Pour allier progrès et santé, l'éducation physique s'est développée en même temps de que nouvelles notions sanitaires et fonctionnelles. Découvrez les enjeux et origines de la pédagogie médicale au fil des siècles.

Comment prendre soin de son corps ? Les vertus médicales de l'exercice physique au-delà de l'expression

Concepts de la pédagogie médicale

Qu'est ce qu'une pédagogie médicale ?

En 1874 en Europe émerge l'idée de création d'un organisme sanitaire permanent. En 1908 est créé l'office international d'hygiène publique, relayé en 1946 par la fondation de l'organisation mondiale de la santé (OMS). En référence aux enquêtes sociales menées par Quételet, Le Play, Villermé ou Parent-Duchatelet, la santé est caractérisée comme un état pathologique, anormal.

Recouvrir la norme (le fonctionnement normal) physique, morale et sociale est l'enjeu des pédagogies médicales émergentes.

Dans les pédagogie médicales, le normal se confond avec l'idéal (projection de valeurs).

Georges Demeny et l'éducation physique des fonctions

Référence : Les bases scientifiques de l'éducation physique, 1902

Où chacun se préoccupe de son hygiène

Quelle société ?

« Imaginons la société humaine composée d'individus équilibrés, bons, intelligents et vigoureux, s'accordant entre eux pour diriger leurs forces vers le bien ; chacun se préoccupant de son hygiène, pensant à son perfectionnement physique et moral, convaincu du bénéfice qu'il peut en tirer pour lui-même en s'évitant ainsi bien des misères, et pour ses descendants en leur léguant un héritage destiné à s'accroitre sans cesse, n'aurions nous pas un idéal admirable qu'aucune religion basée sur la promesse des récompenses posthumes ne pourrait dépasser ? »

Définition 

« La méthode la plus parfaite doit employer des moyens approprié au but final ; simple et efficace, adaptés à notre état social, aux conditions de la vie moderne, ces moyens seront en outre applicable à la masse, aux faibles, et présentés sous une forme attrayante convenable à l'enfance et à la jeunesse. L'éducation physique a pour but le perfectionnement de l'homme : elle consiste dans l'éducation des fonctions de la vie. C'est l'art de conserver l'intégrité de ses fonctions et de l'améliorer. Elle a pour effet d'empêcher leur dégénérescence et leur déviation, de porter leurs puissance à leur maximum en contribuant à l'harmonie de l'organisme pour le bien de la patrie et de l'humanité ».

Le corps : le corps mouvement, continu, arrondi, complet reposant sur  les principes de la physiologie.

Quelle intervention ?

Il s'agit par le mouvement d'atteindre le perfectionnement humain sur 4 qualités élémentaires :

  • santé ou effet hygiénique
  • beauté ou effet esthétiques
  • adresse ou effet économique
  • virilité ou effet moral et psychique

L'intervention se déroule suivant la subordination des fonction de l'organisme : système nerveux appareil de la vie de relation, appareil de la nutrition et appareil de reproduction.

Quelle évaluation ?

« La mesure est le seul moyen d'éviter les erreurs d'appréciation ». On mesure le périmètre, l'élasticité et le volume thoracique.

Le contrôle des résultats obtenus se fait par la technique des mensurations et un appareillage (compas, spiromètre, thoracomètre, conformateur, chronophotographie, ergographe).

Maurice Boigey et l'Education Physique de la maîtrise

Référence : Manuel scientifique d'éducation physique, 1923

Portée par la science, le progrès, le culte de la maîtrise

Quelle société ?

Médecin de formation le Dr Boigey propose une vision moderne de la société portée par la science, le progrès et une conception : la machinerie humaine.

Seul le recours à la physiologie permet cette subtile alchimie : connaître les mécanismes secrets de la machine humaine.

La vision de l'homme que libre Boigey est celle d'une prise de conscience des limites et d'une actions raisonnable dans le cadre limité : « Inspirons nous d'une maxime célèbre de Leibniz, tous les systèmes sont vrais dans ce qu'ils affirment et faux dans ce qu'ils nient ».

La maîtrise de l'énergie est le principe d'une société idéale.

Définition 

« L’éducation physique ne peu être réduite a des questions de formes et de styles, la méthode expérimentale, introduite dans son domaine, apparaît désormais comme seule capable de permettre de substituer des données positives à un empirisme capricieux et à des considérations purement descriptives.

Il s'agit moins de commenter diverses modalités de l'exercice musculaire que de décrire ses effets sur l'économie et d'en déduire les limites dans lesquelles il convient d'exécuter en tenant compte de l'âge, du développement et de la constitution physique de chacun ».

Il s'agit d'atteindre l'harmonie par l'entrainement (à la fois développement d'une énergie derterminée et propriété général d'un organisme de résister à la fatigue).

Le corps : c'est un corps machine à vapeur fondé sur les échanges gazeux.

Quelle intervention ?

« Le médecin apparaît comme le guide et le conseiller indispensable de l'éducateur. Il le met en garde contre les excès, lui signal les erreurs et lui indique la meilleure méthode à employer. Ce n'est que lorsque l'éducation physique sera contrôlé physiologiquement qu'elle s'imposera a tous d'une manière évidente. »

La clé de voûte est l'exercice. Il faut modérer, doser l'intensité de l'exercice. L'exercice est accompagné par la science du repos, l’ensoleillement et la prévention de la fatigue.

Quelle évaluation ?

L'appréciation des effets de l’exercice physique se fait par mesures biométriques (taille, poids, membres, envergure) rapportées à des tableaux de référence ou par relevés sur fiches physiologiques (capacité vitale, force, rythme respiratoire, rythme circulatoire, urines) rapportés aux performances.

Jean Le Boulch et la psychocinétique

Référence : L'éducation par le mouvement. La psychocinétique à l'âge scolaire, 1966

Un individu autonome, responsable à l'intérieur d'un cadre institutionnel précis

Quelle société ?

La vision de la société proposée par Le Bouch est paradoxales : former un individu autonome et responsable, tout en restant à l’intérieur des cadres institutionnels.

Il ne défend pas une libération du corps, mais une adaptation aux exigences sociales (effort, promotion, rénovation).

La psychomotricité permet de préparer la vie en la calquée sur la logique du travail. La machine humaine tient compte des apports scientifiques dans le domaine du psychisme.

Définition 

« La méthode psychocinétique est une méthode générale d'éducation qui utilise comme matériaux le mouvement humain sous toutes ses formes » .

« La méthode psychocinétique représente un essai pour donner à l'éducateur à partir de principes pédagogiques inspirés des méthodes actives, des moyens techniques permettant une pareille éducation. Elle se propose d'assurer une formation général de l'être en développant certaines capacités psycho-motrices et certaines attitudes mentales indispensables à la réussite dans des activités très différentes.

L'unité fonctionnelles de cette méthode est la situation unifactorielle. On travaille sur un aspect singulier de la motricité. La formation générale débouche sur la maîtrise de difficultés réelles de la vie adulte rencontrées au travail, dans les loisirs et dans la vie sociale ».

Le corps : c'est un corps qui est fait de chainons. Chainons psychomoteur responsable de la commande et de chainon effecteur assurant la réalisation.

Le socle de sa vision du corps est le schéma corporel qui peut être considéré comme une intuition d'ensemble ou une connaissance immédiate que nous avons de notre corps à l'état statique ou en mouvement dans le rapport de ses différentes parties entres elles et surtout dans ses rapports avec l'espace et les objets environnants.

Quelle intervention ?

« L'éducation doit être créatrice de besoins nouveaux nécessaires à l'adaptation au milieu, particulièrement social ».

L'éducation par le mouvement suit trois étapes :

  1. Structuration perceptive (schéma corporel, structuration spatio-temporelle).
  2. Ajustement postural (tonus, souplesse)
  3. Ajustement moteur (habileté, coordination, adresse)

On privilégie l'expérience vécu, la structuration réciproque et la dynamique de groupe.

Quelle évaluation ?

La psycho-cinétique est évaluée par la mise en place d'exercices de coordination, d'exercices problèmes, de jeux libres permettant d'observer les transferts des réponses face à la variabilité des situations.

 

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Sophie

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide