Le football est l'un des sports les plus populaires au monde et rassemble des millions de téléspectateurs à chaque match important.

Découvrez les notions fondamentales pour le transmettre aux jeunes générations.

Ce qu’on ne peut ignorer de l’activité football

Notions

  • C’est un objet culturel
  • C’est un objet d’enseignement
  • C’est une discipline d’enseignement : compétences déclinées, évaluations…
  • C’est une matière d’enseignement : situations d’apprentissages…

Un objet culturel :

  • Histoire chronologique : dates comme repères chronologique.
  • Histoire des systèmes de jeu : répartition des joueurs sur le terrain.
  • Le football se raconte : APS qui devient un objet d’étude : technique, tactique, physiologie, psychologie, social.
  • Le passage d’un jeu traditionnel à un football moderne : origines du jeu, jeux traditionnels puis naissance d’un sport, diffusion et professionnalisation du football.
  • Sport mondial n°1 : sport olympique depuis 1908, 301 000 clubs (2006), environ 38 millions de licenciés, 270 millions de pratiquants…
  • Le football comme langage universel : culture spécifique avec des codes, un vocabulaire, rites, production artistique…

Il faut ensuite en faire un objet d’enseignement :

  • Analyse didactique du foot : essence de l’activité, enjeux de formation, problèmes fondamentaux.
  • Essence de l’APS : « dynamise » : maitriser un rapport humain d’action et de réaction tout en tentant de s’imposer physiquement à autrui.
  • Enjeux de formation « légitimisent» : légitimisent la place des sports co, notamment du foot. « Ce que l’élève a à gagner à moyen et long terme à pratiquer l’activité » Metzler.
  • Problème fondamental « Problématise » : Créer des situations porteuses de ses problèmes, confronter l’élève dans une démarche  de résolution de ses problèmes…

Comment garder la maîtrise du ballon? Savoir manier le ballon en cohésion avec ses partenaires pour protéger son goal

Les enjeux de formation du Football

  • Ressources motrices : coordination motrice particulière Utilisation du pied ; sensation de déséquilibre permanent/gestion de la balle hasardeuse…

Apprentissage moteur riche : élaboration de nouvelles coordinations motrices + contrôle moteur.

  • Ressources perceptivo-motrices : prise d’infos extéroceptives visuelles/auditives ; prises de décisions rapides/cascade de problèmes, d’alternatives liées aux situations de jeu ; Autonomie-Choix-Responsabilité.
  • Ressources énergétiques : diversité des efforts/pratique du jeu ; sollicitation de ≠ filières énergétiques ; ↗ processus aérobie ; efforts bref et intenses ; échauffement/étirements. Santé-Entretien physique.
  • Ressources affectives et sociales : « opposition » adversaire, compétition ; « coopération » projet commun en équipe, avec des partenaires… ; Rôles sociaux importants : joueurs/arbitres/observateurs/spectateurs ; Emotions fortes : plaisir du jeu, réussite technique individuelle ou accomplissement d’un projet collectif ; gestion des joies et des frustrations.

Une discipline d’enseignement

« Un ensemble de savoirs constitués établis dans une forme transmissible pour la scolarisation »

Une matière d’enseignement :

  • Pratique de référence
  • Situation de référence
  • Modèles pédagogiques et stratégies d’apprentissage
  • Diversités des situations d’apprentissage
  • Des outils d’évaluation

Le football à l’école : un espace à reconquérir

Constat :

  • APSA faiblement programmée dans les établissements en EPS ;
  • APSA faiblement représentée dans les AS scolaires

Objectifs :

  • Améliorer la formation des enseignants d’EPS
  • Changer les représentations des élèves / au football
  • Être persuadé des enjeux éducatifs du football.

Comment marquer l'essai avec le ballon ? Un effort collectif et un travail d'équipe pour arriver jusqu'au but

Présentation de notre conception du football

Une diversité de situations

  • Mises en situations ludiques (jeux pré-sportif)
  • Situations de résolution de problèmes ; jeu global (4-4 / 7-7 / 11-11)
  • Situations avec un modèle gestuel à reproduire
  • Situations aménagées

Comment transformer l’élève ? L’intervenant met en situation / Place le sujet devant des choix à faire / amène la solution.

Notre démarche

Contraintes matérielles, situation :

  • Espace (du terrain synthétique à la cour de récréation avec platanes au milieu…etc.);
  • Public (hétérogènes dans leur caractéristiques physiques, techniques, psychologiques) ;
  • Evènement (partenaires, collègues, directeurs, interlocuteur…etc.) ;
  • Temps de pratique (temps effectif de pratique, durée de l’intervention)

Une définition du foot à l’école

Conduire et maitriser un affrontement collectif. Recherche le gain d’une rencontre, en prenant des informations et des décisions pertinentes, pour réaliser des actions efficaces, dans le cadre d’une opposition avec un rapport de forces équilibré et adapté en respectant les adversaire, les partenaires, l’arbitre.

« C’est dans le jeu (le + souvent à effectif réduit), donc dans un véritable rapport d’opposition que les élèves se trouvent le mieux confrontés aux vrais problèmes inhérents aux sports collectifs » in FOOTBALL ; P.Marie – JF Grehaigne – Janvier 2009 – www.contrepied.net

« Le rapport d’opposition : essence de la réalité du jeu »

« L’intérêt du jeu c’est le jeu lui-même ? Ce n’est donc pas la technique gestuelle qui est première, c’est la logique tactique des rapports d’opposition » Bouthier et Reitchess, 1984 contenus et évaluations en sports collectifs.

Mise en place à l’école :

  • Choix de l’espace détermine les objectifs : rectangle  profondeur ; carré  Appuis soutiens
  • Déterminer les limites du terrain / Aire de jeu délimitée
  • Présence de cible
  • Rapport de force : attaquants / défenseurs. Minimum 3 joueurs dans une des 2 équipes pour avoir 2 coéquipiers.
  • Présence d’arbitres / Apprentissage de l’arbitrage
  • Réversibilité des actions offensives et défensives (On ne sort pas dès qu’on perd la balle)
  • Apprentissage à l’observation
  • Sensibilité aux aspects techniques

Analyse des conduites typiques des élèves à différents niveaux

Niveaux de compétences :

  • Nvx 1 (6ème-5ème) : Maitrise suffisante de la balle pour accéder à la zone de marque.
  • Nvx 2 (4ème-3ème) : Continuité des actions (avec et sans ballons).
  • Nvx 3 (2nd-1ère) : Utilise opportunément la contre-attaque.
  • Nvx 4 (terminale) : Occupation permanente de l’espace de jeu (écartement et étagement) .
  • Nvx 5 (Option) : Enrichissement des alternatives d’attaque (jeu aérien, alternative jeu court/jeu long, renversement, changement de rythme…) face à une défense regroupée.

A chaque niveau correspond un rapport de force différent.

Situations de références : (Fin de cycle / Fin de séance)

  • Nvx 1 : 3 contre 3 + 1 (20x30m)
  • Nvx 2 : 4 contre 4 + 1 (40x20m, terrain hand)  ou 5/5 + 1 (sur ¼ de terrain de foot)
  • Nvx 3 : 5/5 + 1 (sur ½ terrain de foot)
  • Nvx 4 : 6/6 +1 (sur ½ terrain de foot)
  • Nvx 5 : idem niveau 4.

Jamais de 11/11

Premier degré

Comportements typiques :

  • Effet grappe (tous sur le ballon) Préférer les situations en 3/3.
  • Effet comète : 1 prend la balle et tous les autres le suivent.

Ce que font mes élèves :

  • En attaque collectivement : les joueurs suivent les déplacements du ballon (le ballon est maitre du jeu) ; la progression du ballon est individuelle (lorsqu’elle existe) ; trajectoires aléatoires ; La cible n’organise pas les déplacements.
  • En défense collectivement : Tous les élèves cherchent à récupérer le ballon ensemble.
  • Individuellement : PDB : Les actions sur la balle sont explosives ou au contraire sont trop « molles» ; Règlement non-compris ; Pas de prise en compte de l’arbitre

Niveau 1 collège

Ce que je veux qu’ils apprennent : 

  • S’informer avant d’agir
  • Se situer sur le terrain
  • Percevoir les partenaires, les adversaires, les espaces libres et la cible.
  • Se reconnaitre attaquant-défenseur ;   PDB
  • Coordonner des actions de contrôle, de conduite de ballon, de passe et de tir ; Non-PDB
  • S’écarter et se démarquer.

Niveau 2 collège

En attaque collectivement : le ballon est porté dans le cible (encore peu de frappes réelles) ; Les actions sont juxtaposées ; les échanges de balles entre partenaires sont très souvent « forcés » (on donne quand on ne peut plus) ; apparait le souci de gêner la progression adverse.

En défense collectivement : apparait le souci de gêner la progression adverse.

Situations : diapo ? Continuité du jeu, agrandir l’espace de jeu, jeu en appui

Niveau 3 lycée

En attaque collectivement : L’équipe adverse est déséquilibrée. Il y a beaucoup d’espaces entre les lignes, sur le côté et dans le dos de la défense. L’équipe adverse tarde à se replacer défensivement entre le PDB et sa cible. Pourtant, l’équipe ne profite pas de ce déséquilibre, et les contre-attaque sont peu efficaces.

En défense : les équipes freinent la progression de l’adversaire mais les rôles sont mal répartis (défenseur proche, recul  frein/défenseur lointain…)

Situation : jouer entre les lignes, sur le côté, dans le dos de la défense… diapo ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Sophie

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide