Sujet corrigé de l’épreuve du BAC techno 2010

de Philosophie

Sujet numéro 1 – dissertation

L’art peut-il se passer de maîtrise technique ?

Proposition de corrigé :

Introduction

Nous nous demanderons si l’art peut se passer de maîtrise technique et par conséquent, en quoi consiste la nature de la création artistique.

Dans le cadre de notre étude, nous nous interrogerons sur l’opposition entre l’artiste, créateur libre, a priori désintéressé, cherchant exclusivement la beauté et le technicien assimilé à l’artisan ou à l’ouvrier qui produit divers objets ayant des buts bien définis, des objets de consommation, utilitaires qui supposent une certaine technique, c’est-à-dire la mise en œuvre de différents procédés en vue d’une fin.

Nous pouvons formuler autrement la question de savoir si l’art peut se passer de maîtrise technique et nous interroger sur cet autre aspect de la maîtrise technique, est ce ce qui fait l’artiste ou pas ? Dans un premier temps, nous verrons donc que l’artiste est un artisan dans le sens où il se caractérise par son habileté, en second lieu nous verrons que l’art ne se réduit pas à la technique acquise et maîtrisée et qu’un artiste est plus qu’un artisan du beau.

Développement

I. Un artiste est d’abord un artisan.

Nous pouvons tout d’abord assimiler l’artiste à l’artisan en mettant en avant l’idée selon laquelle il se caractérise par son habileté, sa maîtrise technique qui l’autorise à  toutes les imitations de la nature, c’est-à-dire, les peintures réalistes et fidèles au réel concret afin de donner l’illusion des choses vraies, tant au niveau des perspectives, des couleurs et des règles de l’art.

Il s’agit ici de proposer un moyen de maîtriser la réalité que l’on cherche à transcrire par l’imitation tout en laissant une place à l’imagination, il faut maîtriser la technique afin de valoriser l’art, il serait ainsi indispensable pour faire de l’art de mettre en avant la technique mais l’art ne peut  pas pour autant être réduit à cette dernière.

Transition :

Si l’art passe par le contrôle de la technique, celle-ci n’est en fait qu’un moyen d’expression de l’art, nous ne pouvons pas réduire l’artiste à un artisan et son art à la technique.

 

II – L’art n’est pas seulement une technique maîtrisée

L’artiste aurait une vision subjective de son art, il ferait  valoir le jeu des couleurs, la forme sur le fond au point parfois de transposer la réalité selon sa vision des choses, tout serait donc dans la manière de voir d’abord et de transcrire en fonction ensuite, nous le voyons chez les modernes comme  Klee qui affirme que l’artiste se doit de « rendre visible l’invisible ». On retrouve cette valorisation du point de vue subjectif chez Picasso, son cubisme reflète cette exigence de l’art. Ainsi l’art n’existe pas du fait du respect des règles édictées par les beaux-arts et la technique, au contraire, nous pouvons affirmer que seul le génie impose ses règles à l’art.

Transition :

L’art ne se réduit donc pas à la copie bien maîtrisée de la nature, la peinture par exemple pour ne citer que celui-là, n’est pas qu’un pur exercice technique. L’art moderne et contemporain fait de l’artiste un véritable génie très éloigné de l’artisan du beau.

III. avec l’art moderne et contemporain, un artiste n’est plus un artisan du beau

Il nous faut donc sortir du stéréotype académique de la notion d’art avec ce qu’elle suppose au niveau de la production du beau qui ne se réduit plus à des références objectives et aux exigences de reproductions fidèles de la réalité avec l’art moderne et contemporain.

L’art n’est plus de ce fait nécessairement une production du beau qui suppose une exigence limitative d’habileté, nous pouvons même affirmer que la beauté n’est plus nécessairement le but de l’œuvre au point que domine la volonté de créer de nouvelles émotions d’un tout autre ordre que l’émotion purement esthétique, il faut aujourd’hui questionner, remettre en question, dénoncer.

Conclusion

Ainsi, si l’art peut se passer de maîtrise technique, l’artiste est certes,  dans un premier temps un artisan, cependant, la technique n’est qu’un moyen d’expression de l’art au point que l’art ne puisse se réduire à la technique même maîtrisée. L’art ne se réduit donc pas à la copie bien maîtrisée de la nature, l’artiste moderne et contemporain est  un véritable génie très éloigné de l’artisan du beau.

Il semblerait donc que l’art puisse se passer de maîtrise technique  au point d’échapper au stéréotype de la notion académique de la notion d’art.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 3 votes)
Loading...

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide