux qui n’ont ni patrimoine ni emploi assuré peuvent former une véritable classe sociale unifiée. Les classes côtoient d’autres groupes, comme les partis ou les groupes de statut (selon Weber, « pluralité d’individus qui, au sein d’un groupemt, revendiquent efficassemt une considération particulière et un monopole particulier à leur condition ». Ils regroupent des individus partageant même prestige social et mêmes modes de vie), qui se définissent par niveau de considération sociale. Pierre Bourdieu fait synthèse de ces approches à travers son approche multidimensionnelle des classes sociales. Les catégories socioprofessionnelles ((CPS) nomenclature créée par INSEE pour classer individus en fonction plusieurs critères (métier, activité éco, qualification, statut social). Elaborée en 1954, elle a évolué pour devenir en 1982 la nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS)), désignent une classification établie par l’INSEE.

B)    La stratification sociale, une vision opposée à l’idée de classe

- L’idée de strate sociale part du principe qu’il est possible de réaliser ce classemt de tous les groupes. Critère de classemt est surtout éco. Lloyd Warner propose par ex de diviser la société américaine en 6 strates, selon niveau de conso.

- Lloyd Warner ne parle ni de relation de pouvoir, ni de conflit. La stratification sociale (différenciation d’une pop en classes ou strates hiérarchiques, fondée sur une distribution inégale de ressources et de positions dans la société (inégalités de richesses, de prestige et de pouvoir)) pose la question du classemt des différents groupes, pas des rapports qui existent entre eux. Cette approche repose sur idée que l’on ne peut penser les inégalités ou conflits comme opposition fixe entre dominants et dominés.

Les meilleurs professeurs de SES disponibles
1er cours offert !
Thibault
5
5 (36 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Thomas
4,9
4,9 (46 avis)
Thomas
20€
/h
1er cours offert !
Isarn
4,9
4,9 (21 avis)
Isarn
35€
/h
1er cours offert !
Daphne
4,8
4,8 (8 avis)
Daphne
32€
/h
1er cours offert !
Stéphan
5
5 (192 avis)
Stéphan
25€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (16 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (7 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (36 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Thomas
4,9
4,9 (46 avis)
Thomas
20€
/h
1er cours offert !
Isarn
4,9
4,9 (21 avis)
Isarn
35€
/h
1er cours offert !
Daphne
4,8
4,8 (8 avis)
Daphne
32€
/h
1er cours offert !
Stéphan
5
5 (192 avis)
Stéphan
25€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (16 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (7 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert>

II) Existe-t-il toujours des classes sociales ?

A)    La disparition des classes sociales ?

- En 1840, Tocqueville dans De la démocratie en Amérique, avait prédit que la démo entraînerait dvlp passion pour l’égalité. Elle aurait pour conséquence à terme une disparition de la logique de classe. Période Trente Glorieuse semble lui donner raison. Niveau de vie progresse et de plus en plus de pers disent appartenir à la classe moyenne, qui constitue selon Mendras, une vaste constellation centrale qui intègre la majorité des Français. On parle de moyennisation.

- La fin de la bourgeoisie et du prolétariat ? Cela signifie que la classe ouvrière perd de son importance. Part des ouvriers dans la pop active diminue et idée de lutte des classes est abandonnée par bcp. C’est le début du déclin du parti communiste. Seconde GM puis les Trente Glorieuses ont parallèlement contribué à réduire patrimoine de la bourgeoisie et son poids dans la société.

B)    Le retour des classes sociales

- Une croiss nouvelle des inégalités. Fin Trente Glorieuses est aussi celle de croiss continue du pouvoir d’achat pop les plus pauvres. Années 2000, marquées par croiss des inégalités salariales mais aussi patrimoniales. C’est cela qui permet à Louis Chauvel de parler de retour des classes sociales et delafin « du rêve de la société sans classes ».

- Il est possible de penser que les logiques de classe n’ont jamais disparu. Ainsi, grande bourgeoisie est parvenue conserver sa capacité à défendre intérêts. Classes sociales peuvent aussi être comprises comme étant une représentation de la société. Les groupes sociaux n’ont jamais disparu, ils sont juste moins visibles.

III) De nouveaux critères de différenciation ?

A)    Des classes sociales divisées

- Quelle que soit classe sociale, femmes connaissent inégalités ou discriminations qui leur sont propres et n’ont pas les mêmes pratiques culturelles. On parle d’inégalités genrées. Se limiter aux classes sociales et les prendre comme des ensemble cohérents, c’est oublier certains critères de différenciation. L’âge est une variable qui semble importante. Conséquences de la dégradation de la situation sur marché du W ont concerné les plus jeunes et les plus âgés. Les jeunes ne connaissent pas les mêmes difficultés selon origine sociale. Les logiques de genre, d’âge ou de classe sociale peuvent aussi se compléter.

- Prise en compte de la situation des minorités ethniques donne lieu à des débats. Origine des personnes, nom ou couleur de peau sont autant de sources d’inégalité et de discrimination que la logique sociale ne peut résumer. Il est possible de multiplier critères de différenciation.

B)    De la classe ouvrière aux classes populaires

- Ouvriers qualifiés ou non, ayant un emploi stable ou non, n’ont pas les mêmes conditions vie. Risque de vivre en dessous du seuil de pauvreté concerne plus pers on qualifiées n’ayant pas emploi stable. Existence d’opposition, entre membres de classe ouvrière, de genre, ethnique, ou liées à l’âge.

- Ouvriers ne sont pas les seuls actifs à se situer au bas échelle sociale. Nombre employés non qualifiés est important. Projet nouvelle nomenclature statistique européenne (ESeC) propose de regrouper employés et ouvriers et de les distinguer par niveau qualification. Situations de pauvreté et de précarité liées absence de W stable sont importantes. Pose question du rapport qu’entretiennent ces pop avec le monde des ouvriers ou des employés.

Besoin d'un professeur de SES ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !