Introduction

-Electre est la réecriture d'un mythe. Electre fille d'agamnenon et de clytemnestre fait parti de la famille des atrides.
-Presentation du texte: electre scène 1 de l'acte 1 ecrit en 1937
-c'est la scène d'exposition: les personnages se présentent et présentent les autres et le cadre.
-cette scène est rempli de points classiques mais également d'originalité

Commentaire

A.Les personnages

1.Les Euménides

-C'est elle qui ouvre et ferme la pièce. Elles sont présentées par le jardinier.

-Elle ont plusieurs roles:
1)Elles presentent les personnages comme le jardinier et également le cadre à l'étranger ainsi qu'au spectateur (voir ligne 3)
2)Elle représente le destin, "le destin enfant"
3)Elles connaissent le futur et le passé ce qui leur permet de mentir ou bien de présenter les personnages.

-Elles ont deux faces cachées: une méliorative, car Giraudoux a inventé leurs noms qui signifie "les bienveillantes, et une péjorative puisqu'elles disent au jardinier "tu t'en repentira"

-Les Euménides récitent mais elles disent également que c'est de la pure invention.
=>c'est du théatre dans le théatre. On retrouvera également cet élément ds d'autres pièces.
Elles colporte des rumeurs grâce à des comptines: cela parait plus agréable.
"les silences"=les secrets
"les bruits"= les rumeurs
=> portée symbolique des comptines. Ellle présente également clytemnestre.

2.Electre

-Electre signifie lumière. C'est elle qui dévoile la vérité.
Elle est juste présentée elle n'apparait dans cette scène. L'attente perdure jusqu'à la scène 4.

-"Le seul baiser qu'ai reçu Electre" marque le manque d'affection de la part de sa famille et montre une image d'une pure, qui s'ouvre peu au autres

-La scène s'ouvre sur des festivités
=>Décalage puisque la pièce est une tragédie. Contraste avec ce qui va suivre dans la pièce. Giraudoux mèle un coté joyeux et un coté triste.
-autre originalité: la scène d'exposition ne présente pas la haine qu'a Electre pour sa mère alors que c'est l'idée importante dans toute l'oeuvre.

3.Les autres personnages

-Le jardinier: il reprends l'imge du laboureur dans le mythe d'Electre.
Pas de nom, anonyme et est choisi pour éloigner Electre du pouvoir
=> personnage peu important, un peu naif
C'est le seul personnage qui n'est pas tragique.

-L'étranger: Le lecteur doit deviner que c'est Oreste, le frère de Electre.
Nombreux indices:
1)Il est déja venu car il a des souvenirs et les euménides disent à la ligne 3 "votre palais"
2)Il cherche à apprendre des infos sur Electre "elle habite tj le palais Electre?" ligne 50

B.Les idées essentielles de cette scène

1.La temporalité

-La pièce se déroule sur 12h, de la fin de l'après midi à l'aube.
=>pas d'unité de temps car la pièce ne se déroule pas en 24h.

-Les Euménides représentent le destin. Elles grandissent au fur et à mesure: "elles grossissent" et "nous serons grande"
=> montre le temps qui passe

-Pour Giraudous le destin n'est pas d'ordre divin. Dans cette pièce, l'intervention des dieux n'existe pas, il n'y a pas de transcendance.
=> le destin a qqch d'humain

-De nobreux anachronismes: "pierre gauloise", "échauguette" n'existait pas lors de l'antiquité
=> Giraudoux veut montrer que la pièce est intemporelle

2. Le temps des souvenirs

-Répétition de verbe se rappeler: ligne 37, 22 et 28 + souvenir d'Oreste du palais
=>On entre dans une nostalgie. Le thème de la mémoire est important puisque il est en lien avec la vengeance.

-Souvenir des pieds d'Electre: oreste est marquée pas la présence des pieds. La répétition de "beaucoup" démontre cette idée.
On remarque que le souvenir d'Electre est fort grâce à la répatition de "les plus", "tout"

-Confusion par rapport à Electre: "un nourrisson touche tout ce qu'il trouve"

-Association d'idée avec "cheville d'esclave" et "chaine invisble"
=> Electre n'est pas une esclave mais on lui cache la vérité. La chaine invisible marque la malecdiction d'Electre.

-Rythme ternaire ligne 43: "leur pas était toujours égal, sage, mesuré".

3.La descritprion du palais

-Deux facades: une joyeuse l'autre plutot triste

-Présentation symbolique des fleurs. Elles ont leur importance.

Conclusion

Giraudoux respecte le mythe dans les grandes lignes: même personnges et actions, rappel du passé mythologique... Mais l'étranger reste un personnage mystérieux, on peut passer à coté de son identité. Enfin, tous les personnages ne sont pas évoqués dans la scène d'exposition.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide