La maîtrise d'une planche à voile nécessite un bon instinct mais aussi une bonne connaissance des facteurs externes qui influent sur sa conduite.

Entre le rôle du vent et celui de l'eau, différentes forces permettent de manoeuvrer au gré de nos envies en toute sécurité.

Découvrez les clés pour progresser dans votre pratique et améliorer votre vitesse à l'aide des éléments.

Une planche à voile, comme un  voilier, avance sous l’influence de deux types de forces déterminées par les éléments : Aérodynamique/Hydrodynamique

quelles notions pour naviguer ? Terminologie de la planche à voile

La force aérodynamique générée par la voile

On pourrait croire qu’un bateau ne peut avancer que dans la direction où souffle le vent, c’est-à-dire au portant.

Ce n’est pas le cas ! Il peut également avancer au près.

Ceci est possible grâce à un phénomène de dépression qui se crée lorsqu’une voile reçoit le vent.

Lorsqu’une voile est exposée au vent, il se crée une surpression à l’intérieur de la voile (intrados) et une dépression à l’extérieur de la voile (extrados). Ces différences de pression sont dues aux vitesses d’écoulement de l’air de chaque côtés de la voile.

Influence des courants d'air ? Différence de pression

Ces pressions créent des forces qui s’exercent sur les deux faces de la voile. Les plus fortes étant celles de l’extrados dues à la dépression.

La force résultante de ces forces est presque toujours perpendiculaire à la corde de la voile.

  • Cette force est proportionnelle à la surface de la voile et au carré de la vitesse du vent.
  • Elle dépend aussi de la forme de la voile et de l’orientation de la voile par rapport au vent.

Quelle est la poussée résultante ? Résultat final de la différence de pression

L'orientation de la voile

Elle a un rôle très important :

  • Si l’angle d’incidence entre la voile et le vent est trop faible, la voile faseye (elle bat au vent) et peu de force est créée.
  • Si l’angle d’incidence est trop important, l’écoulement de l’air sur l’extrados devient turbulent et ralentit, diminuant la force créée.

Comment bien se placer ? L'impact de l'orientation selon le vent

La force propulsive

La force aérodynamique se décompose en une force propulsive qui va tendre à faire avancer la planche et une force de dérive qui va tendre à la faire se déplacer perpendiculairement à sa route.

La force hydrodynamique générée par le flotteur

Cette force est la résultante de deux forces :

  • La force de trainée qui dépend de la résistance à l’avancement du flotteur de la dérive et de l’aileron.
  • La force anti dérive qui dépend de la surface et de la forme de la dérive et de l’aileron.

 

Quels facteurs pour naviguer ? L'ensemble des forces qui dirigent la planche

  • Lorsque la force aérodynamique est supérieure à la force hydrodynamique, la planche accélère.
  • Lorsque la force aérodynamique est inférieure à la force hydrodynamique, la planche ralentit.
  • Lorsque les deux forces sont égales, la planche garde une vitesse constante.

Les différents vents qui influencent la voile

Le vent qui est reçu en navigation n’a ni la même direction ni la même intensité que celui qui est ressenti à terre. En effet, la vitesse de la planche va modifier la direction et la force du vent qui agit sur la voile.

On va distinguer :

  • Le vent réel, indépendant de l’engin.
  • Le vent vitesse, qui est généré par la vitesse de la planche.
  • Le vent apparent qui est la résultante des deux précédents.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Sophie

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide