Introduction : En juin 1940, la France était vaincue et soumise mais elle participera néanmoins, en 1944 et 1945, à l'invasion de l'Allemagne puis au concert des grandes puissances. C'est que face à la défaite, des hommes osèrent opposer leur refus, ne se résignèrent pas à abandonner une « certaine idée de la France ».
Les uns, comme De Gaulle, choisirent de s'expatrier pour organiser la lutte tandis que d'autres menèrent le combat sur le sol national.

1°/ Les débuts de la Résistance

Elle fut au départ une réaction contre la défaite.

a) L'appel du Général De Gaulle

Le 18 juin 1940, le général De Gaulle est très peu connu des Français et son appel peu entendu. Dans cet appel, De Gaulle veut incarner la France ; il nie la légitimité de Pétain ; il invite à la résistance à l'étranger et s'adresse non pas à tous les français mais à ceux qui peuvent aider à une action militaire classique (en novembre 1942, 35 à 70 000 hommes obéissent à De Gaulle).
Aux yeux des Anglais et pour longtemps, il n'est que « le chef des Français libres ».

b) Les débuts de la résistance intérieure

Au début, les actes de résistance sont isolés. Les résistants étaient donc très rares (au 31 mai 1941, 27 personnes ont été condamnés à mort pour faits de résistance dont 14 exécutés).

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
Chrys & chris
5
5 (124 avis)
Chrys & chris
78€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (12 avis)
Diego
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
150€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rémy
4,8
4,8 (24 avis)
Rémy
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
39€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chemsa
5
5 (14 avis)
Chemsa
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Hugo
5
5 (9 avis)
Hugo
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (124 avis)
Chrys & chris
78€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (12 avis)
Diego
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
150€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rémy
4,8
4,8 (24 avis)
Rémy
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
39€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chemsa
5
5 (14 avis)
Chemsa
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Hugo
5
5 (9 avis)
Hugo
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

2°/ Les formes d'action de la résistance intérieure

a) Caractères généraux

- Nombreux mouvements : Combats, Franc-Tireur, …
- Coloration politique peu marquée.
- Ne joue pas un rôle militaire (renseignements, presse clandestine, passeurs, …).

b) La résistance communiste

Son rôle est précisé par Ch. Tillon (ministre de l'air à la libération et personnage influent du P.C.F.).
Leur principale organisation fut les F.T.P. (Franc-Tireur Partisan) qui recrutèrent essentiellement de jeunes ouvriers et des étudiants (recrutement favorisé par le S.T.O.).
Son but est de ne pas laisser les alliés libérés seul la France.
Les groupes F.T.P. sont très cloisonnés (pour éviter ainsi les effets des arrestations ou des dénonciations).
Ils veulent agir tout de suite de façon dispersée, multiplier les attaques par petits groupes, puis se fondre dans la population. A plus long terme, ils désirent créer l'encadrement pour l'insurrection (place de la guérilla).
La F.T.P. compte 45 000 membres fin 1943, 130 000 en juillet 1944 et 230 000 à la libération.

c) La résistance au moment de la libération

Elle est évoquée par Eisenhower (commandant en chef qui débarque en Normandie) et De Gaulle.
Eisenhower souligne le rôle des F.F.I. (ensemble des mouvements armés) dont l'action fut coordonnée avec celle du débarquement (sabotages, collecte de renseignements, guérilla, …). Leur influence fut particulièrement sensible dans le Sud-Ouest.
De Gaulle insiste sur l'insurrection de Paris, la libération par des Français seulement (il ne parle pas de l'aide alliée).

3°/ L'unification de la résistance

a) La conjonction entre résistance extérieure et intérieure ne se fait que vers la fin 1942-début 1943. Sous l'action de Jean Moulin fut constitué, le 7 mai 1943, un Conseil National de la Résistance à Paris.
Son rôle est la lutte immédiate et la préparation de la lutte à venir.
Jean Moulin sera arrêté en juin 1943.

b) La composition du C.N.R.

- Mouvements de résistance de toutes tendances.
- Représentants de centrales syndicales (C.G.T., C.F.D.T.).
- Représentants des partis (P.C.F., S.F.I.O., Alliance démocratique, Radicaux, …).

L'admission des partis avait donné lieu à de fortes discussions. De Gaulle avait insisté pour qu'ils fussent représentés tous.

c) Le programme du C.N.R.

Il prévoyait :

- des mesures d'épuration à la libération.
- l'instauration d'une démocratie économique et sociale (droit au travail, garantie du pouvoir d'achat, …).
- un programme de reconstruction (nationalisations, planification, …).

Conclusion : La résistance française n'a été le fait que d'une minorité.
Son efficacité militaire est difficile à évaluer exactement mais elle permit le maintien de la France dans la guerre aux côtés des Alliés. De plus, le programme du C.N.R. fut en partie appliqué après la libération du territoire.

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,00 (30 note(s))
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !