Le système éducatif remonte à plusieurs siècles et a évolué petit à petit pour favoriser l'accès à l'éducation pour tous et un enseignement de qualité.

Découvrez ses fondements et sa chronologie au fil du temps.

Les grands principes du système éducatif

Le système d'enseignement français est fondé sur de grands principes, certains inspirés de la Révolution de 1789, de lois votées entre 1881 et 1889 et sous les Ivème et Vème Républiques ainsi que de la Constitution du 4 Octobre 1958 : « l'organisation de l'enseignement public obligatoire gratuit et laïc à tous les degrés est un devoir de l'Etat ».

  • La liberté d'enseignement,
  • La gratuité,
  • L'obligation scolaire.

La liberté d'enseignement

En France, le service public d'enseignement coexiste avec des établissements privés, soumis au contrôle de l'Etat et pouvant bénéficier de son aide (en contrepartie d'un contrat signé avec l'Etat).

La liberté d'organiser et de dispenser un enseignement est une manifestation de la liberté d'expression : elle est définie par la Loi Debré n°59-1557 du 31 Décembre 1959 sur la liberté de l'enseignement et les rapports avec l'enseignement privé.

Cependant l'Etat est le seul habilité à délivrer diplômes et grades universitaires : les diplômes délivrés par les écoles privées n'ont pas de valeur officielle sauf s'ils sont reconnus par l'Etat. La réglementation des examens se fait à l'échelle nationale.

La gratuité

Le principe de gratuité de l'enseignement public a été posé dès la fin du XIXème siècle par la loi du 16 Juin 1881. La gratuité a été étendue à l'enseignement secondaire par la loi du 31 Mai. L'école est obligatoire jusqu'à 16ans.

Quel cadre pour l'enseignement des enfants ? Les enfants ont un droit à l'éducation et à la scolarité

L'obligation scolaire

Depuis la loi de Jules Ferr du 28 Mars 1882, l'instruction est obligatoire. Cette obligation s'applique à partir de 6 ans, pour tous les enfants français ou étrangers résidants en France. A l'origine, la scolarisation était obligatoire jusqu'à l'âge de 13ans, puis 14 ans.

Etablissement public local d'enseignement (E.P.L.E).

A partir de la loi de 1983 entrée en vigueur en 1986, les collectivités territoriales reçoivent certaines compétences de gestion, mais l'Etat conserve le contrôle  du pédagogique (programmes ; examens ; formation ; recrutement et rémunération des enseignants et des personnels de direction).

Outre le ministère de l'éducation, le ministère de l'agriculture a le tutelle de certains établissements. Aujourd'hui les communes, les départements et les régions ont la responsabilité de la construction et de l'entretien des bâtiments (primaire, collège, lycée). Certaines collectivités prennent  en charge d'autres dépenses comme les manuels scolaires, les ordinateurs.

Le transfert des personnels non-enseignants de l'Etat aux collectivités à eu lieu en 2005 et 2006. Des écoles privées sous contrat avec l'Etat. A côté de l'enseignement public il y a en France des écoles privées (notamment religieuse) qui peuvent sous certaines conditions être associées au service public par contrat et faire payer leurs professeurs par l'Etat (mais pas les frais de fonctionnement ou les investissements).

Trois niveau bien différenciés 

Les écoles, qui acceuillent les enfants dès 3 ans jusqu'à 11ans dans les classes préélémentaires (écoles maternelles divisées en 4 sections : tout petits (moins de « ans), petits (3/4ans), moyens (4/5ans), grands (5/6ans).

Les classes élémentaires (5 classes), regroupées en trois cycles pédagogiques :

  1. apprentissage premiers (de 2 à 5 ans)
  2. apprentissages fondamentaux (CP, CE1)
  3. approfondissements (CE2, CM1, CM2)

Les collégiens 

4 classes (en principe de 11 ans à 15 ans) et 3 cycles :

  1. Adaptation (6ème)
  2. Cycle central (5ème, 4ème)
  3. Orientation (3ème)

Les lycées 

  • Lycée général ou technologique (en 3 ans $, dénommés Seconde, Première et Terminale) se terminant par le baccalauréat, organisé par l'Etat.
  • Lycée professionnel, qui débouche sur plusieurs diplômes en 2 à 4 ans(certificat d'aptitude professionnelles, brevet d'études professionnelles et baccalauréat professionnel).

Certains lycées ont également des classes d'enseignement supérieur, dont certaines sont plus réputées que les universités. Les professeur de collège et de lycée enseignent une seule matière.

Le programme Ecoles, collège et lycées pour l'ambition, l'innovation et la réussite (Eclair)

A la rentrée scolaire 2012, l'éducation prioritaire comprend les ECLAIR (école, collège et lycée pour l'ambition, l'innovation et la réussite), où se concentrent les difficultés sociales et scolaires, et les RRS (réseaux de réussite scolaire), qui accueillent un public socialement plus hétérogène.

  • Le passage entre établissement fait l'objet d'attention
  • Le socle commun est mis en avant
  • La mise en cohérence des cations engagées, tant dans le temps scolaire que hors temps scolaire, est première dans la réussite et l'épanouissement de l'ensemble des élèves
  • Les écoles et collèges de l'éducation prioritaire bénéficie d'une dotation en personnels renforcée.

Le chef d'établissement :

Autorité sur tout le personnel : responsabilité (juridique, pédagogique, administrative)

L'adjoint de direction

Intendant (personnel A.T.O.S.S)

Autres acteurs :

  • Intendant
  • Conseiller Principal d'éducation
  • Professeurs documentaliste
  • Surveillant d'externat
  • Chef de travaux (Let ou Lep)
  • A.T.O.S.S

Les conseils :

  • Conseil d'administration ou Conseil d'école entre 24 et 30 membres, représentant collectivité territoriale, personnel de l'établissement et dernier tier composé par les élèves et parents d'élève. Tout les projets doivent être accepté par le conseil d'administration.
  • Commission permanente : elle permet de préparer le conseil d'administration, permet de trier les choses avant.
  • Commission de discipline : c'est la même que la commission permanente,
  • Conseil de classe : fin du trimestre ou sont réunis les délégué d'élève et de parents, le CPE, un des personnel de direction et les enseignants de la classe.
  • Heure de vie scolaire : faire fonctionner de manière citoyenne les élèves.
  • Conseil d'enseignement
  • Conseil des délégués élèves
  • Conseil de la vie lycéenne

Le métier d'enseignant

L'intervenant : ces missions

  • Faire acquérir des connaissances, des attitudes et des capacités
  • Développer l'esprit critique
  • Donner le sens des valeurs
  • Préparer à l'exercice de la citoyenneté

Exercer sa responsabilité dans la classe :

  • Connaître sa discipline
  • Savoir construire des situations d'enseignement et d'apprentissage
  • Savoir conduire la classe

Exercer sa responsabilité au sein de l'établissement :

  • Projet d'établissement
  • Projet d'école
  • Projet pédagogique d'EPS

Exercer sa responsabilité au sein du système éducatif :

  • Situer son action dans le cadre de la mission que la loi confère au service public d'éducation
  • Contribuer au fonctionnement et à l'évolution du système éducatif

Mode d'entrée :

  • Niveau master 1 : concours externe : CAPEPS ou CAFEP
  • Niveau master 2 : agrégation externe
  • Fonctionnaire titulaire depuis 3 ans : agrégation interne
  • concours internes : CAPEPS interne et CAER
  • Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable

« Il exerce sa liberté et sa responsabilité pédagogique dans le cadre des obligations réglementaires et des textes officiels ; il connaît les droits des fonctionnaires et en respecte les devoirs. »

  • Connaissance des droits et devoir.
  • Se faire respecter et d'utiliser la sanction avec discernement et dans le respect du droit.
  • Respecter et faire respecter le règlement intérieur, les chartes d'usage des ressources et des espaces communs.
  • Maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer.
  • Maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale.
  • Concevoir et mettre en œuvre son enseignement.
  • Organiser le travail de la classe.
  • Prendre en compte la diversité des élèves.

Le professeur met en œuvre les valeurs de la mixité, qu'il s'agisse du respect mutuel ou de l'égalité entre tous les élèves. Il accueille les élèves ayant un handicap.

Evaluer les élèves 

  • Diplôme National du Brevet, bac évaluation certificative.
  • Maîtriser les technologies de l'information et de la communication.
  • Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l'école.
  • Se former et innover

Les textes officiels :

  • Charte des programmes (du 13 novembre 1991)
  • Loi d'orientation de 1989 remaniée en 2005
  • Le socle commun de connaissances et de compétences
  • Le programme de chaque discipline définit les objectifs généraux spécifiques à la discipline.

Loi d'orientation :

Mise de l'élève au centre du système réussite pour tous (80% BAC, 100% avec diplôme) socle commun de connaissances.

Programme :

Le programme énonce les contenus disciplinaire en terme de connaissances et de compétences à acquérir

Connaissances, c'est a dire notions et concepts ainsi que savoir-faire propres à la discipline (techniques et Tactique, Connaissances sur soir, Savoir Faire Sociaux, informations)

Compétences terminales visées en fin de cycle (de module), en fin d'année ou de fin de formation.

Enseignant d'EPS

L'EPS ne se confond pas avec les APSA qu'elle enseigne. (Herbrard 2005) :

« L'EPS est faite d'un ensemble d'enseignements d'activités physiques sportives et artistiques qui visent la transmission d'une culture et le développement des conduites motrices que les valeurs admises conduisent à considérer comme souhaitables et susceptibles de procurer le bien-être ».

Quelles compétences apprendre en eps ? L'esprit d'équipe et les sports les plus renommés s'apprennent à l'école

Le socle commun de connaissance de compétences

Le socle commun s'organise en sept compétences.

Cinq d'entre elles font l'objet, à un titre ou à un autre, des actuels programmes d'enseignement :

  • La maîtrise de la langue française
  • La pratique d'une langue vivante étrangère
  • Les compétence de base en mathématiques et la culture scientifique et technologique.
  • La maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication
  • La culture humaniste (histoire, géographie etc)

Deux autres domaines ne font pas encore l'objet d'une attention suffisante au sein de l'institution scolaire :

Il s'agit d'une part des compétences sociales et civiques et, d'autre part, de l'autonomie et de l’initiative des élèves

Les différents rôles de l'enseignant :

  • Cours d'EPS
  • Association sportive
  • Professeur principal
  • Projets

Evolution de carrière :

  • Agrégation
  • Proviseur
  • inspecteur pédagogique régional

Lieux d'exercice :

  • postes classiques : collège, lycée et école
  • postes à profil : université, ESPE, conseiller pédagogique départemental (primaire), directeur, inspecteur (IEN), conseiller de circonscription
  • poste de détachement

Organisation :

  • finaliser
  • projeter
  • - P.P.E.P.S
  • organiser l'EPS
  • organiser le sport scolaire
  • - P.A.S

Les finalités d'EPS :

Bulletin officiel n°1 5 juin 2012

  • Le développement des capacités et des ressources nécessaires aux conduites motrices.
  • L'accès au patrimoine culturel que représentent les diverses activités physiques, sportives et artistiques, pratiques sociales de référence ;
  • L'acquisition des compétences et connaissances utiles pour mieux connaître son corps, le respecter et le garder en forme.

Collège :

Une finalité : l'EPS a pour finalité de former un citoyen, cultivé, lucide, autonome, physiquement et socialement éduqué (rapport à la règle).

Trois objectifs

  • Le développement et la mobilisation des ressources individuelles favorisant l'enrichissement de la motricité.
  • L'éducation à la santé et à la gestion de la vie physique et sociale.
  • L'accès au patrimoine de la culture physique et sportive.

Lycée :

Mission du lycée : favoriser l'accès au patrimoine culturel, développer les capacités du jugement, viser l'acquisition de savoirs fondamentaux, aider le lycéen à devenir un citoyen responsable et ouvert (intégration dans une société démocratique).

L'EPS forme par les APSA des citoyens lucides et autonomes. Ce citoyen est responsable de la conduite de sa vie corporelle pendant la scolarité et tout au long de sa vie.

Programmation :

1- Réaliser une performance mesurée

2- Adapter ses déplacements à différents types d'environnements

3- S'opposer individuellement ou collectivement conduire un affrontement individuel et/ou collectif

4- Concevoir et réaliser des actions à visée artistique, esthétique ou expressive

5- Orienter et développer les effets de l'activité physique en vue de l'entretien de soi

Compétences attendues

« Une compétence témoigne de la possibilité d'agir volontairement et de manière efficace face à une famille de situations. »

Les compétences constituent l'ensemble des connaissances de faire de façon adaptée à une situation ou à un ensemble de situations.

Leurs caractéristiques :

  • Elles combinent l'ensemble des connaissances
  • Elles constituent des savoirs en acte
  • Elles sont formulées de manière large pour pouvoir être spécifiées dans chaque APS
  • Elles sont à identifier à l'issu d'une période d'apprentissage suffisamment longue.

Composante culturelle :

  • Réaliser une performance mesurée à une échéance donnée
  • Adapter ses déplacements aux différents types d'environnement
  • Concevoir et réaliser des actions à visée esthétique ou artistique
  • Construire un affrontement individuel et/ou collectif

Composante méthodologique et sociale :

  • S'engager lucidement dans la pratique d'une activité
  • Se fixer et conduire de façon de plus en plus autonome un projet d'acquisition ou d'entraînement
  • Mesurer et apprécier les effets de l'activité
  • Se confronter à l'application et à la construction de règles de vie et de fonctionnement collectif.

BAC 2013

Le candidat doit réaliser trois épreuves. Ces dernieres visent à évaluer le degré d'acquisition des compétences attendues fixées par le programme d'EPS du lycée.

Pour constituer des ensembles certificatifs de trois épreuves à proposer aux candidats, l'établissement doit tenir compte de plusieurs impératifs :

  • les trois épreuves doivent relever de trois compétences propres à l'EPS
  • Deux épreuves au moins sont choisies dans la liste nationale d'épreuves publiée. La troisième épreuve peut être choisi.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Sophie

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide