L'estime de soi est un élément clé dans la performance sportive. Pour atteindre un but, il faut d'abord être convaincu qu'on peut l'atteindre. Mais comment cultiver sa confiance ?

Fondements de la théorie 

Les expectations de succès sont les probabilités subjectives de réussir de la comparaison entre le résultat désiré et le résultat anticipé. Elles sont intimement liées à la confiance en soi.

La valeur de la tâche renvoie à l'intérêt qu'un sportif trouve à s'engager dans une épreuve, qui est déterminé par les conséquences positives qu'il espère retirer de l'atteinte du résultat et aussi par les conséquences négatives qu'il espère éviter.

Comment la pratique sportive augmente-t-elle l'estime ? Le sentiment de liberté du sport développe la confiance et inversement

De quoi dépend la confiance en soi ?

L'interprétation des résultats antérieurs : si la situation proposée a déjà été vécue auparavant et qu'on l'a réussie, alors notre confiance augmente. Dans le cas contraire, si on l'a ratée auparavant, alors la confiance diminue.

Les croyances d'efficacité personnelle : est-ce que l'on pense avoir les capacités pour le faire ? Est-ce que je me sens capable de réaliser la tâche qu'on me propose ? Si je pense avoir les qualité alors ma confiance augmente.

Croyance de contexte : Si l'environnement est favorable dans ce cas ma motivation augmente

Les croyances sur la difficulté de la tâche => Si la situation demandé on pense qu'elle est infaisable alors on a une baisse de motivation.

De quoi dépend la valeur de la tâche ?

La valeur d'atteinte : c'est l'importance que le sujet accorde à une tâche parce qu'elle lui permet de confirmer ou d'infirmer des aspects valorisés de lui-même (démontrer de la compétence). Quelle importance je donne à la tache par rapport à ce que je peux démontrer aux autres.

La valeur d'intérêt intrinsèque : c'est le plaisir éprouvé pendant la réalisation de la tâche

La valeur d'utilité extrinsèque : ce que j'ai à gagner à faire cette tâche.

Le coût perçu : va t-elle me demander beaucoup de travail ou pas ? Plus le coup perçu est élevé, moins on est motivé.

Développer le sentiment d'efficacité personnelle

Définition :

« Il se réfère aux croyances individuelles relatives à ses propres capacités à exécuter avec succès une série d'actions en vue de répondre aux demandes particulières d'une tâche ».

Diminuer la difficulté : théorie de l'auto-efficacité - Aider le sportif ou l'élève à rencontrer le succès, par une iminution de la difficulté ou par une période d'observation-modélisation.

Répéter les réussites : théorie de la motivation par la compétence - La motivation par la compétence peut être améliorée chez les enfants.

Pour terminer :

La motivation est un processus dynamique qui produit non seulement des effets à court terme (par exemple engagement vs abandon), mais aussi à plus long terme sur l'adoption d'un mode de vie actif. (Dupont, Delens & Tessier, 2010).

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Sophie

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide