Passer le bac  : le jour de l'épreuve

Quels documents présenter le jour de l’épreuve ?

Vous devrez présenter une pièce d’identité (carte d’identité, passeport, permis de conduite) et votre convocation.

Que faire en cas d’oubli de la pièce d’identité ?

Inutile de courir chez vous au risque de vous présenter en retard à l’examen. Demandez à voir le chef du centre d’examens et expliquez-lui votre oubli. Il vous demandera de vous présenter le lendemain avec le document oublié.

Que faire si ma pièce d’identité a été volée ou perdue ?

Courrez au commissariat dont vous dépendez pour faire une déclaration de vol ou de perte. Vous présenterez cette déclaration le jour de l’examen, mais il vous faudra revenir avec la nouvelle pièce d’identité pour vous faire identifier par le chef de centre d’examen.

Quand reçoit-on la convocation ?

La convocation arrive normalement une semaine avant l’examen. Si vous ne l’avez pas reçue un ou deux jours avant, contactez le rectorat de l’académie dont vous dépendez.

Que faire en cas d’oubli de la convocation ?

Comme pour vos papiers d'identité, inutile de courir chez vous au risque de vous présenter en retard à l’examen. Demandez à voir le chef du centre d’examens et expliquez-lui votre oubli. Il vous demandera de vous présenter le lendemain avec la convocation (soutien scolaire en ligne).

Quels conseils pour ne rien oublier ?

Repérez à l’avance l’itinéraire pour éviter de vous perdre le jour de l’examen. Essayez de calculer le temps de trajet à l’avance, et de vous rendre dans le centre où se déroulent les examens, pour faire la reconnaissance des lieux.
La veille, mettez dans votre sac tout ce qui est nécessaire : pièce d’identité, la convocation, plusieurs stylos (vérifiez qu’ils fonctionnent tous), le matériel nécessaire (voir la fiche : Le matériel autorisé) une montre et une bouteille d’eau.
Un dernier conseil, prenez un solide petit-déjeuner avant de partir.

Que se passe-t-il si le candidat arrive en retard à l’épreuve ?

Il vous est possible de rentrer durant la première heure de l’épreuve. Au-delà, vous n’aurez plus cette possibilité. De la même manière, il est interdit aux candidats de sortir au cours de la première heure de l’épreuve (soutien scolaire).

Que se passe-t-il si le candidat est absent de l’épreuve ?

En cas d’absence à une épreuve, le candidat aura la note zéro. Cependant, les absences aux épreuves du bac général ou technologique ne sont pas éliminatoires.

Si votre absence lors de la totalité des épreuves est un cas de force majeure, vous pourrez repasser les épreuves à la session de septembre, si vous en faites la demande. Cependant, vous devrez avoir prévenu de votre absence le centre d’examen, durant l’épreuve. De même, vous devrez avoir envoyé au rectorat dont vous dépendez les pièces justificatives dans les 48h suivant vos absences.

Pour les épreuves du baccalauréat professionnel, les absences sont éliminatoires (exception faite d’une absence à l’épreuve facultative), sauf en cas de force majeure. La note zéro pourra être attribuée au candidat, après examen de ses pièces justificatives. Il pourra également repasser les épreuves lors de la session de septembre.

Qu’est-ce qui est interdit de faire durant l’épreuve ?

Il est évidemment interdit de tricher, d’essayer de communiquer avec autrui (anti-sèches, portables), d’utiliser du matériel ou informations non autorisés et des documents falsifiés. Se faire passer pour un autre, la substitution d’identité, est également interdit et constitue une fraude.

Si un candidat est pris en flagrant délit, le surveillant établira un procès-verbal et prendra toutes les mesures nécessaires pour faire cesser la fraude. Il pourra notamment expulser de la salle d’examen le candidat qui serait fautif de substitution d’identité ou de troubles. Un candidat verbalisé n’est pas forcément expulsé (sauf en cas de substitution d'identité) et pourra poursuivre l’épreuve.

Quelles sont les conséquences d’une fraude ?

En cas de suspicion de fraude (flagrant délit ou similitude de copies), un dossier est établi par le chef du centre d’examen ou le président du jury, qui le transmet à la commission de discipline des universités. Le candidat est convoqué vers octobre et pourra présenter tous les documents nécessaires à sa défense. La délibération de la commission s’effectue entre octobre et novembre. Durant cette période, le candidat ne sera pas autorisé à connaître ses notes et n’aura pas accès à ses copies.

Les sanctions encourues sont : l’annulation de l’épreuve, l’annulation de l’examen et l’interdiction de repasser l’examen dans un délai entre un et cinq ans.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide