Son nom est Maximilien de Robespierre

Robespierre (1758-1784) voulait instaurer un ordre de justice et de vertu. Il sera considéré comme responsable des excès de la Terreur. Il a 36 ans quand il monte sur l'échafaud.

A onze ans, Maximilien de Robespierre quitte sa ville natale d'Arras pour poursuivre ses études à Paris, au lycée Louis le Grand, où il est un excellent élève, puis à la faculté de droit où il se prépare au métier d'avocat. C'est à cette époque qu'il s'enthousiasme pour les idées de Jean-Jacques Rousseau, qu'il s'efforcera de mettre en pratique par la suite.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
Thibault
5
5 (27 avis)
Thibault
160€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (152 avis)
Chrys & chris
87€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Aymeric
4,9
4,9 (21 avis)
Aymeric
37€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (13 avis)
Diego
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (26 avis)
Rémy
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chemsa
4,9
4,9 (15 avis)
Chemsa
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Théodore
5
5 (9 avis)
Théodore
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thibault
5
5 (27 avis)
Thibault
160€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (152 avis)
Chrys & chris
87€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Aymeric
4,9
4,9 (21 avis)
Aymeric
37€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (13 avis)
Diego
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (26 avis)
Rémy
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chemsa
4,9
4,9 (15 avis)
Chemsa
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Théodore
5
5 (9 avis)
Théodore
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Un démocrate passionné

Élu représentant du Tiers état pour Arras en 1789, Robespierre se fait connaître à l'assemblée constituante comme démocrate : il réclame le suffrage universel, se prononce pour la liberté de la presse, pour l'enseignement obligatoire, contre la peine de mort, et plaide inlassablement la cause du peuple, » cette multitude que je défends ». C'est à lui que l'on doit la devise Liberté, Egalité, Fraternité. Ses qualités d'orateur précis et méticuleux, la profondeur de ses convictions lui attirent progressivement une grande considération à l'Assemblée. Il défend également ses opinions au club des jacobins dont il prendra la présidence.

On l'appelle l'incorruptible

A Paris, Robespierre mène une existence simple chez le menuisier Deplay, qui l'a accueilli en 1790. Son honnêteté est reconnue ; les parisiens l'ont d'ailleurs surnommé l'incorruptible. E t à l'inverse de beaucoup de ses amis, il apparaît calme et réfléchit. Mais il est orgueilleux, d'un caractère ombrageux et méfiant, bientôt persuadé qu'en toute chose lui seul à raison. Député de Paris à la convention, il siège parmi les parmi les montagnards aux côtés de son ami Danton et prend la tête de l'opposition aux girondins « ces bourgeois égoïstes qui n'aiment pas le peuple ». En dépit de ses convictions, il vote la mort du roi.

Le chef du gouvernement révolutionnaire

La France est attaquée de toute part ; à l'intérieur la Vendée se soulève, puis les départements fidèles aux girondins après leur arrestation. En juillet 1793, Robespierre entre au comité de salut public. Il fait aussitôt figure de chef de gouvernement et les français lui attribuent, à tort ou à raison, tout ce qui se fait de bien ou de mal dans le pays. C'est alors que sont établies le maximum des pris, la levée en masse ou la loi des suspects qui plongent la France dans la Terreur. En 1794, les ennemis sont vaincus. Mais le comité de Salut Public est contesté à la fois par les Indulgents de Danton et les enragés d'Herbert, qui veulent la renforcer. En mars et avril 1794, Robespierre les fait arrêter et guillotiner. Il semble alors au sommet de sa puissance. Mais il est seul et déprimé.

La chute et la mort

Robespierre veut instaurer une nouvelle religion : le culte de l'être suprême. Le jour de la Pentecôte, il est en tête du défilé d'honneur du nouveau dieu. Mais son attitude déplait : « Il ne lui suffit pas d'être maitre murmure-t-on, il veut être dieu ». Le 10 juin, il fait voter la loi du 22 Parial qui renforce la Terreur : les « suspects » sont exécutés en masse, à la suite de procès expéditifs, où parfois 30 personnes sont jugées d'un coup. Plus personne ne se sent à l’abri ; la Convention est terrifiée ; extrémistes et modérés se liguent contre Robespierre. Il est arrêté le 27 juillet (9 Thermidor) et guillotiné sans jugement le lendemain.

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,00 (28 note(s))
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !