Un nord déjà très urbanisé

Les pays riches du nord sont très urbanisés depuis longtemps. L’urbanisation, entamée avec la révolution industrielle au XIXème siècle, s’est poursuivie après la seconde guerre mondiale. Le taux d’urbanisation (pourcentage dans la population totale d’un pays) atteint 75 % en Europe et au Japon. Dans certaines régions (comme la côte nord-est de l’Amérique du nord, du sud de l’Angleterre au nord de l’Italie et le longe de la côte Pacifique japonaise), les agglomérations se sont étendues au point de se rejoindre pour former des mégalopoles. Au nord, cependant, la croissance urbaine est ralentie. Les gens ont tendance à quitter les quartiers des centres-villes pour s’installer dans les campagnes périurbaines. En revanche, la métropolisation (rayonnement culturel, économique et politique des grandes agglomérations) de villes comme Tokyo, Paris, New York ou Londres perdure.

 

Une croissance urbaine très forte au sud

On assiste actuellement à une véritable « explosion urbaine » dans les pays du sud. Cette croissance urbaine (surtout dans les capitales comme Mexico, Le Caire ou Bangkok) est principalement alimentées par :

  • L’exode rural : les ruraux fuient la misère des campagnes pour la ville qui offre l’espoir d’un emploi, l’accès à la médecine, à l’éducation et à l’aide alimentaire. De plus, ces grandes villes sont ouvertes sur le monde et concentrent les activités économiques du pays.
  • L’accroissement naturel qui reste important dans ces pays pauvres.

Les problèmes liés à la croissance urbaine

Si toutes les grandes agglomérations ont des problèmes communs (pollution, insécurité, ségrégation sociale), vivre en ville n’a pas le même sens en Afrique qu’en Amérique du Nord.

Les villes des pays en voie de développement ont très peu de moyens. Les centres-villes et les quartiers riches modernes côtoient les bidonvilles insalubres ou s’entassent les plus pauvres et qui deviennent une ville dans la ville (avec leur propre loi et leur économique informelle de petits boulots ou trafics). Le traitement des déchets comme des eaux usées ou encore l’accès généralisé aux réseaux électriques et d’eau potable posent également de gros problèmes.

Les villes du nord développent des aménagements de qualité (métro, tram, espaces verts, quartiers anciens rénovés). Elles conservent cependant des zones de pauvreté (ex : les grandes banlieues en France).

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,50/ 5 pour 4 votes)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide