Ces sous la 3ème république que le sport va développer ses atouts.

« Les sports ont fait fleurir toutes les qualités qui servent à la guerre : insouciance, belle-humeur, accoutumance a l'imprévu, notion exacte de l'effort à faire sans dépenser des forces inutiles. » (Pierre de C oubertin , Essais de psychologie sportive)

Sur le terrain la gymnastique va préparer le terreau du sport contemporain. 

L’affirmation de la gym et des premiers sports sous la 3ème République

Dans quel cadre politique va-t-on les pratiquer ?

Les hommes POLITIQUE vont inscrire la gymnastique et les sports dans les débats éducatifs et sociologiques.

Il existe bien une volonté de prise en charge de la culture physique par les politiques.

+ Le corps médical va aussi agir sur la classe politique et le développement des sports.

On ne peut pas penser ces réformes de l’éducation les nations européennes ce mettent en tentions.

Quel rapport entre les pratiques sportives et les rapports de forces internationaux ? La politique de la 3ème république va amener au conflit mondial.

On inscrit la culture physique dans le cadre des rapports de force internationaux.

La 3ème république ont rentre dans ce que les historiens appels la seconde aire industrielle.

On embauche les ouvriers pour faire un travail mécanique on a des banlieues ouvrière mais aussi populaire qui s’étire sur les grandes villes.

La culture physique est au centre des débats pour les médecins mais aussi les hygiénistes.

Car les populations des villes gonflent et se posent la question de la perte des valeurs de la campagne.

Le monde ouvrier et très pris dans les questions de l’alcoolisme et de la prostitution.

 la Grande Guerre: son rôle déterminant dans l'essor du sport moderne et notamment de la pratique féminine ou du football. Les deux principales maladies sont la tuberculose et la syphilis.

Dans ce cadre-là les médecins disent il faut créer des centres de plein air et avoir accès a ce que l’on appelle le grand air et la  classe politique s’en préoccupe. (En 1873 les républicains fondent l’union des sociétés française de gymnastique)

Il va y avoir une organisation des sociétés de gymnastique en permettant l’accès au tire et à la gymnastique au plus grand nombre (dès l’école primaire) ces associations deviennent aussi des lieux de sociabilité qui participe à la structuration de la vie urbaine et républicaine.

Il faudra entendre 20 ans pour qu’une minorité républicaine lance les prémisses du sport français.

Dans le cadre de l’enseignement secondaire et l’université cad dans le milieu des enfants des Elite.

14ans plus tard la veille de la guerre la multiplication des rencontres sportives pose le questionnement du réveil musculaire de la France.

Ce qui représente l’aristocratie ouverte 

Loisir des couches aristocratique mute au contact de l’industrialisation et investissent dans des pratiques comme l’alpinisme (connaissance de la montagne) et investi également le choix des loisirs balnéaire.

Le tennis va très bien marcher ou la bourgeoisie a investi : bord de mer, lieux de cure…

En hommage aux rugbymen tombés lors de la Première Guerre mondiale, la Fédération française de rugby a decidé en 1922 de leur consacrer un monument. Le sport vecteur de paix, pacificateur des relations internationales ?

Comment va évoluer le sport avec les nouveaux moyens de communication ?

→ Découverte de la bicyclette, train et voiture en fin du siècle.

Le rapport a l’espace français va modifier la manière dont on va pratiquer les sport et cela et tout a fait frappant dans l’alpinisme et le cyclisme contemporain.

Des discipline vont ce confronté a la modernité libéral. A la Belle 1900 1914 va inventer la culture sportive de masse que le mouvement olympique ne contrôle plus sur la question de l’amateurisme.

Vers la conquête de l’espace national : le cadre de l’alpinisme près sportive

→ L’impact du Club Alpin Français (CAF) 1874 sur les pratiques de montagne qui ne fait que succéder à l’alpinisme britannique 1857

Dans les années 1850 1860 les anglais ne sont plus uniquement des scientifique qui viennent explorer les montagnes même les bourgeois ce joignent aux expéditions.

La conquête des sommets et la découverte des montagnes ce combine avec l’apparition d’un tourisme hivernal dans la deuxième moitié du XIX.

Histoire de l'Alpinisme : les grandes dates de l'histoire de l'Alpinisme. La conquête des sommets et la découverte des montagnes ce combine avec l’apparition d’un tourisme hivernal dans la deuxième moitié du XIX.

Le CAF dit « dans ces années-là les Alpes deviennent le terrain de jeu de l’Europe »

Mais on ne prend pas de risque. Le CAF va être fondé par des astronomes des géographes… et des institutions républicaine le CAF  « Il s’agit de réunir quelques jeunes gens pour les transporter dans les montagnes, leur assure le bon voyage avec la surveillance bien veillant d’un chef expérimente, de donner des leçons de physique, de géologie ou de botanique en plein air, de distraire l’esprit sans cesser de les instruire ; bref d’élever l’âme en fortifiant les corps » extrait des buts de l’association.

Le club alpin a travers l’encadrement va créer les premiers guides.

La question intellectuelle ce pose au même titre que la capacité physique

Le CAF va vouloir servir la partie mais aussi les services militaire français. Les géographes viennent affiner les dessins des frontières.

→ But du CAF « Il s’agit de préparer par la marche en commun, le sac a dos, le bâton ferré a la main, au fatigue de la guerre » on observe dans le CAF français un aspect qui n’existe pas en Angleterre.

A partir des années 1880 le recrutement du CAF va s’élargir avec la monté de couche nouvel il recrute des employeurs des petits fonctionnaires qui s’exercent a la montagne au côté des membres de professions libéral et de professeurs de l’enseignement supérieur démocratisation de la montagne (ceci est particulier a l’alpinisme français).

Entre l’ascension conquérant des hauts sommets les investigations des chercheurs ou les simples randonneurs. Une catégorie de guide prêtera main forte à la nouvelle demande sociale.

Dans les années 1800 1890 nous sommes en train d’inventer l’alpinisme sportive qui fera parle d’elle dans les revue par exemple dans la revue connu « la vie au grand air » Fonction social éducative et militaire du CAF l’état lui accorde le statut d’utilité publique.

L’influence du modèle anglais et scandinave sur la montagne française

Les hommes de la 3ème république restent ouverts aux cadres internationaux.

Dans une Europe qui s’affirme libéral et démocratique. Venue des pays scandinave le ski de fond et récupéré en France par les militaires puis peu après par les lobbies touristique et médicaux.

Les premières planches Norvégiennes sont présentées en France à Paris à l’exposition universelle 1878. 10ans plus tard en 1888 on va créer 12 bataillons a pied sont constitué a Briançon (ils sont comme leur nom ne l’indique pas à ski) les skis sont un mode de déplacement pour les ascensions c’est le ski utilitaire.

→ Puis création du premier ski club en France en 1896 à Grenoble par un médecin.

En 1901 à Briançon création de troupe d’élite et les premiers moniteurs afin de promouvoir l’usage du ski et donc on commence à promouvoir un enseignement du ski. C’est le CAF qui va dynamiser les pratiques de ski. Que ce soit du point de vue militaire et touristique c’est le CAF qui invente en France les sports d’hiver. On est pas surpris si en 1907 le CAF organise la première compétition a Montgenèvre (près de Briançon). On invite des étrangers pour qu’ils nous apportent du savoir.

Une vision utilitaire du ski

Des régiments vont se convertir en unité d’infanterie Alpine qui a pour mission le gardiennage des frontières.

Comme les pratiques de ski vont se généralisé avec l’impact du CAF il se pratique du ski dans les petites villes de haute montagne ou les habitants se familiarisent avec le ski.

Les gens appellent ça « les souliers de bois » l’hiver on est plus immobile.

L’usage de ski va permettre de ce séparé de la contrainte de la « chappe » de neige.

Les médecins vont pratiquer le ski pour pouvoir pratiquer des soins et vont donc pouvoir sauver des vies.

Cette action va se combiné et ce généraliser car une association ce créer en 1990 le Touring Club de France TCF va se combiné avec le CAF et va contribuer aux aménagements de la montagne.

→ Création de sentier avec les guides.

L’influence anglo-saxonne sur les premières compétitions Française

On va voir apparaitre après le ski utilitaire on va voir apparaitre du ski de compétition avec la notion de vitesse et de record.

→ Premier concours de ski en 1908 on monte à dos de buffle pour pouvoir ensuite redescendre à Coterait. Car le ski ce développe d’abord dans les Pyrénées central.  Car il y a la proximité des villes avec Toulouse.

Car le sport est un phénomène BOURGEOIS ET URBAIN.

En 1930 on nomme tous les sommets il y a beaucoup de sommets sans nom. Jean Arlaud médecin va participer grandement au développement du ski il commencera même à skier sur les collines de Ramonville ou Mervilla il viendra en cours avec ces skis et présentera aux étudiants il sera président du ski club toulousain et va mourir au retour d’une expédition de l’Himalaya.

Petit a petit on va voir apparaitre des stations de ski et on va voir apparaitre des tremplins des toboggans des pistes de luge et on fabrique des patinoires (influence anglaise on joue au curling).

Par comparaison la première patinoire arrive au Canada en 1860 et la première grande patinoire Britannique qui va apparaitre dans une ville en 1876 0 Chelsea.

Le public mondain dans les Pyrénées combine le ski avec les pratiques thermales.

Dans les Alpes entre 1904 et 1914 on peut recenser 3000 skieur qui ont était formé a l’initiative des moniteurs de Briançon.

La révolution cyclopédique des années 1870 1890

La cyclopédie marque l’avènement du sport en France avant l’entrée des sports britannique dans l’enseignement des sports français.

→ La vélocipédie précipite l’entrée du sport en France

C’est Pierre Michaux en 1861 invente la pédale comme force motrice de la roue en mettant au point le roulement à bille sur la grande roue avant.

Lawson finit par emporter la faveur des constructeurs en mettant au point un vélo avec deux roues identique et met au point la chaine de vélo qui entraine la roue arrière.

Pour en faire dans un premier temps un mode  de déplacement.

Qui n’est pas très bien accueilli dans la presse car les femmes pratiquent c’est le premier sport féminin la femme se libère du foyer et la presse est hostile.

Au début des années 1890 les représentants de la presse organise les premières courses sur route de ville en ville ce qui provoque l’essor du spectacle. Le Petit Journal organise et finance le premier Paris Bordeaux en 1891.

L’exemple Français favorise la démocratisation du vélo et très vite les industriel on comprit l’utilité du vélo et les profits que cela peut générer.

Deux grandes centres de fabrications à Paris et à St Etienne pour « contribuer à la diffusion de la vélocipédie et inventer un standard sans complication ni luxe superflus ».

En 1890 il n’y a pas de sport dans l’enseignement secondaire en revanche on a vendu 50 000 bicyclette 3ans plus tard 150 000.

En 1900 au tournant du siècle 900 000 et 7 ans plus tard 2millions et en 1914 3,5 millions.

Les premiers cyclistes professionnels en France. On voit apparaitre une presse à sensation qui vend les premiers exploits tout en servant de pub aux manufactures de vélo.

Bien sûr c’est cette presse spécialisé qui organise et finance les compétitions.

Ex de journal : le vélo, l’auto vélo ou l’auto (qui deviendra l’équipe). Une presse très spécialisé sur les pratiques sportive et notamment sur les sports mécanise. Bref une presse spécialise.

Le sport apparait en France sous la forme du professionnalisme.

Ce nouveau marché institutionnalise le cyclisme et donc ce nouveau marché contemporain. De 97 clubs de vélos en 1887 on est passé à 1400 clubs en 1895 ces clubs sont porté par une modeste bourgeoisie qui se retrouve dans l’effort.

Elle est composée d’employé et de fonctionnaire sous des formes auto financé et souvent par le petit commerce et l’artisanat local. 1881 fondations de l’UVF (Union Vélocipédique de France) qui est constitué de sportsmen s’exerçant lors de compétition pour établir les premiers records nationaux.

On commence à enregistrer les performances.

Grace aux efforts de la presse affairiste elle va fabriquer les premiers vélodromes et promouvoir une pratique professionnelle sur le modèle britannique avec le pari.

Mettant en scène des compétitions qui rapportent tant pour les compétiteurs que pour les spectateurs. 10 ans plus tard USFSA (Union des Sociétés Française des Sport Athlétique) va tenter d’enlever le sport pro en créant l’AVA (Association Vélocipédique Amateur) qui n’hésite pas a organisé ses propres course et dénonce les gains d’argent de l’UVF.

Autrement dit, dans cette fin du XIX il existe deux tendances a la vélocipédie la lenteur oisive des élites s’oppose à la vitesse populaire des nouveaux pistard professionnel. Nous ne sommes pas étonné si l’UVF met sur pied en 1903 le premier tours de France organiser par le journal l’auto.

De 4 vélodromes en 1890 on passe à 300 en 1914.

Il y a un engouement a la vélocipédie et le cyclisme aura fait son entré en France sur le modèle compétitif.

 

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 2 votes)
Loading...

Gaspard

Ancien étudiant de STAPS et passionné de Coaching Sportif. Je mets mes cours de sport à votre disposition. N'hésitez pas à me poser des questions en commentaire !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide