I/ La combinaison productive

  A) Définition

C'est la combinaison des différents facteurs de production pour que l'entreprise soit la plus efficace possible.

On parle de combinaison capitalistique lorsque le facteur capital est plus important que le facteur travail.

  B) Le choix de la combinaison productive

Parfois un seul facteur de production va être nécessaire pour produire. Parfois aussi une seule combinaison suffit (facteur travail / facteur capital) on dit que les facteurs sont complémentaires.

Le plus souvent, l'entreprise va avoir a effectué un choix entre plusieurs combinaisons.

Lorsqu'on peut utiliser un facteur à la place d'un autre en obtenant le même résultat, on dit que les facteurs sont substituables.

  C) La modification de la combinaison productive : la substitution du capital au travail

La substitution du capital au travail, c'est l'opération à l'issue de laquelle l'entreprise remplace les salariés par des machines. Les causes de la substitution du capital au travail relèvent de la concurrence, et surtout de la concurrence internationale, surtout les pays émergents (Inde , Japon, Indonésie). Ce sont des anciens pays colonisés qui ont commencé à s'implanter dans l'industrie grâce à un facteur : leur faible salaire avec lequel ils rémunèrent leurs salariés.

On trouve une modification dans la structure des emplois, baisse des coûts.

A long terme, sa a permis la création de nouveaux emplois, car il a fallu créer des emplois pour la maintenance des machines et pour leur création.

Conséquences : baisse des prix, si l'on produit en grande quantité et que la demande faiblit, les entreprises vont avoir des difficultés à écouler leur stock. Il est interdit de vendre à un prix inférieur au coût de production.

Avantages des machines : elles ne s'arrêtent jamais, elles ont un débit très élevé, régulier et précis, elles ne sont pas soumises à la législation du travail.

Dans un premier temps, l'entreprise pour faire face à la concurrence, elle a utilisé la substitution du capital au travail.

A l'heure actuelle, le facteur travail a repris de l'importance, maintenant elle utilise la délocalisation (consiste pour une entreprise à implanter une unité de production dans un pays étranger pour profiter des avantages qu'il procure).

La modification de la combinaison des facteurs est dépendante de se que recherche l'entreprise.

 

II/ La mesure de l'efficacité de la production

La mesure se fait à plusieurs niveaux. En terme de coût, de rentabilité (l'entreprise va chercher à la maximiser), de compétitivité (l'entreprise va chercher à l'augmenter). L'ensemble de toutes ces notions s'appelle la productivité.

  A) Définition

La productivité, c'est le rapport entre d'un côté la production, et les moyens mis en oeuvre pour sa réalisation c'est-à-dire les facteurs de production.

    1. La productivité exprimée en quantité de biens produits : le rendement ou la productivité physique

  • - le nombre de salariés occupés à la production
  • - le nombre d'heures tavaillées
  • - le nombre de biens produits
  • - le nombre de biens produits en 1 an

    2. La productivité exprimée en valeur

La productivité du travail :

Elle se mesure en rapportant la production au nombre de personnes qui l'ont créer : Production / nombre de salariés = productivité du travail.

Par cette opération, on obrient la productivité par tête qui se défini par la valeur ajoutée / effectifs employés.

La valeur ajouté c'est un indicateur de calcul de la richess d'un pays (PNB) et d'un territoire (PIB).

Le temps de travail est différent selon les secteurs d'activité et les pays. On calcul alors la productivité en productivité du travail horraire = valeur ajouté / nombre d'heures de travail

La productivité du capital :

On va mettre en rapport la production et le capital fixe employé. Donc en matière mathématiques, ma productivité du capital = valeur ajouté / capital fixe.

 

III/ Les gains de productivité

Le but de l'entreprise c'est d'obtenir une meilleure productivité grâce à une meilleure combinaison des facteurs de production.

  A) L'origine des gains de productivité

- La modernisation des techniques de production (machines).

- Meilleure organisation de l'entreprise.

- Formation du personnel qui améloire la qualité.

  B) Le partage des gains de productivité

    1. Les conséquences sur les acteurs économiques

Le partage des gains de productiveité va permettre la hausse des salaires et/ou la baisse du temps de travail. Pour les consommateur on va assister à une baisse des prix qui vient de la baisse des coûts de revient. L'employeur et les actionnaires vont améliorer le montant de leurs dividendes. Voyant que l'entreprise fait des bénéfices, lorsqu'elle demandera un prêt pour un nouvel investissement, les banques leur donneront plus facilement. L'Etat verra augmenter ses rentrée d'impôts.

    2. Le partage des gains de productivité et le profit des entreprises

Les entreprises vont choisir la meilleure combinaison de facteurs de production pour maximiser ses résultats et durée dans le temps. L'argent à partager va entraîner des conflits dans l'entreprise :

  • - les salariés vont vouloir une plus forte hausse des salaires.
  • - les investisseurs vont vouloir accroître les capacités de l'entreprise.
  • - les propriétaires du capital vont vouloir être plus payés aux désavantages des entreprises.
  • - les consommateurs vont désirer une baisse des prix et une meilleure protection de l'environnement.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Alban

Professeur en Economie Gestion (Comptabilité/Finance) accompagne étudiants filière expertise comptable en comptabilité, finance, contrôle de gestion

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide