L'actualité : un premier bébé "médicament" est né en France en janvier 2011 ont clamé tous les médias en ce mardi 8 février 2011, jour de l'annonce officielle. Les professeurs FRYDMANN,chef du service de gynécologie-obstétrique de l'hôpital Antoine-Béclère à Clamart  et le professeur MUNNICH, chef du service Génétique à l'hôpital Necker ont mené à bien ce projet rendu possible par la loi de bioéthique de 2004 et son décret d'application de 2006.

"Le petit garçon, Umut-Talha (en turc "notre espoir"), qui pesait 3,650 kg à sa naissance le 26 janvier dernier, est en très bonne santé"

Les faits : une famille a eu deux premiers enfants, un garçon et une fille atteints de la grave maladie génétique de béta-thalassémie. Cette maladie du sang provoque une grave anémie, mortelle si elle n'est pas traitée, car deux des quatre chaînes de l'hémoglobine normalement présente chez l'adulte, les 2 chaînes béta, sont mutées, tronquées. Cette maladie impose donc de fréquentes transfusions sanguines, mensuelles.

Le protocole : Umut est un bébé conçu in vitro (FIVETE : fécondation in vitro et transfert d'embryon) par ICSI (injection intracytoplasmique du spermatozoïde) ayant passé très précocément un double DPI (diagnostic pré-implantatoire).

Grâce au prélèvement de deux cellules, on a vérifié avant d'implanter l'embryon

1 : qu'il ne portait pas la même maladie génétique que ses deux frère et soeur aînés

2 : qu'il était totalement HLA compatible avec sa soeur (on rappelle qu'il y a une chance sur quatre entre frère et soeur d'être 100% compatible). A sa naissance, ces cellules souches sanguines ont été prélevées dans le cordon ombilical et seront injectées prochainement à sa petite soeur qui devrait totalement guérir ainsi de sa maladie.

D'où la préférence du monde médical pour l'appellation de bébé "double espoir" car  non touché par la maladie de son  aîné et capable de le guérir alors qu'il est  atteint d'une maladie génétique incurable.

PS Pour augmenter la probabilité d'une grossesse, deux embryons en fait avaient été implantés, tous deux exempts de maladie génétique, un HLA compatible et un autre non HLA compatible mais un seul  s'est implanté et développé et, par chance, ce fut le premier.

Aperçu :

Besoin d'un professeur de SVT ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !