Le système

Le système lymphatique est l’autre axe circulatoire de l’organisme. Il est un véritable réseau parallèle au système cardiovasculaire. Ses vaisseaux et ses organes lymphoïdes participent à la défense de l’organisme.
Jean Pecquet (1622-1674) anatomiste français né à Dieppe, découvrit en 1647 la circulation lymphatique. Il démontra que les vaisseaux lymphatiques de l’intestin, qui drainent les graisses issues de la digstion, aboutissent dans un renflement du canal thoracique. Le canal thoracique est le «vaisseau amiral» du système lymphatique. Il est long de 25cm et a un diamètre de 3 mm.
Chaque cellule de l’organisme baigne dans un liquide où elle puise des nutriments et rejette des déchets. Son équillibre repose sur des mécanismes de régulation orchestrés par le système lymphatique. Celui-ci collecte la lymphe, fluide incolore libéré par le sang, qui s’accumule dans les tissus, et le ramène vers le cœur. La lymphe transporte des substances nutritives et se charge des déchets cellulaire. Elle a en charge le transport des lipides et des molécules liposolubles, depuis l’intestin grêle jusqu’au sang.
Elle contient des protéines, de graisses, des sels minéraux, et sa composition se raproche de celle du plasma. Sa composition et son aspect diffèrent toutefois suivant la région où elle se trouve. Ainsi, dans les intestins, la lymphe contient beaucoup de graisses. Dans le foie, elle est riche en protéine. Le système lymphatique comprend des vaisseaux lymphatiques, des ganglions et des organes lymphoïdes, répartis dans divers régions du corps. Les amygdales, qui fait l’objet d’une inflammation commune appelée appencidicite – et la rate sont des organes lymphoïdes.

Les meilleurs professeurs de SVT disponibles
Antoine
4,9
4,9 (112 avis)
Antoine
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (151 avis)
Chrys & chris
87€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Agnès
5
5 (33 avis)
Agnès
55€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Clément
5
5 (24 avis)
Clément
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Georges
4,9
4,9 (39 avis)
Georges
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Gaëlle
5
5 (46 avis)
Gaëlle
12€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Cecile
5
5 (14 avis)
Cecile
34€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lynda
4,9
4,9 (21 avis)
Lynda
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Antoine
4,9
4,9 (112 avis)
Antoine
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (151 avis)
Chrys & chris
87€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Agnès
5
5 (33 avis)
Agnès
55€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Clément
5
5 (24 avis)
Clément
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Georges
4,9
4,9 (39 avis)
Georges
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Gaëlle
5
5 (46 avis)
Gaëlle
12€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Cecile
5
5 (14 avis)
Cecile
34€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lynda
4,9
4,9 (21 avis)
Lynda
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

La lymphe

La lymphe est constituée de 97% de plasma sanguin et de 3% de leucocytes (dont des lymphocytes). Les ganglions lymphatiques mesurent 10 à 15 mm de diamètre. Chaque ganglion est compartimenté en plusieurs folicules lymphocytes et les macrophages. La lymphe qui penètre dans les ganglions est filtrée par les follicules lymphoïdes et débarrassée de ses éventuels agents infectieux. Les ganglions lymphatiques fabriquent et hébergent de nombreux globules blancs. Le poids total de lymphocytes dans un organisme atteint 1 kg. Les cellules lymphoïdes naissent dans la moelle osseuse au rythme de 1 million par seconde.
Les amygdales sont également des conglo,érats de follicules lymphoïdes où les cellules défensives abondent. De forme arrondie, elles sont recouvertes d’une muqueuse. Il arrive couramment qu’elles enflent, lors d’une angine par exemple. Leurs cellules sont en effet engagées dans une lutte acharnée contre les bactéries offensives. Des ganglions peuvent alors augmenter de volume et apparaître au niveau du cou, ce qui signifie qu’ils « viennent en aide » aux amygdales.
L’appendice se situe entre l’intestin grêle et le gros intestin. D’une longueur de 8 cm, il possède lui aussi des follicules lymphoïdes, qui lui permettent d’aider l’organisme à combattre les infections. Son rôle est toutefois mineur.
Autre organe lymphoïde, la rate est située au-dessus de l’abdomen et pèse environ 150g chez l’adulte. Sa fonction principale est la destruction des globules rouges usés, mais elle joue aussi un rôle important dans le système immunitaire. La rate renferme de minuscules follicules répartis en deux groupes : certains sont composés de lymphocytes matures. Les cellules défensives des follicules assurent les fonctions immunitaires de la rate en produisant des anticorps.
La circulation de la lymphe se fait des tissus vers le sang, par l’intermédiaire de valves et grâce à la copntraction des muscles lisses de la paroi des vaisseaux. La lymphe est captée dans les tissus par les capillaires lymphatique, dont elle traverse la paroi, et conduite aux ganglions. Après avoir été filtrée, elle est évacuée vers les espaces interstitiels. Les capillaires lymphatiques la cllectent à nouveau pour l’écouler vers cœur. La lymphe emprunte des conduits de plus en plus importants : « vaisseau amiral » du système lymphatique qui déverse la lymphe dans le sang au niveau de veines situées à la base du cou.
La lymphe nettoie le corps. Elle quitte le système sanguin pour imbiber les tissus avant de rejoindre ses propres vaisseaux et d’être reversée dans le sang. En coopération avec le système cardio-vasculaire, ele se déplace grâce à aux contractions internes de l’organisme.
La structure du système lymphatique resemble à celle du système sanguin : elle comprend à la fois des vaisseaux et des organes. L’analogie s’arrête là car, dans le système lymphatique, ces deux parties sont totalement indépendantes l’une de l’autre. Les vaisseaux lymphatique véhiculent la lymphe vers le cœur, tandis que les irganes lymphoïdes servent à stocker les lymphocytes qui assurent la défense de l’organisme.
Le réseau lymphatique est constitué en premier lieu de vaisseau présents dans tous les tissus, entre les cellules et les capillaires sanguins. Seuls le système nerveux central, les os, les dents et la moelle osseuse en sont dépourvus.
Les vaisseaux lymphatique ressemblent beaucoup aux veines. Le diamètre des vaisseaux augmente progressivement à mesure que la lymphe approche du cœur. Chaque région de l’organisme possède ses propres vaisseaux lymphatiques.
A l’inverse de la circulation veineuse, la circulation lymphatique fonctionne sans être actionnée par une pompe. Seules les contractions des muscles squelettiques et les mouvements des valvules lymphatiques entretiennent les déplacements de la lymphe. Elle s’écoule en faisant varier son débit au gré des pressions provoquées par la cavité thoracique à chaque inspiration. Toutefois, le système cardio-vasculaire participe grandement à cette circulation, par l’extrémité des gaines conjonctives qui enveloppent d’un seul tenant tous les vaisseaux, qui’ils soient sanguins ou lymphatiques communiquant aux seconds les vibrations des premiers. Les pulsations des artères contribuent ainsi directement à la progression de la lymphe.
Le système lymphatique partage plusieurs fonctions essentielles avec le système sanguin. Ces deux systèmes participent activement à l’homéostasie, ou équilibre du milieu interne. Ils représentent un moyen d’acheminement des nutriments et des déchets d’un point à un autre du corps. Tous deux disposent de mécanismes de défense contre les infections.

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,50 (2 note(s))
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !