D'après Le Larousse, le genre musical est un « ensemble de formes de même caractère, réunies par leur destination (par exemple la musique de chambre) ou par leur fonction (par exemple la musique sacrée) ». 

Il s'agit donc d'un concept aux frontières floues, pour lequel il est difficile d'établir une liste exhaustive. En notant dès à présent qu'un genre musical peut être vocal ou instrumental, nous ferons ici l'inventaire des genres musicaux classiques les plus importants, en les rangeant par ordre chronologique.

Chant grégorien (époque médiévale)

Le chant grégorien est le chant liturgique (la liturgie désigne l'ensemble des rites religieux) officiel de l'Église catholique. Il est issu du chant vieux-romain et du chant gallican. De nos jours, il se pratique encore dans des églises paroissiales.

C'est un chant sacré chanté a cappella (c'est-à-dire sans instrument), par un chœur, à l'unisson. Il prend son origine dans le texte sacré latin, qui est donc la langue du chant.

Ses principales caractéristiques sont les suivantes :

  • chant a cappella
  • texte en latin
  • relatif au catholicisme
  • modal et diatonique
  • mouvement mélodique
Vitrail représentant le sacre de Saint Martin de Tours dans l'église de Villy-en-Auxois
Les meilleurs professeurs de Musique disponibles
Daniela
5
5 (42 avis)
Daniela
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Stanislav
4,9
4,9 (18 avis)
Stanislav
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Adrien
5
5 (34 avis)
Adrien
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Bastos
5
5 (91 avis)
Bastos
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Andrew
5
5 (49 avis)
Andrew
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Edouard
4,7
4,7 (19 avis)
Edouard
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Emmanuel
5
5 (2 avis)
Emmanuel
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marina
4,9
4,9 (7 avis)
Marina
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Daniela
5
5 (42 avis)
Daniela
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Stanislav
4,9
4,9 (18 avis)
Stanislav
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Adrien
5
5 (34 avis)
Adrien
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Bastos
5
5 (91 avis)
Bastos
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Andrew
5
5 (49 avis)
Andrew
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Edouard
4,7
4,7 (19 avis)
Edouard
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Emmanuel
5
5 (2 avis)
Emmanuel
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marina
4,9
4,9 (7 avis)
Marina
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Ballade (époque médiévale)

La ballade (avec deux « l » !) désigne à l'origine un poème médiéval à forme fixe comprenant trois couplets et une demi-strophe (un « envoi »), chacune étant conclue par un vers refrain.

Mais le mot a aussi fini par désigner une chanson à danses. Cette chanson associe donc la ballade telle que l'on vient de la définir (la sorte de poème) et une musique particulière.

La forme musicale tombe cependant en désuétude passé le XVème siècle.

Cantique (Renaissance)

Un cantique désigne un chant donné à Dieu dans le judaïsme et dans le christianisme. C'est d'ailleurs le sens de son étymologie : le latin canticum signifie chant ecclésiastique. Le terme se réfère donc à tous les chants présents dans la bible.

Dans la tradition chrétienne, le cantique le plus connu est le cantique Magnificat (cantique de Marie) :

Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles.
Amen.

Concerto (époque baroque)

Le concerto, mot qui vient de la langue italienne, est une forme musicale composée de trois mouvements (un mouvement rapide, un mouvement lent, un mouvement rapide) dans lesquels un ou plusieurs solistes (musicien jouant seul) répond à un orchestre (groupe de musiciens jouant ensemble).

Les trois musiciens à l'origine du concerto furent Arcangelo Corelli (1653-1713), Giuseppe Torelli (1656-1709) et Antonio Vivaldi (1678-1741). Ce dernier, notamment, contribua à imposer le concerto comme l'une des manières de démontrer le jeu des virtuoses. C'est, notamment, le sens des concerto pour ... (pour violon, pour piano, etc.).

Après Vivaldi, d'autres compositeurs composèrent de grands concertos et accompagnèrent le genre dans de nouveaux courants artistiques.

À l'époque classique, il y eut Joseph Haydn et, bien sûr, Wolfgang Amadeus Mozart, avec ses concertos pour piano, concertos pour violon, concertos pour clarinette...

À l'époque romantique, on trouve Ludwig von Beethoven, qui inaugure le concerto romantique avec son concerto pour violon et ses cinq concertos pour piano.

Fugue (époque baroque)

La fugue est une forme d'écriture musicale née au XVIIème siècle, qui tire son nom de la dynamique musicale qu'elle fait entendre. En effet, dans une fugue, les voix semblent se fuir l'une de l'autre. Elle exploite pour ce faire les ressources du contrepoint et de l'imitation.

En son ouverture, la fugue offre une entrée successive des voix requises pour le futur, avec une alternance entre un sujet et une réponse. Cette partie s'appelle l'exposition. Dans la plupart des fugues, il y a trois ou quatre voix (une voix étant un instrument distinct d'un autre).

Le maître incontesté du genre s'appelle Johann Sebastian Bach. Il les intègre dans nombre de ses œuvres, dont Le Clavier bien tempéré, ou le Finale du Concerto Brandebourgeois n°5.

Qu'est-ce qu'une fugue ?
Morning hymn at Sebastian Bachs' (Toby Edward Rosenthal, 1870)

Opéra (époque baroque)

Un opéra est une œuvre à la fois musicale et théâtre, qui nécessite un orchestre et des chanteurs. Se fondant sur un livret (qui correspond à son scénario), elle raconte une histoire en donnant des rôles chantés à chacun des personnages.

Les interprètes ont tous un registre vocal déterminé en fonction de leur rôle (alto, ténor, baryton, basse, ...). Ils chantent leurs répliques en étant accompagnés par l'orchestre, parfois symphonique, parfois de chambre (c'est-à-dire de taille plus modeste).

L'opéra occidental voit le jour en Italie, à Florence, au XVIIème siècle. Ses deux objectifs principaux étaient de faire revivre le style musical du théâtre grec antique et de s'opposer au style « contrepoint » de la musique de la Renaissance. Ils souhaitaient donc que la musique reflète, mot pour mot, la signification des textes, sans les rendre incompréhensibles par la complexité sonore des accompagnements.

L'opéra italien

Le premier grand compositeur d'opéras fut donc italien : il s'appelait Claudio Monteverdi. C'est avec ses compositions (L'Orfeo, 1607 ; Ariane, 1608 ; Le Retour d'Ulysse dans sa patrie, 1640 ; Le Couronnement de Poppée, 1642) que le genre connut ses premières prouesses en même temps que les faveurs du public.

Il est à noter que l'opéra italien, majoritairement issu du style napolitain, accorde une large place à la voix humaine, en faisant son principal moyen d'expression.

Cependant, l'homme qui personnifia l'opéra italien est sans aucun doute Giuseppe Verdi. Il en composa de nombreux et s'imposa comme un maître du genre : Nabucco (1842), Ernani (1844) Rigoletto (1851), Il trovatore (Le Trouvère, 1853), La traviata (1853), Un ballo in maschera (Un bal masqué, 1859), La forza del destino (La Force du destin, 1862) et Aïda (1871)...

L'opéra français

En France, l'opéra arrive en 1645 par le cardinal Mazarin qui fait venir de Venise une troupe à la cour de Louis XIV. C'est avec Jean-Baptiste Lully, musicien officiel de Louis XIV, que naît une école française d'opéra : la tragédie lyrique.

Dans ces tragédies lyriques, le ballet prend une place plus grande que dans les opéras italiens.

Parmi les grands compositeurs français au cours des époques, on relève :

  • à l'âge classique (XVIIème siècle) : Jean-Baptiste Lully et Jean-Philippe Rameau
  • au XIXème siècle : Jules Massenet (avec Manon, 1884, et Werther, 1892), Bizet (qui est l'auteur de Carmen en 1875) et Jacques Offenbach (les Contes d'Hoffmann, notamment).
  • au XXème siècle : Claude Debussy (qui renouvelle le genre avec Pelléas et Mélisande en 1902) et, surtout, Maurice Ravel

L'opéra allemand

Heinrich Schütz, en 1627, est le premier compositeur allemand d'opéra.

Mozart fut lui-même un compositeur d'opéra, puisqu'il écrivit sa première œuvre à l'âge de 14 ans, en 1770 : Mitridatere di Ponto, d'après une tragédie de Racine. Mais cinq opéras surtout ont connu une merveilleuse renommée : Le nozze di FigaroDon GiovanniCosi fan tutteLa Clémence de Titus et, enfin, La Flûte enchantée.

Mais c'est avec Richard Wagner (1813-1883) que l'opéra allemand atteignit son apogée. Il donna naissance à ce qu'il appela le « drame en musique », en ce que, pour lui, la partition et la mise en scène sont inséparables.

Parmi ses opéras les plus fameux, on identifie : Le Vaisseau fantôme (1843), Tristan et Isolde (1865), les quatre opéras de l'Anneau du Nibelung (1852-1874) et Parsifal (1882).

Qu'est-ce que l'opéra ?
Richard Wagner est peut-être le plus grand compositeur d'opéra de l'Histoire ! (source : www.dw.com)

Ballet (époque classique)

Le ballet est un genre musical dramatique (qui raconte une histoire) et dont l'action est figurée sur scène par des pantomimes et des danses. Il est né en Italie mais connut ses prolongements magnifiques en France et en Italie, comme danse-spectacle.

L'époque de Louis XIV

En France, c'est à la cour de Louis XIV que le genre connu ses plus belles heures. Le roi de France était un passionné de danse qui s'engagea pour inverser le déclin du genre. Il créa ainsi l'Académie royale de danse en 1661, suivie par l'Académie Royale de Musique, en 1669.

L'influence russe

À la fin du XIXème, c'est un autre pays qui prend en main le développement futur du ballet : il s'agit de la Russie, sous les premières impulsions de Marius Petipa, Français exilé chez les Russes. Il est notamment le chorégraphe du Lac des cygnes, le fameux ballet de Piotr Illitch Tchaïkovski.

Requiem (époque classique)

Le requiem, qui vient du latin requies signifiant repos, est une messe de l'Église catholique célébrée pour des funérailles. Par extension, le terme désigne aussi une composition musicale jouée pour un défunt.

Un requiem était à l'origine conçu pour la liturgie (donc pour la messe), chanté par un choeur et tenait sur une intonation brève. Au fil du temps, il prit une autre dimension par l'ajout de solistes vocaux et d'accompagnement orchestral.

Impromptu (époque romantique)

Un impromptu est une composition musicale libre qui ressemble à une improvisation. Il est généralement écrit pour un seul instrument.

Sa réalisation suggère une large part de caractère à demi-improvisé, suivant une organisation tripartite A-B-A, qui permet des variations à l'envi. C'est la raison pour laquelle le piano est généralement l'instrument privilégié du genre, puisque le clavier offre volontiers d'improviser.

On attribue l'invention de l'impromptu aux tchèques Václav Jan Tomášek (1774–1850) et Hugo Voříšek (1791-1825), élève du premier. Les compositeurs les plus marquants d'impromptus sont quant eux au nombre de trois : Franz Schubert, l'autrichien, Frédéric Chopin, le polonais, et Gabriel Fauré, le français.

L'impromptu eut néanmoins une durée de vie assez courte : on n'en voit guère naître au cours du XXème siècle.

Nocturne (époque romantique)

Une nocturne est une forme musicale classique qui repose sur un mouvement lent et une expression générale pathétique (c'est-à-dire qui évoque la souffrance, d'où son appartenance au courant romantique). En son milieu, elle fait entendre un rythme plus accéléré.

C'est Frédéric Chopin qui a fixé la forme la plus célèbre des nocturnes. Au cours de sa vie, il en écrivit 21. On peut également citer, au nombre des compositeurs les plus marquants, Gabriel Fauré et Erik Satie.

Quels sont les animaux fantastiques présents dans Azur et Asmar ?
Marc Chagall, Le Coq Bleu, 1958-1959

Sérénade (époque romantique)

La sérénade est un genre musical qui existe depuis le Moyen-Âge et désigne, à ce moment-là, une composition ou une représentation musicale faite en l'honneur de quelqu'un, qui doit être jouée en soirée.

À l'ère classique et romantique, la sérénade est réinvestie pour en faire un divertimento. Le travail y est léger, et la musicalité prime sur l'intensité dramatique. On peut citer, parmi les plus connues, la Sérénade de Franz Schubert, ou bien les sérénades pour cordes de Piotr Ilitch Tchaïkovski.

Sonate (époque romantique)

Le genre de la sonate est une composition instrumentale de musique classique qui comporte plusieurs mouvements. Il ne faut pas la confondre avec la forme sonate, qui est une forme musicale composée de trois mouvements : l'exposition, le développement et la réexposition.

La sonate peut être composée pour un (on parle alors de sonate solo) ou plusieurs instruments.

À l'époque classique et romantique, on trouve généralement trois mouvements successifs dans le genre de la sonate :

  • mouvement rapide
  • mouvement lent
  • mouvement rapide (« finale »)

Des exemples de sonates romantiques sont à trouver chez Schubert (Sonate arpeggione, 1824), Beethoven (32 sonates pour piano), Chopin (Sonate pour piano n°2 en si-bémol mineur, et Marche Funèbre), ou encore Franz Liszt (Sonate pour piano en si mineur, 1853).

Symphonie (époque romantique)

La symphonie est une composition instrumentale savante, comprenant plusieurs mouvements joints ou disjoints, qui nécessite le jeu d'un orchestre symphonique, dirigé par un chef d'orchestre. Dans sa forme la plus classique, la haydienne, elle fait entendre quatre (voire trois) mouvements.

La symphonie se développe d'abord au XVIIIème siècle, et prend son essor grâce aux symphonistes de la période romantique, avec par exemple Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart, ou encore, le maître du genre, Ludwig van Beethoven.

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,00 (4 note(s))
Loading...

Philippe

Professeur de musique depuis deux décennies, je vous livre ici mes différents cours !