Les Etats-Unis, par l'abondance et la variété de leur production possèdent la 1ere agriculture du monde. Cette performance est obtenue par moins de 3 millions d'agriculteurs.

 

Une agriculture moderne

Des techniques efficaces



• La plus mécanisée et la mieux équipée.

• Les exploitations les plus vastes : 250 hectares en moyenne, dans les grandes plaines, les exploitations disposent souvent de 1000 à 2000 hectare et sont gérées comme des entreprises.

• Elle est très scientifique, la recherche agronomique est très développé (sélection des races, des semences,…).

En outre, cette agriculture utilise désormais massivement engrais, pesticides, … Elle pose également la question du bien-être animal.

Au total, l'agriculture américaine est au 1er rang pour le maïs, le soja et le lait. Au 2ème pour le blé, les agrumes et le coton et le cheptel porcin. Au 3ème pour les arachides et les bovins.

 

Une agriculture intégrée

 

A l'intérieur du système capitaliste, l'agriculture est étroitement liées aux secteurs industriel et commercial : c'est « l'agro-business ».

L'agriculture y perd une partie de son indépendance mais y gagne une sécurité des revenus.

 

Principales zones agricoles

 

Elle se répartissent principalement à l'Est du 100eme méridien surnommé «  méridien de catastrophe » car vers l'Ouest, l'aridité liée à la barrière des Rocheuses limite l'agriculture.
Les anciens « belts » se sont diversifiés.

 

Le Nord-Est et le Nord-Ouest

 

Ces régions humides concentrent l'élevage laitier, les cultures de fruits et des légumes nécessaires à l'approvisionnement des villes.

 

Vers l'intérieur

 

Les plaines du Middle West au Sud des Grands Lacs associent les cultures de maïs et du soja et de l'élevage complémentaire des bovins, les feed lots, véritables usines à viande.
Dans les montagnes rocheuses, l'élevage extensif (ranching) des bovins et ovins prédomine ; cependant ici et là l'irrigation permet  de développer des cultures intensives.

 

Le Sud et l'Ouest


Vers le Sud-Est se localisent les cultures tropicales : coton à l'intérieur ; riz, canne à sucre, agrume, arachides le long du golfe du Mexique et en Floride. La Californie porte de riches vergers, les plantations d'agrumes (oranges, citrons, pamplemousses) et d'importants vignobles.

 

Les problèmes actuels de l'agriculture américaine

 

L'usure des sols

 

Pratiquée pendant de longues années, la monoculture épuise les sols ; l'érosion torrentielle et éoliennes ravine les sols et les dénudes de leurs éléments les plus fins. Les calamités naturelles sont fréquentes : pluies torrentielles, cyclone tropicaux, vagues de froid ou de chaleur, chutes de neige, sécheresses estivales.

 

La concurrence internationale

 

L'abondance de la production pose des problèmes de stockage, de commercialisation et d'instabilité des prix.
C'est pourquoi l'Etats fédéral intervient en encourageant par des subventions la réduction des surfaces cultivées ; en recherchant des débouchés nouveaux pour éviter les surplus agricoles.
Cependant les Etats-Unis sont les 1ers exportateurs du monde (food power).

 

Le malaise des petits agriculteurs

 

De nombreux petits fermiers endettés sont contraints de vendre leurs petites exploitations ; la concentration se fait au profit de grandes société.

 

 

Grenier du monde, les Etats-Unis possèdent une agriculture performante qui demeure un des éléments de la puissance Américaine.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,33/ 5 pour 3 votes)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide