Il n’y a pas de pratiques sportives sportifs de manière générale et en espèce pas de pratiques sportives de nature sans projection, d’un imaginaire spécifique.

Il y a deux imaginaires dominants, idéo types ou idéale-type.

  1. Premièrement, les rêveries, la volonté de l’effort
  2. et deuxièmement la rêverie du repos, la sensibilité hédoniste.

Socio-anthropologie des pratiques sportives des limites

Le sujet des pratiques sportives de l’extrême et de tutoyer les limites des possibilités humaines.

Les sports de nature extrêmes sont une très bonne illustration de cet imaginaire des limites.

On s’y lance en terme d’acceptation de l’engagement, on joue avec la mort en terme d’exorcisation de la chute.

On repousse les limites de l’endurance physique, on est dans la mythologie des espaces de l’enfer. Certains sports conjuguent ces deux limites.

« Rêveries de l’effort » et pratiques de l’extrême : l’alpinisme.

L’histoire de l’alpinisme nous raconte le passage d’un simple désir de nature aux jeux de l’extrême.

Il est un révélateur, de cette transformation des rapports imaginaires à la nature et progressivement de l’usage de la nature comme un terrain de jeu.

Il va y avoir une pratique des bourgeois ascensionniste du 19ème siècle, c’est une pratique de tourisme développer d’abord chez les anglais dans les alpes européens (Barre des Écrins en 1828).

À ses débuts c’était un voyage utilitaire, on se met à gravir des sommets que parce qu’il y a un projet scientifique derrière.

Ce sont des usages ludiques sous un vernis utilitaire.

À la fin du 19ème siècle, il y a un glissement en 10/20 ans des usages culturels de l’alpinisme.

Pourquoi les montagnards brave-t-ils les dangers de la montagne ? La montagne et la mort de Paul YONNET montre comme quoi l’alpinisme Himalaya, c’est de tenter d’approcher la mort, se retrouver sur le fil du rasoir.

L’alpinisme devient un jeu, conquérir tous les sommets (Alpes, Asie, Afrique), mais aussi par des faces de plus en plus difficiles, on rentre dans la logique des sports de l’extrême et aussi des modes d’ascension de plus en plus extrêmes.

 

 

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 2 votes)
Loading...

Gaspard

Ancien étudiant de STAPS et passionné de Coaching Sportif. Je mets mes cours de sport à votre disposition. N'hésitez pas à me poser des questions en commentaire !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide