Etre un bon enseignant se travaille et passe par une bonne connaissance de son champ d'action mais aussi de sérieuses notions de pédagogie.

Maîtriser son sujet et savoir le transmettre sont deux choses différentes, aussi faut-il se préparer rigoureusement.

Comment coacher pour un sport de ballon à impact ? Savoir motiver ses équipes dans n'importe quel sport

2 types de compétences chez le prof d'EPS

  1. Didactiques :
  • Connaissances de l'APSA
  • Connaissances de Contenus

2. Pédagogiques :

  • Communiquer
  • Connaître les élèves

Les compétences didactiques du professeur d'EPS

Connaissance de l'APSA

Cycle d'APSA : la durée du cycle en primaire est de 10 à 15 séances, au collège 10h et en lycée (BAC) 30h.

Avec 2 types d'acquisitions :

  1. motrices
  2. et non motrices.

La culture à enseigner se présente sous deux formes :

  • Les savoirs ou savoir-faire savants ou les pratiques professionnelles et sociales de référence.
  • Leurs transpositions dans les textes qui définissent les objectifs et les programmes (de 2002 à 2010)

Quelles sont les pratiques de références ?

  • Pratiques d'entretien : fonction santé, bien être, esthétisme (la place du corps est sociale)
  • Pratiques ludiques : utilisation du « temps libre »
  • Pratiques de loisir : hédonisme
  • Pratiques sportives : institutionnalisation
  • Pratiques artistiques : création
  • Pratiques adaptées : tenir compte du handicap

Choisir les APSA

Les représentations, les sens car

« une activité est signifiante pour un élève dans la mesure où elle correspond à ses champs d'intêret, s'harmonise avec ses projets personnels et répond à ses préscemptions » R. Viaud

  • La pertinence bio-fonctionnelle de l'APSA : sollicitation energétique, niveau d'incertitudes, sollicitation motrice
  • Les programmes de l'EPS :
  1. La pertinence éducative de l'APSA : les objectifs de socialisation, la connaissance de soi, les relations interindividuelleset ce que permettent les APSA
  2. La pertinence pédagogique : la culture des élèves, le type de rapport au corps mobilisé, la forme de sociabilité imposé par l'APS.

La maitrise des savoirs à enseigner

« Enseigner c'est bricoler les savoirs pour les rendre enseignables »

Créer un curriculum réel adapté à la situation globale de la classe. Le savoir subit des transformations :

  • segmentation,
  • progression,
  • simplification.

Il doit aussi s'inscrire dans un contrat qui fixe le statut du savoir, de l'erreur, de l'effort.

Construire des situations d'apprentissage

Savoir enseigner, c'est planifier un enchaînement de situations.

Leçon ou séance

« C'est l'acte didactique ultime qui concrétise la phase didactique de la démarche d'enseignement. »

La situation d'EPS est composé de différentes situations. Les tâches motrices renvoient à la conception que je me fais de l'apprentissage. Une conception est prioritaire mais peut-elle être unique ?

Un intervenant, un enseignant doit donc se forger une conception doit faire des choix et se forger des priorités.

Qu'est ce que cela signifie intervenir, éduquer par les APSA ?

Chronologie de la séance d'EPS

  • Prise en main
  • Échauffement
  • séance
  • retour au calme

Chronologie du cycle

  • Leçon de familiarisation pratique (situation de référence - situation d'évaluation de départ)
  • Leçon d'apprentissage (situation d'apprentissage - situation de référence - situation d'évaluation intermédiaire)
  • Leçon d'évaluation (situation de référence - situation d'évaluation terminale)

Situation de familiarisation :

  • Mise en place du cycle
  • Vérifier : les connaissances des élèves et les représentations
  • Mettre en place les règles et le sens de l'activité

Situation de référence :

Elle permet à l'élève de

  • reconnaître la pratique culturelle
  • assurer la motivation des élèves
  • diagnostiquer ce qu'il sait faire ou non
  • se projeter dans un avenir de construction, d'apprentissage
  • trouver un sens à son apprentissage

Elle permet à l'enseignant de

  • diagnostiquer le niveau de départ
  • évaluer le niveau finalisé
  • d'appréhender les représentations
  • définir et valider des thèmes d'étude
  • donner d'un sens à son enseignement

Situation d'apprentissage :

  • Tâches motrices
  • Aménagement matériel et humain
  • En vue de transmettre des connaissances
  • Répond d'un thème d'étude
  • Sens de l'activité

Qualités des tâches

  • Cohérence (rapport objectif poursuivis et tâches)
  • Difficulté (objectivité / subjectivité)
  • Pertinence : décalage optimal
  • But identifiable (clarté du but)
  • Ludique (notion de plaisir)
  • Attrayant (expectation / valence)
  • Signifiante (logique de l'APSA, représentations des élèves)

Comment former de jeunes cheerleaders ? Jeunes filles avancées dans la pratique de la gymnastique

Les variables didactiques du professeur d'EPS

Paramètres de la tâche sur lesquels l'enseignants peut jouer :

  • Difficultés (décalage optimal)
  • Intensité de la charge émotionnelle
  • Modifier l'espace, le temps de réalisation
  • Ajouter des contraintes de règles
  • Modifier les informations

Séance classique :

  • Echauffement stéréotypé
  • Situations décontextualisées, assistées
  • Situations en complexité croissante d'application
  • Situation jouée proche de la réalité comme récompense
  • Retour au calme (bilan, perspectives)

Séance « innovante » :

  • Echauffement dans le thème de la séance
  • Situation de position de problème « découverte »
  • Situation de résolution de problème aménagée
  • Situation problème
  • Situation assistée si ressources nécessaires

Compétences du prof d'EPS : réguler et évaluer

Evaluer = juger

« Le terme d'évaluation désigne l'acte par lequel, à propos d'un évenement, d'un individu ou d'un objet, on émet un jugement en se référant à un ou plusieurs critères. » Noizet Caverni

Dès l'évaluation diagnostique, l'enseignant doit avoir des critères de jugement. Les critères sont plus qualitatifs que quantitatifs en début de cycle.

L'évaluation sommative

  • C'est un bilan de fin de cycle
  • Quantitatif et qualitatif (performance et maîtrise)
  • Elle a une visée institutionnelle (communication avec l'administration et avec les parents)

Les outils

  1. Objectivité : être le plus proche du réel (règles des APSA)
  2. Validité : cohérence avec ce qui a été enseigné
  3. fidélité : être reproductible
  4. Fonctionnalité : facilité d'utilisation

Grille comportementale

Point positifs :

  • Rendre visible les étapes de l'apprentissage.
  • Rendre possible la co-évaluation et l'auto-évaluation
  • Donner du sens aux apprentissages
  • Permettre la pédagogie différenciée
  • Comprendre la note

Points négatifs :

  • Balisage trop systématique (respecter le parcours de chaque élève)
  • Pédagogie du modèle (mécanisation de l'enseignement)
  • Fidélité de ces modèles dans les activités « ouvertes » (fortes incertitudes environnementales)

Nomogramme

Points positifs :

  • Objectivité (valeurs numériques)
  • Appréciation globale
  • Neutralisation les ressources interindividuelles (aptitudes)
  • Facilite les comparaison inter-

Points négatifs :

  • Peu de variables prise en compte
  • Peu de renseignement sur la nature des difficultés
  • Peut développer des stratégies d'évaluation et non d'apprentissage
  • Inflation du chiffre sur le sens réel des conduites motrices

Evaluation formative

Fonction didactique de l'évaluation

Réponse aux compétences plus générales de l'EPS

L'enjeu est de permettre aux élèves de conduire leur apprentissage de façon plus autonome

L'élève peut et doit s'approprier :

  • les critères de réussite
  • les critères de réalisation
  • la gestion des erreurs comme fait à dépasser (positive)
  • la planification des actions

Comment transmettre l'amour du sport aux tous petits ? Donner le goût de l'effort dès le plus jeune âge

Des compétences pédagogiques

Maitrise de la communication

« enseigner, c'est communiquer »... et prendre en compte ces éléments de réflexion :

  • Les relation entre personnes : subjectives, affectives (représentations individuelles) et derterminées par des normes, des codes, des enjeux de pouvoir.
  • Les relations interculturelles entre personnes : sexes – générations – classes sociales – communautés nationales ou ethniques, de confession différentes … des élèves sont en échec parce qu'ils n'établissent pas de contact avec le maître.
  • Les techniques de communication, de documentation et l'usage des nouvelles technologies

Les paramètres de l'activité de l'enseignant :

  • La communication : pour donner des informations, l'enseignant adopte une posture, il pose sa voix, utilise un registre verbal, des regards, une gestuelle
  • Organisation logistique : composer un environnement matériel afin d'organiser la pratique et l'apprentissage des élèves
  • La gestion des incidents : le cours d'EPS est l'occasion d'incidents de nature diverse : perturbations du cours, altercation entre élèves, situation non comprise, question personnelle d'un élève, une chute, etc... Ces d'incidents vont mobiliser pendant un temps plus moins long l'attention de l'enseignant et affecter sa disponibilité à gérer les autres paramètres.
  • La supervision : consiste à prélever les informations permettant de vérifier le bon déroulement et l'efficacité du cours. Elle suppose une disponibilité perceptive et cognitive pour voir l'ensemble des élèves à des intervalles réguliers et fréquents et de manifester une présence permanente auprès des élèves.

Les interactions au seins de l'organisation :

  • Détermination de statut
  • Manière d'assumer les rôles (expression dynamique du statut)
  • Composition des groupes

Six types de groupes en EPS

  1. Groupe de niveaux : ils facilitent la construction de tâches adaptées mais risquent de démotiver les élèves
  2. Groupe de besoin : le niveau de performance est hétérogène, mais ce qu'il faut faire travailler pour progresser est identique
  3. Groupe par affinité : ils facilitent la coopération mais ne favorise pas le contact avec les autres élèves de la classe (risque de clan)
  4. Groupes hétérogènes : ils reposent sur l'idée que les plus fort vont pouvoir aider les plus faibles. Mais est ce toujours le cas si cette forme de groupe n'est pas vraiment organisée ?
  5. Groupes mixtes : soit séparé filles et garçons, soit confondre mixité et niveau, soit faire travailler ensemble filles et garçons
  6. Groupes en fonction des APSA : prise en compte notamment des caractéristiques morphologiques (comme en judo ou en rugby).

Il est possible de « mixer » deux types de groupe. Par exemple en badminton, faire trois groupes de niveaux dans la classe et permettre aux élèves de choisir leur coéquipier à l'intérieur de ce groupe de niveau.

Professeur d'EPS : connaître son groupe

Connaître l'enfant et de l'adolescent

  • Connaissance du développement humain
  • Connaissance des enfants et adolescents dans la société d'aujourd'hui
  • Connaissance des représentations que l'élève se fait l'école

Se connaître comme une personne et comme un professionnel

  • Identité personnelle et identité professionnelle se conjuguent-elle à l'école
  • Quelle marge de liberté a-t-on ?

Cette recherche implique :

  • une capacité d'auto-analyse de sa pratique pédagogiques
  • une position éthique : l'hadésion à des valeurs, des principes
  • une connaissance du système éducatif, de son histoire

Travailler en équipe

Des principes éducatifs qui permettent une meilleure connaissance du public scolaire :

  • savoir travailler avec des collègues,
  • savoir participer au fonctionnement de l'établissement,
  • savoir communiquer et collaborer avec les parents d'élèves
  • savoir collaborer avec des chercheurs en éducation.

Les rétroactions informationnelles

3 fonctions principales

  • Renseigner sur l'atteinte du but (connaissance du résultat) extrinsèque -  CRITERE DE REUSSITE
  • Renseigner sur l'atteinte du but (connaissance de la performance) - Importante pour l'élève -  CRITERE DE REALISATION
  • Renseigner sur la manière d'atteindre le but
  • Importante pour l'enseignants - Peut être délégué aux élèves (évaluation formative)

Pédagogie

Style pédagogique

Transmission

  • Émetteur récepteur la compréhension est centrale
  • Explications claires. L'erreur ne vient que du « récepteur »

Conditionnement

  • Pédagogie par objectifs
  • Le comportement est essentiel
  • Découpage de l'apprentissage en sous tâche. L'erreur vient des émetteurs

Constructivisme

  • « Découverte » apprendre a apprendre
  • Méthode inductive « obstacle »
  • Utiliser les ressources erreur recherchée

Apprendre en EPS

  • Mettre les élèves en action (motivation)
  • Contraintes adaptées (décalage optimal)
  • Répétition des contraintes
  • Être clair sur les buts
  • Connaître les résultats de l'action
  • Prendre en compte les élèves (diversités)

Une leçon d'EPS est un ensemble de situations qui répondent à un objectif. Cet objectif peut être considérer comme un sous but à une compétence spécifique visée dans le cycle.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,50/ 5 pour 6 votes)
Loading...

Sophie

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide