Bien s'entrainer requiert au préalable de se fixer les buts adéquats et dans le bon état d'esprit. Savoir identifier sa marge de progression, se remettre en question et se détacher des pressions permet ainsi à terme d'exploser ses propres records pour finir par atteindre les meilleures performances.

Les différents buts

On s'intéresse à notre compétence lorsqu'on fait du sport. On va étudier le besoin d'accomplissement. Il y a un ensemble de conditions qui permettent de comprendre l'image de la compétence. La réussite est incertaine et est valorisée socialement.

Il y a quatre types de buts :

  • Les buts de performance : le sujet recherche à produire des performances supérieures aux autres ==> la comparaison est normative
  • Les buts de maîtrise : le sujet vise l'amélioration de ses compétences, le progrès, la maîtrise de la tâche ==> la comparaison est auto-référencée
  • Les but d'évitement de la performance : le sujet cherche à éviter de montrer aux autres son incompétence ==> il met en place un ensemble de stratégie pour éviter de paraître incompétent
  • Les buts d'évitement de la maîtrise : le sujet cherche à éviter de s'engager dans des situations qu'il ne maîtrise pas ==> l'individu ne veut pas ressentir son incompétence

Les avantages des buts de maîtrise

C'est plus facile, c'est plus fréquent de faire des progrès que de gagner. Cela procure plus de plaisir. Lorsqu'on suit un avantage de buts de matrîse, on s'implique d'avantage dans l'entraînement et on se focalise sur la compétition.

Facteurs déterminants

  • La persistance et la répétition : les individus orientés vers un but de maîtrise ont tendance à s'investir plus longtemps dans la tâche, donc on réalise un plus grand nombre d'essais.
  • Stress : les sujets poursuivant un but de maîtrise sont moins anxieux que les autres et subissent moins le stress.
  • Effort : si on travaille et si on coopère avec les autres, ce sont des facteurs de réussite.
  • Croyances : but de maîtrise - Le sport permet d'améliorer l'estime de soi, ça encourage un style de vie actif et la citoyenneté.

But de performance : le sport permet la tricherie, améliore le statut social, augmente la popularité et l'esprit de compétition.

Il vaut mieux construire des buts de maîtrise dans le sport. Pour cela on va construire un climat motivationnel.

Comment instaurer des buts de maîtrise de soi ? Apprendre dès le plus jeune âge à se dépasser

Climat motivationnel

Définition : ce sont les situations dans lesquelles nous allons plonger les enfants et nos façon d'intervenir.

Le climat influence les buts poursuivis : lorsqu'on va mettre en place un climat de maîtrise, les élèves vont avoir tendance à viser un but de maîtrise.

L'efficacité diminue avec l'âge : plus l'enfant est jeune, plus il est simple d'influencer ses buts motivationnel.

T.A.R.G.E.T

Ce sont les 6 paramètres avec lesquels on va pouvoir induire un climat motivationnel.

  1. La Tâche : lorsqu'on propose une situation qui est la même pour tout le groupe, alors on crée un climat de performance. Cela fait échouer les enfants devant tout le monde. Si les niveaux de difficultés sont hiérarchisés, les élèves peuvent choisir, c'est donc un défi personnel. Cela engendre un climat de maîtrise.
  2. L'Autorité : dans un climat de performance, l'enseignant prend toutes les décision, les élèves n'ont jamais leur mot à dire, jamais d'initiative. Le climat de maîtrise on va laisser des choix aux enfants, cela implique le sujet donc il va avoir tendance à plus d'investir.
  3. La Reconnaissance : si on encourage les meilleures performances uniquement, on crée un climat de performance. Les encouragements valorisent les progrès et les effort.
  4. Les formes de Groupement : dans un climat de performance, on fait des groupes de niveaux (garçons, filles).
  5. Evaluation : lors d'un climat de compétition, l'évaluation est publique et se fonde uniquement sur le résultat. Dans le climat de maîtrise, l'évaluation est confidentielle et prend en compte les progrès réalisés.
  6. Le Temps : donner le même temps imparti pour faire une action pour tous cela donne un climat de performance. Pour obtenir un climat de maîtrise, on fait travailler les élèves chacun à leur rythme.

Construire un climat de maîtrise

6 paramètres à manipuler

  1. Chaque enfant auquel on va s'adresser doit avoir un défi personnalisé dans l'apprentissage.
  2. Laisser la possibilité de prendre des initiatives dans le processus d'apprentissage.
  3. Reconnaître les progrès et le dire aux enfants, identifier les erreurs comme nécessaires pour l'apprentissage.
  4. Individualiser les tâches
  5. Prendre en compte le progrès dans l'évaluation
  6. Permettre aux élèves de travailler à leur rythme

La théorie de fixation de but

Différents critères

  • Difficulté : plus le but est difficle meilleur est le résultat jusqu'à un certains moment où les résultats s'effondrent. En augmentant petit à petit le degré de difficulté, on améliore les résultats.
  • Spécificité : plus le but est spécifique, clair, compréhensible, meilleure est la performance. Plus le but va être flou plus les résultats baisse.
  • Réalisme : plus le but est réaliste par rapport au niveau du sujet, meilleure est la performance. Le meilleur but est juste au-dessus de ce qu'est capable de faire l'élève.
  • Flexibilité : donner la possibilité a l'élève de donner de la flexibilité à son but. Permettre de descendre ou de monter le niveau.
  • Proximité du but : un but final trop long à atteindre peut être décomposé en une série de sous-buts progressifs.
  • La positivité : ne jamais fixer de but négatif, identifier ce qu'il faut faire et non ce qu'il ne faut pas faire.
  • La temporalité : pour des buts lointain, fixez des buts un peu plus proches. Se fixer des échéances sur le court, le moyen et long terme.
  • La matérialisation du but

Relations entre buts, choix de tâches et habileté perçue

Ceux qui poursuivent un but de performance mais qui ont une faible habileté perçue choisissent soit des voies trop faciles, soit beaucoup trop difficiles. En choisissant une voie trop risquée, ils échouent parce que c'est trop difficile, ce sont des stratégie de l'handicap.

Les enfants qui ont un but de performance avec forte habileté perçue font des choix de difficultés moyennes, voir un peu plus élevée, tant qu'elle lui permettra de démontrer sa compétence.

Les enfant qui suivent un but de maîtrise choisissent des voies qui correspondent à leur niveau ou juste au dessus.

Il faut faire attention aux enfants qui ont des buts de performance avec faible habileté perçue. Avec ce type d'enfants, il faut commencer par les difficultés les plus basses et monter au fur et à mesure.

Points d'attention

  • Beaucoup d'enseignants croient au fort impact motivationnel de la seule compétition entre élèves.
  • La compétition est importante pour l'adolescent, mais si y sont attachés des jugements d'infériorisation ou des attributs d'échec, son identité sera plus perturbée que construite.
  • Un paradoxe reste à gérer : la difficulté de centrer l'élève sur un état d'implication dans la tâche alors que de nombreuses APS ont une logique culturelle d'opposition et de comparaison sociale.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Sophie

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide