Compléments de Cours SES Cours de SES
Partager

Comment réussir le test en SES ?

Par Clément M le 16/01/2008 Ressources > Sciences Economiques et Sociales > Compléments de Cours SES > annales BAC > L’Épreuve de Sciences Economiques et Sociales

Bien maîtriser le programme

Avec une excellente maîtrise du vocabulaire économique et une technique du plan, vous devriez faire face à ce vaste programme.

Ce que l’on vous demande

Vous devrez choisir entre deux types de sujets : la dissertation (2 sujets au choix) ou la question de synthèse (2 sujets au choix également). Ils se répartissent généralement entre l’économie et les sciences sociales. Sachez toutefois qu’il n’y a pas de règles et que vous pourriez aussi bien tomber sur deux sujets d’éco, ou deux sujets de socio. Avec cette épreuve, vous jouez gros : le coefficient est de 9 pour les élèves de ES ayant suivi l’enseignement de spécialité et de 7 pour les autres. Impossible, dans pareils cas, de faire des impasses dans vos révisions.

Étudiez votre itinéraire

Le programme de sciences économique et sociales est très vaste. Aussi faut-il éviter de travailler au dernier moment, en espérant bachoter en quinze jours à peine. Il est capital d’établir un planning avec toutes les autres disciplines, et de s’y tenir.

Commencez vos révisions par la méthodologie propre aux deux épreuves, la question de synthèse et la dissertation (comment faire une bonne introduction, peaufiner ses transitions, etc…). Vous pouvez travailler votre expression écrite en vous entraînant à écrire, par exemple, les introductions et les conclusions des sujets proposés à la fin de vos manuels.

Ensuite, le meilleur moyen d’assimiler les cours est de constituer des fiches sur les grands auteurs comme Keynes, Smith, Ricardo par exemple ; de noter leurs principales idées, oeuvres, le contexte dans lequel s’inscrivent leurs livres. Sans oublier d’établir des fiches personnelles sur les grands concepts économiques.

La trousse de secours

Celle-ci doit comporter tous les corrigés de devoirs accumulés dans l’année. De même, vous gagnerez à reprendre les travaux pratiques réalisés en classe pour vous entraîner à lire les statistiques et les tableaux (3 documents dans la dissertation, 6 dans la question de synthèse). Par ailleurs, pensez à vous imprégner du vocabulaire économique et social en utilisant des dictionnaires spécialisés. Pour une immersion complète, plongez-vous dans la lecture régulière de journaux spécialisés (Alternatives économiques, La Tribune, Capital, etc…) ou dans les articles du Monde. De telles précautions doivent vous permettre d’éviter les hors-sujet.  Enfin, les annales corrigées peuvent s’avérer utiles.

Prêt pour l’embarquement ?

Avant de grimper sur le pont, posez-vous le dilemme : dissertation ou question de synthèse ? Cette dernière fixe un cadre en même temps qu’un mode d’emploi. Du coup, elle est souvent considérée comme plus facile, ce qui n’est en réalité pas évident. Disons qu’elle convient à l’élève moyen anxieux. Si vous optez pour cette épreuve, prenez soin de réutiliser les réponses aux questions préparatoires dans votre synthèse finale. Les arguments en faveur de la dissertation sont une bonne connaissance du sujet, une bonne expression écrite et une maîtrise de l’art du plan. Si vous cumulez ces trois qualités, c’est que vous êtes fait pour l’essai.

Devant le gouvernail

Il ne faut pas vous contenter d’une lecture en diagonale du sujet, mais faire attention car tous les termes ont leur importance. De même respecter le plan annoncé dans l’introduction. Attention aussi à ne pas paraphraser les documents fournis. Les examinateurs attendent des commentaires précis et personnels. N’hésitez pas à donner votre opinion, ou même à critiquer un document, à condition évidemment d’argumenter dans les deux cas. Ultime conseil : gardez l’oeil sur la montre ; quatre heures, ce n’est pas de trop pour une telle épreuve. Les enseignants recommandent généralement de consacrer quinze minutes au choix du sujet, dix minutes à l’étude de chaque document, quarante minutes à l’élaboration d’un plan détaillé, une heure quarante à la rédaction et quinze minutes à la relecture. Cette dernière doit vous servir à vérifier la logique de vos arguments, mais aussi – très important – votre orthographe.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucune note pour le moment)
Loading...

Poster un Commentaire

avatar